Vingt ans après la première conférence de Rio, les enjeux de développement durable sont toujours plus cruciaux : les collectivités doivent intensifier leurs efforts pour assurer cette transition économique et sociale. 

Une culture du développement durable

L'Agenda 21 de première génération a contribué à  transformer les politiques régionales. Il a été le support de diffusion d’une culture de développement durable au sein de la Région (en interne) comme dans l’exercice de ses compétences. Il a conduit la Région à revisiter les modalités de son action en tant qu’acheteur public, maître d’ouvrage ou employeur, mais aussi d’interroger sa responsabilité comme partenaire des acteurs économiques, sociaux, associatifs du territoire breton. Il  l’a amenée plus globalement à exprimer sa volonté de contribuer à une dynamique collective pour faire de la Bretagne une Région éco-pionnière.

Un Agenda 21 de seconde génération pour aller plus loin
Pour cette seconde génération, l’Agenda 21 change de nature sans changer d’objectif. Il vise toujours à faire progresser la Région vers une intégration globale des enjeux de développement durable (économique, sociétal, environnemental,  démocratique) et à faire de la Bretagne une région éco-pionnière. Mais pour aller plus loin, l’Agenda 21 de seconde génération s’appuie sur deux projets d’outils principaux :

  • L'outil Padus durable  « pour un avenir durable et solidaire » : cette grille de questionnement de la durabilité composée de 24 enjeux doit permettre d'examiner les actions menées ou lancées à la lumière d'un faisceau de critères. Un outil pour mettre plus de développement durable dans les politiques régionales et faire ainsi progresser l'agenda 21 régional. 
  • L’Index du développement durable
    L’index du développement durable permettra à la Région et à ses partenaires d’observer et d'analyser le développement durable du territoire breton. Il est en  cours d’élaboration. L’index s’appuiera sur des indicateurs synthétiques tels que l’Indice de développement humain territorialisé (l’IDH-B).

Une grille de questions à se poser
La grille de questionnement de la durabilité "PADUS / DURABLE, pour un avenir durable et solidaire" tire son nom du breton « padus » (qui signifie  "durable" en breton). Association des parties prenantes, changement climatique, santé, valeur ajoutée, cohésion sociale, biodiversité, égalité des droits… :  c'est un outil transversal qui questionne tous les enjeux de développement durable et vise à les intégrer au mieux pour mener une politique englobante de développement durable. Progressivement, l'ensemble des actions de la Région devra se plier à cet exercice pour un développement durable de la politique régionale.


Modifié le


Partagez ce contenu