Le Conseil régional des jeunes

Crédit : Charles Crié

Le Conseil régional des jeunes (CRJ) regroupe 83 tandems de lycéen·ne·s et apprenti·e· breton·ne·s engagé·e·s dans un exercice concret de citoyenneté. Élu·e·s par leurs pairs pour deux ans, ils mettent en place durant ce mandat un programme d’actions au service des jeunes Breton·ne·s.

Un véritable organe de la démocratie locale

Le Conseil régional des jeunes est un organe de consultation et de propositions. Il travaille sur des thèmes de son choix et peut proposer des projets au Président du Conseil régional. De son côté, le Président peut décider de saisir le Conseil régional des jeunes pour obtenir un avis sur un thème concernant les jeunes Bretons.
Au-delà de son rôle de propositions, le CRJ est aussi une école de la citoyenneté. Son organisation est en partie calquée sur celle du «vrai » Conseil régional. Il est ainsi un espace d’expression et d’échanges sur des thèmes proches des préoccupations des jeunes lycéen·ne·s et apprenti·e· breton·ne·s. Lieu de découverte, il favorise la compréhension des situations quotidiennes liées à la vie dans les établissements scolaires et, plus généralement, à la vie en société. Les jeunes conseiller·ère·s régionaux·ales y apprennent à développer leur esprit critique, et à exercer une pensée autonome. Par ailleurs, chaque réunion du CRJ est aussi une espace de dialogue et d’échanges avec les élu·e·s du Conseil régional.

Une assemblée plénière

Sur un modèle proche du Conseil régional, les 83 binômes de jeunes conseillères et conseillers du CRJ élu·e·s pour deux ans se réunissent régulièrement en assemblée plénière. Lors des sessions, ils travaillent en commissions sur les sujets qu’ils ont choisis. Le CRJ est co-présidé par le président du Conseil régional et un·e jeune conseiller·ère.

Les commissions de travail constituent le cadre de discussion qui permet aux membres du Conseil régional des jeunes d’échanger, de concevoir et de proposer des projets. Chaque conseiller régional jeune participe à une commission de travail. Des intervenant·e·s extérieur·e·s viennent régulièrement renforcer la dynamique du travail en groupe et un accompagnement méthodologique est assuré par des animateurs.

Elections : mode d’emploi

L’élection tous les deux ans des membres du CRJ s’effectue selon des modalités très organisées, permettant de respecter la parité ainsi qu’une juste représentativité des lycéen·ne·s et des apprenti·e·s, des établissements publics et privés, sans oublier le respect des équilibres géographiques.
• Un tandem fille-garçon dans chaque établissement : des élections sont tout d’abord organisées dans chaque établissement (lycées et centres d’apprentissage) pour choisir un « tandem » fille-garçon, élu parmi les volontaires de seconde et de première. Pour permettre à ces nouveaux élu·e·s de siéger pendant les deux ans, les terminales et les jeunes en dernière année de cycle sont inéligibles.
• Les élections de 83 tandems fille-garçon au CRJ : le tirage au sort sera expérimenté durant ce second temps. Seuls les zones géographiques dans lesquelles il y a aura plus de candidatures que de sièges à pourvoir seront soumis à un tirage au sort, réalisé par un huissier de justice afin de valider la procédure.

Les modalités retenues pour les élections garantissent une représentation, au sein du Conseil régional des jeunes, des filles et des garçons, des lycéen·ne·s et des apprenti·e·s, des Pays et des départements bretons.
• Parité filles-garçons – Pour assurer la parité, les délégués sont élus par tandem fille-garçon.
• Equilibre lycéen·ne·s et apprenti·e·s – La répartition des élu·e·s entre lycéen·ne·s (75 binômes) et apprenti·e·s (8 binômes) est proportionnelle à leur nombre en Bretagne (140 000 lycéen·ne·s et 16 000 apprenti·e·s).
• Départements et Pays bretons – Le scrutin tient aussi compte de la répartition par territoire: les 150 délégués lycéens représentent chacun des 21 pays bretons (représentation par pays), les 16 délégués apprentis représentent un département (représentation par département).
• Enseignement public et privé – L’équilibre est aussi assuré entre le public et le privé : le nombre de sièges est calculé au prorata des effectifs dans chaque réseau (42 sièges sont prévus pour les élu·e·s du secteur public et 33 sièges sont prévus pour les élu·e·s du secteur privé).

Tous les élèves de Seconde ou de Première et, plus généralement, en première année de cycle dans un établissement général, technique ou professionnel (lycées publics et privés, CFA) peuvent être candidat·e·s. : il suffit de se renseigner auprès du conseiller d’éducation principal ou de son professeur principal.

Toutes nos actualités

Abonnez-vous à notre newsletter