Filière nautisme : la Région Bretagne lance une mission de coordination

Formations pour les demandeurs d’emploi et les salariés du secteur, organisation de classes de mer lycéennes, certification environnementale des ports de plaisance… Autant de projets porteurs pour cette nouvelle mission de coordination de la filière nautique bretonne que la Région a lancée le 19 juin dernier. En regroupant les acteurs, l’objectif est de rendre plus attractives toutes ses composantes.

Alors que le secteur du nautisme a été fortement impacté par la crise sanitaire, le patrimoine et la culture maritimes peuvent constituer une source de résilience, la Région Bretagne en est convaincue.

Coordination des actions et des acteurs

C’est pourquoi elle lance, à la veille de l’été, une mission de coordination des principaux acteurs concernés afin d’accélérer le travail en commun au sein de la filière, très présente en Bretagne (2 000 entreprises et associations, 7 400 emplois, plus de 160 ports et 1 Md€ de CA).

Développement économique des entreprises, offres touristiques, aménagement du territoire, innovation et protection de l’environnement, compétitions sportives : en Bretagne, le nautisme concerne plusieurs champs d’activité et implique de nombreux opérateurs dont les 4 principaux se retrouvent au sein de la mission de coordination :
> le Comité Régional du Tourisme en Bretagne,
> l’agence Bretagne Développement Innovation,
> l’association Nautisme en Bretagne,
> l’Association des Ports de Plaisance de Bretagne.

Ensemble, ils ont défini une trajectoire commune : faire du nautisme en Bretagne un véritable outil de développement humain et économique, au service des usagers, entreprises et collectivités bretonnes.

Identité bretonne et transitions au cœur de l’action

Dénominateurs communs, l’identité bretonne, d’une part, la transformation environnementale, sociale et numérique, d’autre part, guideront l’action, notamment en termes de développement économique.

Formation professionnelle, communication et nautisme éducatif d’ici 2022

La mission correspond en fait à une nouvelle forme d’organisation du travail des différentes parties en présence. Chacune reste compétente et responsable dans son domaine de prédilection mais ses efforts sont intégrés à l’objectif commun : développer la filière et son leadership européen, en se fixant pour les 2 ans à venir 3 chantiers majeurs :

> Le chantier « formation-orientation dans les métiers du nautisme » afin de mieux répondre aux besoins en compétence des entreprises.
> Le chantier « communication-rayonnement » : l’enjeu est de promouvoir les entreprises nautiques à l’international mais aussi la Bretagne et ses loisirs nautiques, de renforcer ce lien entre attractivité économique et touristique.
> Le chantier « nautisme éducatif » : la transmission des valeurs de solidarité, cohésion et respect de l’environnement commence tôt, dès les premières expériences nautiques. La mission s’attachera donc à accompagner Bretonnes et Bretons tout au long de leur parcours nautique, de la classe de mer et jusqu’à la course au large !
A noter, enfin, que cette mission transversale s’inscrit dans la volonté de la Bretagne d’affirmer sa position au niveau français et européen. Elle alimente le cluster européen CAPITEN (Cluster Atlantique pour l’Innovation Technologique et Economique dans la filière Nautique) dont la Région a été l’initiatrice il y a quelques années.

En savoir plus sur www.bretagne.bzh ou via les contacts suivants :
. Ronan Le Baccon, directeur délégué au nautisme, ronan.lebaccon@bretagne.bzh,
 . Sabina Badea, cheffe de projet, sabina.badea@bretagne.bzh

En pratique