Des projets à l’échelle locale

Crédit : Fanch Galivel

Le regain démographique breton est une opportunité réelle à condition… qu’il bénéficie à l’ensemble des territoires bretons. C’est avec ce souci d’équité et de solidarité entre les différentes natures de territoires composant la Bretagne que la Région soutient activement le développement des villes et de leurs quartiers, du littoral et des îles, des bourgs et des campagnes dans un environnement en pleine mutation.

COVID-19 : les mesures exceptionnelles

Consultez les mesures exceptionnelles prises dans le cadre du COVID-19 qui peuvent être complémentaires aux dispositifs habituels.

543
services de proximité créés depuis 2014 (équipements culturels et sportifs, écoles…) pour 56,2 M€
6M€
pour le développement durable des îles sur 2014-2020
80
projets de mobilités (transports collectifs, pistes cyclables…) depuis 2015 pour 21,3 M€
91
projets d’habitat social créés ou réhabilités depuis 2014 pour 9,4 M€

Les services essentiels aux habitant·e·s

Création de pistes cyclables, construction d’une médiathèque, soutien aux commerces de proximité, aménagement d’une maison des associations… : autant de projets menés par les 59 intercommunalités, les pays et 12 îles que compte la Bretagne. Parce que c’est là que naissent les initiatives qui font la vie des habitant·e·s de ces territoires, c’est à cette échelle que nous soutenons les réalisations. Notre objectif est identique partout : encourager l’action locale pour assurer les services essentiels aux habitant·e·s dans les transports, l’habitat, la culture, la santé ou l’environnement… Ce soutien apporté jusqu’ici dans le cadre de contrats de partenariat Europe/Région/Pays (230 + 122 M€ sur 2014-2020) évoluera après 2020, en phase avec les objectifs de la BreizhCop, démarche de Cop régionale.

Cheminements doux en pays d’Iroise

Une attention sur-mesure pour les îles

D’une richesse naturelle exceptionnelle, les douze îles bretonnes du Ponant (Bréhat, Batz, Ouessant, Molène, Sein, l’archipel des Glénan, Groix, Belle Île, Houat, Hoëdic, Île aux Moines et Arz) sont toutes confrontées aux mêmes fragilités : ressources naturelles limitées (énergie, eau, terrains), accès difficile, vieillissement de la population, sur-fréquentation touristique saisonnière, faune et flore à protéger… Pour y préserver la vie et l’activité, nous avons conclu avec l’Association des îles du Ponant qui poursuit cet objectif au service de ses 15 îles de l’Atlantique et de la Manche) un « contrat de partenariat pour le développement durable des îles » (6 M€ sur 2014-2020). Il leur apporte une aide spécifique pour compenser les surcoûts liés à l’insularité, avec 6 priorités : offre de logements, diversification de l’économie insulaire, services à la population, gestion maîtrisée des déchets, alternatives énergétiques, préservation de la biodiversité. Nous assurons aussi, par ailleurs, la desserte des îles.

7 priorités pour les îles du Ponant

Santé : un égal accès aux soins

La présence de services de santé suffisant pour répondre aux besoins participe évidemment au bien-vivre. Pour que l’ensemble de la population bretonne bénéficie d’un égal accès aux soins et à la prévention en remédiant aux inégalités entre les territoires, nous menons une politique volontariste en partenariat avec les acteurs de la santé en Bretagne. Quelques exemples :

  • L’action contre la désertification médicale : aide à la création de centres de santé regroupant des professionnel·le·s de plusieurs disciplines, amélioration des conditions d’accueil des étudiant·e·s internes en stage dans des zones manquant de médecins.
  • Le soutien aux initiatives expérimentales ou innovantes pour maintenir ou développer des services de santé de proximité dans les territoires les plus fragiles, via le nouvel appel à projets BoosTerr Santé (lien fiche).
  • Un partenariat avec les territoires les plus en difficulté pour apporter des réponses ciblées : l’aide aux diagnostic StarTerr Santé (lien fiche) pour mieux connaître leurs besoins

Les projets d’accès aux soins

Qualité de vie dans les quartiers

Faire plus dans les zones qui ont moins : la solidarité est l’un des principes qui guident fortement notre politique d’aménagement du territoire. La Bretagne compte 32 quartiers plus en difficulté accompagnés par la politique de la Ville, dans lesquels nous mobilisons toutes nos politiques (formation, économie, transports…). Parmi eux, 12 quartiers ont été retenus au programme national de renouvellement urbain dans 6 intercommunalités (Rennes Métropole, Brest Métropole, Lorient Agglomération, Quimper Bretagne Occidentale, Saint-Brieuc Armor Agglomération, Saint-Malo Agglomération) : nous leur consacrons une enveloppe complémentaire de 14M€ pour financer des équipements publics, l’aménagement d’espaces extérieurs ou la réhabilitation et la démolition-reconstruction de logements sociaux.

Les 32 quartiers accompagnés

En pratique

Hon holl geleier

Koumanantit d’hol lizher-kelaouiñ