Aller au contenu
Revenir à la liste des aides

Déploiement de l’hydrogène au sein de la flotte de pêche

bool(false)

Cet appel à manifestation d'intérêt (AMI) s'adresse aux filières pêche et aquaculture afin d'identifier les initiatives en cours ou à venir contribuant au déploiement de l’hydrogène au sein de la flottille de pêche bretonne. Ce recensement permettra ensuite à la Région Bretagne de préciser son action en faveur de la décarbonation .

Le premier volet du 6ème rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), publié en 2021, a fait état d’une augmentation des concentrations de CO2 dans l’atmosphère tandis le réchauffement global et l’élévation du niveau des mers se poursuivent. En avril 2022, le troisième volet de ce rapport identifie des solutions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Ces préconisations ont pour objectif de limiter le réchauffement climatique à 1,5°c, conformément à l’Accord de Paris en 2015. Les experts du GIEC préconisent une décarbonation de l’énergie et le remplacement des énergies fossiles par des sources d’énergie bas-carbone ou neutres.

Les activités halieutiques contribuent, comme d’autres, au réchauffement climatique, notamment par l’utilisation d’énergies fossiles et l’émission de gaz à effet de serre (GES). Cette dépendance est également une source de fragilité pour ces activités, en particulier pour la pêche. La rentabilité des entreprises (en particulier pour les chalutiers hauturier) peut-être fortement dégradée par le prix élevé du carburant et les équipages subissent une perte de rémunération. Les difficultés actuelles liées au renchérissement du coût de l’énergie du fait des conséquences du conflit en Ukraine illustrent cette fragilité et dépendance.

A travers ses différentes compétences, la Région Bretagne s’est engagée fortement en faveur de l’atténuation et de l’adaptation au changement climatique. Dès 2017, afin de favoriser l’appropriation collective de l’enjeu climatique elle a mobilisé les divers acteurs du territoire dans le cadre de la Breizh Cop. L’élaboration du Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET) a été l’occasion pour les acteurs régionaux de se saisir de la question climatique et des dynamiques de transitions. Par ailleurs, la Région s’est engagée en juin 2020 dans une feuille de route pour développer l’hydrogène renouvelable à l’horizon 2030 et ainsi favoriser la décarbonation de certaines activités.

La lutte contre le changement climatique est affirmée dans la stratégie de la Bretagne pour la mer et le littoral élaborée en 2018. L’accompagnement aux transitions est un des axes de la politique régionale en matière de pêche et d’aquaculture, rappelé dans la feuille de route « Les filières halieutiques à la croisée des chemins » adoptée en session d’octobre 2020.

La volonté politique d’accélérer et d’étendre l’action régionale en faveur de l’atténuation et de l’adaptation au changement climatique est affichée dans un rapport adopté en session de décembre 2021, intitulé « La Région renforce son engagement face au dérèglement climatique ». Dans celui-ci, l’objectif d’accompagner les acteurs de la pêche et de l’aquaculture vers une filière neutre en carbone est réaffirmé. Le soutien aux actions en faveur de la décarbonation de la filière (conversion des motorisations des navires de pêche et de conchyliculture, déploiement des énergies renouvelables dans les entreprises et les zones portuaires, etc.) est affirmé.

Par ailleurs, la transition écologique et environnementale est un axe transversal de la stratégie de recherche et d’innovation bretonne (Smart Specialisation Strategy – S3).

La volonté de favoriser la transition écologique, l’atténuation du changement climatique et l’adaptation de la filière halieutique à ce dernier se traduit également dans les documents de mise en œuvre (DOMO) précisant la stratégie d’utilisation du Fonds européen pour les activités maritimes, la pêche et l’aquaculture (FEAMPA) en Bretagne.

Objectifs

Identifier les initiatives en cours contribuant au déploiement de l’hydrogène au sein de la flottille de pêche bretonne sur l’ensemble des navires, et plus particulièrement sur les navires pratiquant les arts trainants de plus de 14 mètres.

Type d'aide

Accompagnement

Cet appel à manifestation d’intérêt (AMI) est complémentaire de l’appel à projet (AAP) « transitions énergétiques des filières pêche et aquaculture bretonnes » et vise les démarches existantes et futurs projets en cours de montage mais pas suffisamment matures pour une réponse à l’actuel appel à projet.

Ce recensement permettra à la Région Bretagne d’identifier les démarches à mettre en place pour, le cas échéant, soutenir et structurer les initiatives afin d’accélérer la décarbonation de la flotte de pêche par le déploiement de l’hydrogène.

Structures éligibles (liste non exhaustive)

  • Chantier naval
  • Architecte naval
  • Institut technique
  • Organisme de recherche
  • Armement à la pêche
  • Organisation professionnelle du secteur de la pêche

Critères de sélection

Il sera attendu dans la réponse :

  • Une description du projet envisagé ;
  • Les verrous à lever (technique, réglementaire, financier, etc.) pour la réussite du projet et accélérer la décarbonation de la flotte de pêche ;
  • Le partenariat pressenti (notamment avec les armements à la pêche) ;
  • Le calendrier prévisionnel du projet.

Région Bretagne
Direction de la mer (DIMER)
Service pêche
283, avenue du général Patton – CS 21101
35711 Rennes Cedex 7

Courriel : peche@bretagne.bzh
Tél : 02 90 09 16 54

Modalités de dépôt de la demande Régionale

Les dossiers de candidatures à l’AMI seront à transmettre via le portail des aides, accessibles via le bouton ci-dessous. Le dépôt des dossiers est ouvert jusqu’au 30 novembre 2022.

Partager :

Toutes nos actualités

Abonnez-vous à notre newsletter