Aller au contenu

Trophées Zéro Phyto 2021 : près de 40% des communes bretonnes garanties sans “phyto” !

Chaque année, depuis 2009, la Région Bretagne décerne ses trophées Zéro Phyto et encourage ainsi les collectivités bretonnes à bannir définitivement l’usage de produits phytosanitaires dans l’entretien de leurs parcs et jardins publics, cimetières ou encore terrains de sport. En 2021, 66 nouvelles collectivités (dont 5 intercommunalités) ont été récompensées, portant désormais à 462 le nombre de communes garanties “Zéro Phyto” en Bretagne !

Plus de 80% des communes bretonnes sont engagées dans cette démarche plus exigeante et ambitieuse que le seuil fixé par la réglementation, notamment la loi Labbé* ; une gageure sur un territoire particulièrement riche en eaux superficielles.

Avec ces 61 nouvelles communes et ces 5 intercommunalités reconnues Zéro Phyto, 462 villes et villages bretons ont désormais abandonné l’usage de tout produit phytosanitaire (biocontrôle et AB compris), participant ainsi à la reconquête de la qualité des eaux en Bretagne.

Plus d’1,8 million de Bretonnes et Bretons (soit 56% de la population) vivent aujourd’hui dans une commune ainsi primée !

Parmi les lauréats de cette année, des collectivités comme Lanrigan (152 hab., Ille-et-Vilaine), Plougastel-Daoulas (13 337 hab., Finistère) ou Pléneuf-Val-André (4 073 hab., Côtes d’Armor).

Pour la cinquième année de suite, la Région met aussi à l’honneur 33 communes et 3 intercommunalités qui ont pérennisé la démarche depuis plus de 5 ans, sans interruption.

La présence de 3 intercommunalités dans cette dernière catégorie témoigne de la montée en puissance des EPCI au sein de cette démarche. Dix-neuf d’entre eux, soit un tiers des intercommunalités bretonnes, sont passés au “zéro phyto” dans la gestion des espaces dont ils ont la charge.

Tendre vers le “zéro phyto” en 2040

Alors que l’impact des produits phytosanitaires de synthèse sur la nature et la santé humaine est une préoccupation majeure pour les citoyens, la forte implication des collectivités locales dans le “zéro phyto” et la mise en œuvre de la loi Labbé ont accéléré la diminution de leur utilisation dans les zones non agricoles (routes, ports, aéroports, voies ferrées, espaces publics). La Région souhaite aller plus loin. C’est pourquoi l’un des objectifs de la Breizh COP est de tendre vers le “zéro phyto” en 2040.

Pour l’atteindre, un groupe de travail dédié a été mis en place en 2020. Dans ce cadre, la Région propose un accompagnement concret des différentes initiatives. Parmi elles, une expérimentation de sortie de produits phytosanitaires de synthèse sur un ou plusieurs territoires pilotes, afin de mesurer les impacts économiques et sociaux de la suppression de l’usage de ces produits.

Un webinaire consacré à la démarche “ZéroPhyto” est organisé lors du Carrefour des gestions locales de l’eau (CGLE), qui se déroule, cette année, intégralement à distance, les 5 et 6 mai.

Renseignements et inscriptions :
Le 0Phyto en Bretagne : expériences, partages et réseaux (mailchi.mp)

(*) Entrée en vigueur en janvier 2017, la loi Labbé interdit l’utilisation de produits phytopharmaceutiques pour l’entretien des espaces verts, forêts, promenades accessibles au public. Depuis le 1er janvier 2019, l’interdiction s’étend aux particuliers qui ne peuvent plus utiliser ni détenir des herbicides, insecticides ou fongicides, antimousses et engrais non organiques. À partir de juin 2022, cette proscription s’appliquera à de nouveaux espaces : propriétés privées à usage d’habitation, hôtels et auberges, terrains de campings et parcs résidentiels de loisirs, cimetières, équipements sportif …

Retrouvez le communiqué complet ci-dessous, présentant les 61 communes Zéro Phyto 2021 et les 5 EPCI Zéro Phyto 2021.

En pratique

Partager :

Toutes nos actualités

Recevez nos alertes Presse