Aller au contenu

Lycée Mona-Ozouf / Visite de chantier : la Région fait le point sur l’avancée du projet

Le futur lycée de Ploërmel ouvrira ses portes à la rentrée de septembre 2023. Si les travaux, engagés en septembre 2020, ont pris du retard en raison de la crise sanitaire et du retard de livraison des matériaux, le chantier avance aujourd’hui conformément au calendrier revu. À ce stade, le bâtiment principal, qui se dresse sur 3 niveaux au cœur du nouveau quartier de Réhumpol, se pare d’un bardage métallique blanc posé sur la façade en ossature bois. Maître d’ouvrage de ce vaste chantier (35,75 M€ d’investissements), la Région a fait le point jeudi sur l’avancée de ce projet très attendu, en présence d’Isabelle Pellerin, Vice-présidente en charge des lycées, Paul Molac, Député et Conseiller régional du territoire, et Patrick Le Diffon, Maire de Ploërmel.

Crédit photo : Région Bretagne – Visite du chantier du futur lycée Mona Ozouf

Responsable du bâti des 115 lycées sur l’ensemble du territoire, la Région a choisi de doter la ville de Ploërmel, dont la population (10 000 habitants) augmente régulièrement depuis une vingtaine d’années, d’un établissement public d’une capacité, à terme, de 865 élèves, dont 70 étudiants post-Bac en BTS Économie Sociale et Familiale (ESF).

Construit sur une parcelle de 25 000 m² mise à disposition par Ploërmel Communauté, le lycée disposera de 11 200 m² de surface bâtie imaginés par le cabinet AIA et ses architectes (Larmor-Plage).

À côté du bâtiment principal, abritant accueil et administration, foyer, CDI, salle polyvalente et salles de classe, deux éléments vont marquer les lieux :

  • d’une part, une agora centrale, ouverte sur un jardin. Un espace de détente qui reliera aussi les salles de cours au bâtiment du self (495 places) ;
  • d’autre part, un auvent courant tout le long de la façade nord qui permettra aux élèves de circuler à l’extérieur et à l’abri des intempéries.

Qualité énergétique et environnementale

Cette visite de chantier a été l’occasion d’évoquer la haute qualité environnementale exigée désormais par la Région sur l’ensemble des ses projets immobiliers, qui plus est sur une opération de cette envergure.

Par délégation de maîtrise d’ouvrage, SemBreizh veille au respect de ces exigences : conception bioclimatique, patios intérieurs formant des puits de lumière naturelle, présence massive du bois (habillage des plafonds, en plus de l’ossature et de charpente), toits végétalisés, panneaux photovoltaïques, récupération des eaux pluviales, chaudière mixte bois-gaz. (cf. lettre de chantier). L’enjeu est de réduire au maximum l’impact environnemental de bâtiments de cette taille.

Compléter l’offre de formation locale

Une cinquantaine de communes sont rattachées au nouveau lycée public. C’est l’académie de Rennes qui a défini aussi l’offre des formations, en lien avec les besoins du territoire. À la rentrée 2023, l’établissement ouvrira donc ses classes de Seconde, celles de Première STL (sciences et techniques de laboratoire, spécialité sciences physiques et chimiques) et de Première ST2S (sciences de technologie de la santé et du social) ainsi que la première année des BTS ESF.

Les élèves seront accueillis par une équipe de 60 enseignants, 23 agents administratifs et 25 agents techniques de la Région, chargés de la restauration et de l’entretien du lycée.

Retrouvez ci-dessous le communiqué de presse ainsi que la lettre info chantier du lycée, éditée par la SemBreizh.

En pratique

Partager :

Toutes nos actualités

Recevez nos alertes Presse