Aller au contenu

Bain de nature et plongée dans l’imaginaire de la destination touristique : la Région en immersion dans l’univers de Brocéliande

Le territoire de Brocéliande a pour ambition de devenir une destination phare de l’imaginaire en France, en incitant ses visiteurs à voyager dans le temps, les légendes et la nature, à prolonger leur séjour et à revenir ! Pour ce faire, la destination touristique a conclu avec la Région un contrat de partenariat (2023-2025) lui permettant d’être accompagnée financièrement dans ses projets, mais aussi en termes de conseil et d’ingénierie. Alors que la saison bat son plein, Anne Gallo, Vice-présidente au tourisme, a souhaité, elle aussi, s’imprégner de cet univers, propre à la Bretagne intérieure : l’élue s’est rendue sur place pour apprécier les dernières offres proposées par la Destination Brocéliande, via 3 étapes à Saint-Martin-sur-Oust puis Concoret.

« Destination Brocéliande a inscrit 3 priorités dans le plan d’actions touristiques soutenu par la Région : favoriser l’itinérance (hébergements adaptés, locations de vélos…), le patrimoine et les sites naturels, aménagés et préservés, et, enfin, la diffusion des flux pour aboutir à une découverte du territoire plus immersive et authentique », a précisé Ronan Coignard, Président du Syndicat mixte Ces 3 axes doivent contribuer à révéler l’imaginaire du territoire et à faire se rencontrer habitants et touristes. La Région va consacrer à ce contrat 843 000 € sur 3 ans.

Crédit photo : Région Bretagne – (de g. à d.) Pierrick Lelièvre, VP tourisme de De l’Oust à Brocéliande Communauté, Anne Gallo, VP tourisme & patrimoine de la Région, Ronan Coignard, Pdt de la Destination Brocéliande et maire de Concoret, Marion Le Pogam, maire de Saint-Martin-sur-Oust

Halte fluviale de Saint-Martin-sur-Oust : signalétique connectée le long du canal

Les usagers du canal de Nantes à Brest, qu’ils soient navigants ou randonneurs, sont très attentifs à la qualité de la signalisation. Sur le chemin de halage emprunté par de nombreux cyclotouristes (c’est la route de la Vélodyssée), une expérimentation se déploie, cet été et pour 2 ans, entre les Forges-de-Lanouée et Saint-Martin : une signalisation numérique, conçue par la société Imagina (Vannes) et financée à 50 % par la Région (5 000 €). Une application et des QR codes positionnés sur le parcours fournissent carte et informations utiles sur les services (animations, commerces…) et sites touristiques à proximité. S’y ajoutent des balises « beacon » qui envoient en temps réel des notifications aux usagers passant à côté et ayant téléchargé l’appli ou les QR codes.

Cette première étape a aussi été l’occasion d’apprécier les équipements récents de la halte fluviale : les deux cabanétapes du camping (offre d’hébergement à la nuitée), les tables de pique-nique et le ponton d’embarcations légères, très apprécié des kayakistes.

Le mystère Abgrall à Concoret : jeu de piste au cœur d’une commune du patrimoine rural

Ce jeu d’enquête gratuit, disponible 24h/24, lance les « voyajoueurs », familles avec adolescents ou jeunes actifs, à la découverte de trésors architecturaux et culturels dans 24 villes et villages de caractère de Bretagne. Chaque partie dure 2h minimum et emmène les équipes sur la trace d’Erwann Abgrall, curieux personnage fictif à la fortune mystérieuse, dans 10 à 20 points d’intérêt patrimonial. Avec ses maisons en schiste rouge, le chêne de Guillotin et ses autres arbres classés, Concoret, labellisée commune du patrimoine rural, se prête parfaitement au jeu, avec l’ambition de faire venir sur place un public ordinairement peu attiré par les vieilles pierres.

Crédit photo : Région Bretagne – Sarah Muller, adjointe au tourisme de Concoret, Clémence Gautier, directrice adjointe du Centre de l’imaginaire arthurien, Ronan Coignard et Anne Gallo

Une maison des légendes forestières portée par le Centre de l’imaginaire arthurien

Depuis 1988, le centre de l’imaginaire arthurien propose, dans le cadre exceptionnel du château de Comper, une saison culturelle très riche autour du patrimoine et de la légende arthurienne : visites contées, spectacles, ateliers, conférences, expositions, fête médiévale… L’association, qui a déjà cette année passé le cap des 50 000 visiteurs, est en train d’aménager dans le centre-bourg de Concoret, un nouvel espace scénographié autour des légendes forestières existant partout dans le monde. Cette maison des légendes intègrera une table d’orientation et un cabinet de curiosités interactif, conçu à la manière d’un explor game, jeu d’équipe rempli d’énigmes et de défis.
Ce projet a été aidé par la Région à hauteur de 15 000 €.

Prévention incendie dans la forêt de Paimpont

Entre Saint-Martin sur Oust et Concoret, la Vice-présidente Anne Gallo a traversé la forêt de Paimpont, de notoriété internationale. Au cœur de la Destination Brocéliande, ce massif, le plus important de Bretagne, s’étend sur 7 500 hectares. Majoritairement privé, Il est très fréquenté du fait de ses nombreux sentiers et sites remarquables dont deux bénéficient du dispositif Natura 2000, la Fontaine de Barenton et le Val sans Retour.
Mais ses visiteurs étaient jusqu’ici peu connus et insuffisamment informés des risques liés au changement climatique : sécheresse et incendie. En août dernier, le feu a détruit près de 400 hectares de forêt autour du Tombeau du Géant, sépulture de la période néolithique.
Depuis, la destination Brocéliande a imaginé des panneaux de prévention et d’interdiction en cas d’incendie et s’est équipée d’éco-compteurs, financés par la Région (12 000 €), pour mieux connaître les promeneurs et randonneurs qui cheminent dans les sous-bois.

Destination Brocéliande

La destination touristique, constituée en syndicat mixte, regroupe 5 intercommunalités : Ploërmel Communauté, de l’Oust à Brocéliande Communauté, Brocéliande Communauté, Montfort Communauté et la Com com de Saint-Méen-Montauban, soit 89 communes et 156 000 habitants.

C’est l’une des 10 destinations touristiques bretonnes, structurées pour mieux répondre aux attentes des visiteurs. Elles correspondent à des territoires de projets au cœur desquels sont intégrées l’identité de chaque territoire ainsi que les transitions, qu’elles soient environnementales, sociales ou économiques.

Partager :

Toutes nos actualités

Votre localisation a bien été enregistrée

Recevez nos alertes Presse