Les atouts de l’économie maritime

Crédit : Franck Betermin

La pêche et l’aquaculture constituent des secteurs clés de l’attractivité économique de la Bretagne. C’est pourquoi nous soutenons ces filières qui amorcent une étape importante dans leur modernisation et doivent faire face au défi du développement durable.

COVID-19 : les mesures exceptionnelles

Consultez les mesures exceptionnelles prises dans le cadre du COVID-19 qui peuvent être complémentaires aux dispositifs habituels.

15000
c’est le nombre d’emplois directs générés par la pêche et les cultures marines
2500
entreprises
50%
c’est ce que pèse la Bretagne dans la pêche nationale

Valoriser la pêche bretonne

La Bretagne est la première région halieutique de France en termes de production de produits de la mer sur l’ensemble des halles à marée. La pêche, l’aquaculture et la conchyliculture contribuent également au développement de nombreuses activités de transformation. Pour que la pêche bretonne gagne en compétitivité, dans un contexte concurrentiel de plus en plus fort, une des réponses réside dans la mise en place du groupement interportuaire « pêche de Bretagne ». Né de la volonté commune des Départements des Côtes d’Armor et du Finistère, de Lorient Agglomération, du Syndicat mixte des ports de pêche et plaisance de Cornouaille et de la Région, son objectif est de coordonner la mise en marché dans les criées et d’optimiser le modèle économique de l’ensemble du système portuaire breton.

Préserver les espaces conchylicoles

La conchyliculture est une filière économique importante en Bretagne. Elle emploie environ 2 500 équivalents temps plein et exploite plus de 8 800 hectares de concessions.
Pour assurer un développement responsable de la filière mer en Bretagne, nous accompagnons les entreprises du secteur en soutenant celles qui innovent, se modernisent et diversifient leurs productions. Nous encourageons les initiatives collectives visant à améliorer la qualité de l’eau, à mieux connaître les milieux et les ressources et à valoriser davantage les produits. Cette action est confortée par les nouvelles missions d’autorité de gestion déléguée du Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche que nous assurons depuis juin 2016.

En pratique

Toutes nos banies

Arout'ous a notr lettr de ghiments