Aller au contenu
Revenir à la liste des aides

Bourse « Jeunes à l’international » – Etudiants des Universités

Cette aide vise à favoriser la mobilité internationale des étudiants inscrits en Licence, Masters ou équivalent dans une université bretonne en les accompagnant dans leur projet de stage professionnel ou de séjour d’études à l’étranger.

La mobilité européenne et internationale des jeunes apporte une ouverture sur le monde, permet un enrichissement professionnel grâce à une expérience dans un contexte interculturel et favorise la pratique d’une langue étrangère. La mobilité internationale est devenue un élément structurant du parcours de vie personnel, professionnel, scolaire et universitaire de chaque jeune.

Les étudiants sont au cœur du dispositif régional d’aide à la mobilité « Jeunes à l’international ». En effet, dans le cadre de la mise en œuvre d’une démarche de mobilité progressive, la Région s’attache à soutenir fortement la mobilité individuelle des étudiants et notamment des étudiants à revenus modestes.

Objectifs

  • Encourager et faciliter les projets de mobilité internationale des jeunes en formation sur le territoire breton
  • Soutenir les apprenants en fonction des contraintes inhérentes aux référentiels de formation,
  • Promouvoir la mise en œuvre d’une mobilité progressive tout au long du parcours du jeune, l’encourageant à partir de plus en plus loin, de plus en plus longtemps et d’être de plus en plus autonome.

Type d'aide

Subvention

Cette aide prend la forme d’une bourse individuelle.

Montant de l'aide

La bourse attribuée est composée :

  • d’un montant journalier de 6,65 € par jour pour tous les candidats, dans la limite de 300 jours ;
  • d’un bonus de 5,00 € par jour pour les candidats boursiers sur critères sociaux de l’État, dans la limite de 300 jours ;
  • d’un bonus de 5,00 € par jour pour les candidats en situation de handicap, dans la limite de 300 jours.

Le montant de la bourse est calculé au prorata du nombre réel de jours de stage, arrondi à l’euro supérieur ; les temps de séjour en amont ou en aval du stage, consacrés à l’installation ou à la découverte du pays ne sont pas pris en compte.

Il s’agit d’une bourse individuelle, versée directement au candidat ou à son représentant légal. Aucune majoration du montant de la bourse ne sera attribuée après son versement, ni en cas de durée supérieure à celle initialement prévue selon la convention de stage, ni en cas de saisie erronée du candidat, validée par l’établissement (durée saisie plus courte que la durée réelle, situation « boursier » non cochée, statut erroné, etc).

Cette bourse n’est pas cumulable avec les aides suivantes :

  • toute une autre aide publique à la mobilité internationale (européenne, nationale, régionale, départementale, locale),
  • les bourses de mobilité de la fondation Pierre Ledoux, de l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse (OFAJ) ou de l’Office Franco-Québécois pour la Jeunesse (OFQJ).

Cette bourse n’est pas reconductible au cours d’un même cycle scolaire.

Le détail du règlement d’intervention du dispositif « Jeunes à l’international » est disponible sur l’extranet de la Région Bretagne.

Public concerné

Les étudiants qui répondent aux conditions suivantes :

  • être inscrit en formation initiale, à temps complet, en Licence, Master ou équivalent
  • au sein d’une université bretonne ou dans une école / un institut qui lui est rattaché et qui dispense des formations de cycle Licence et Master ou équivalentes.
  • justifier que le quotient familial de son foyer fiscal de rattachement est inférieur à 25 000 €. Ce quotient familial est calculé en divisant le Revenu Brut Global (RBG) par le nombre de parts fiscales du foyer fiscal. Ces deux informations, RBG et nombre de parts fiscales, figurent sur la deuxième page de l’avis d’imposition. Si l’étudiant répond aux critères d’indépendance financière, son avis d’imposition sera pris en compte. Si ce n’est pas le cas, ce sera le ou les avis d’imposition de ses parents.

Public non concerné

  • candidat en formation continue (congés individuels de formation, congés parentaux…) ;
  • candidat en alternance (apprentissage ou contrat de professionnalisation) ;
  • candidat assistant de langue ou sous contrat de travail ;
  • candidat en année de césure ;
  • candidats inscrits en Diplôme Universitaire (DU) hors DU comprenant une mobilité obligatoire à l’étranger, Diplôme Inter-Universitaire (DIU), Diplôme d’Accès aux Études Universitaires (DAEU) ;
  • candidat dont le niveau d’études est supérieur au Master 2 (doctorant, 6ème année d’odontologie, capacités en médecine…) ;
  • candidat à statut de militaire ou de fonctionnaire-stagiaire rémunéré.

Mobilités éligibles

Plusieurs conditions doivent être réunies pour que le projet de mobilité soit éligible.

  • Nature du séjour : il doit s’agir d’un stage professionnel ou d’un séjour d’études, réalisé dans le cadre du cursus de formation et faisant l’objet d’une validation par l’établissement breton.
    • Pour un stage professionnel : le stage doit être :
      • inscrit dans le référentiel de formation ou le cursus universitaire
      • un stage individuel ; les candidats issus d’un même établissement devront donc être seuls ou au maximum à deux en même temps par organisme d’accueil.
      • se dérouler dans un seul et même organisme et faire l’objet d’une convention tripartite entre l’établissement de formation, l’organisme d’accueil et le stagiaire ou son représentant légal s’il est mineur.
      • son contenu doit être en lien avec la formation suivie.
    • Pour un séjour d’études : le séjour d’étude doit :
      • se dérouler dans un organisme de formation étranger, en vue d’y suivre à temps plein des cours dans le cadre de la poursuite du cursus de formation initiale.
      • préparer l’étudiant à un diplôme de niveau équivalent ou supérieur à celui de l’inscription dans l’établissement d’origine (formation diplômante au retour, ou bi-diplômante).
      • être formalisé par une attestation d’accueil signée de l’organisme étranger. Les mobilités réalisées dans des filiales d’établissements de formation français à l’étranger sont exclues.
  • Durée du séjour : La durée minimum du stage ou du séjour d’études est de 26 jours consécutifs. Le financement de la mobilité est plafonné à 300 jours. Les dates portées sur la convention de stage ou sur l’attestation de l’établissement d’accueil à l’étranger font foi.
  • Destinations éligibles : tous les pays étrangers (les destinations en France métropolitaine et Outre-Mer ne sont pas éligibles).

Dossiers non recevables

  • dossier incomplet transmis à la Région ;
  • dossier arrivé à la Région hors délai (plus de deux mois après le début du stage ou du séjour d’études du candidat) ;
  • dossier d’un candidat ayant déjà bénéficié d’une aide à la mobilité de la Région au cours de son cycle actuel de formation ;
  • dossier d’un candidat bénéficiant d’une autre aide à la mobilité (aide européenne, nationale, départementale, locale, aide à la mobilité entrante pour un étudiant étranger…).

La Région se réserve le droit de rejeter ces dossiers.

Critères de sélection

La sélection des candidats relève de la compétence des établissements de formation. Les établissements procèdent à la sélection en fonction du nombre de bourses attribuées par le Conseil régional pour l’année académique en cours.

Les bourses non utilisées ne sont pas reportées sur l’année académique suivante. Elles ne peuvent pas être transmises directement à un autre établissement. Elles seront réattribuées par la Région Bretagne aux établissements qui feront des demandes complémentaires, à la fin de l’année civile ou à la fin de l’année scolaire (sur les éventuels reliquats budgétaires) en priorisant, dans un premier temps, les candidats « boursiers » et dans un deuxième temps les candidats dont les quotients familiaux sont les plus faibles.

Modalités de versement

La bourse « Jeunes à l’international » sera versée directement par la Région Bretagne sur le compte bancaire du candidat ou de son représentant légal, en une seule fois. Elle ne sera définitivement acquise qu’après la transmission par le bénéficiaire, sur l’Extranet de la Région Bretagne, du questionnaire de mobilité et de l’attestation d’exécution de stage confirmant la réalisation du projet dans les conditions prévues.

Reversement de l’aide

La Région se réserve le droit de solliciter le reversement intégral de cette bourse en cas de:

  • non réalisation du stage
  • durée réelle de stage inférieure à 26 jours
  • non production de l’attestation d’exécution de stage dans le mois suivant le retour du candidat
  • identification de cumul de la bourse régionale avec une autre aide publique à la mobilité.

Si la durée réellement effectuée est supérieure à 26 jours mais inférieure à la durée subventionnée, la Région se réserve le droit de procéder au recouvrement d’une partie de la bourse, proportionnellement à la durée non effectuée.

Région Bretagne
Direction de l’éducation, des langues de Bretagne et du sport
SPRED – Service des projets éducatifs, citoyens et de la mobilité des jeunes
283 avenue du Général Patton
CS 21101
35711 Rennes Cedex 7

Email : jeunesinternational@bretagne.bzh

Partager :

Toutes nos actualités

Abonnez-vous à notre newsletter