Aller au contenu

Pêche bretonne : on fait le point à l’occasion des Assises de la mer

Créer votre compte

Pour ajouter à Mes épingles vous devez vous connecter ou créer un compte Bretagne.

Les Assises de la pêche et des produits de la mer se sont tenues les 20 et 21 juin derniers à Lorient. L’occasion de faire un focus sur la pêche bretonne et l’avenir de cette filière essentielle en Bretagne.

  • 13
    ports de pêche et 532 entreprises conchylicoles
  • 76%
    des navires bretons font moins de 12 m
  • 25%
    des navires bretons utilisent principalement le chalut comme engin de pêche
Bateau de pêche
Franck Betermin

Depuis 2010, les Assises de la pêche et des produits de la mer sont LE grand rendez-vous annuel des décideurs et des acteurs publics et privés de la filière pêche et des produits de la mer (production, transformation et distribution).

C’est à Lorient que se tient cette année encore cet événement qui, pour sa 14e édition, abordera le thème : “Fruits de mer, poissons et crustacés : en manger oui, mais à quel prix ?“. Car si les produits de la mer bénéficient toujours d’une excellente image, les Français se montrent très vigilants et exigeants sur les prix et l’origine des produits, d’autant plus dans un contexte d’inflation.

La pêche en Bretagne : un modèle d’avenir pour l’Europe ?

Avec ses 1200 bateaux et ses 4300 marins, la Bretagne produit 50 % de la pêche fraîche débarquée en Bretagne. Ici, 98 % des navires bretons travaillent en pêche artisanale et 88% en pêche côtière. Il s’agit donc d’un secteur essentiel en Bretagne et nous nous efforçons, par conséquent, d’accompagner au mieux ces entreprises tout en accélérant la transition écologique (préservation de la ressource et de la biodiversité).

⚓️ En savoir plus sur notre politique en matière de pêche

Nos actions concrètes :

  • Soutien aux entreprises de mareyage ou de transformation,
  • Soutien aux investissements des ports de pêche,
  • Soutien à l’installation des jeunes pêcheurs pour l’acquisition de leur navire de pêche et les nouveaux installés en aquaculture pour leur équipement de production.
  • Soutien aux investissements pour améliorer les conditions de travail et de sécurité, les économies d’énergie, la conservation des produits ou encore réduire l’impact des activités sur les milieux

La pêche est un secteur majeur pour l’avenir de notre région et pour la souveraineté alimentaire de la France.

Loïg Chesnais-Girard

🛥 Le poids de la Bretagne dans le secteur des produits de la mer :

48 % des volumes de pêche débarqués en France le sont par des navires bretons,

La Bretagne est le 1er gisement d’algues de l’hexagone avec 70 000 tonnes pêchées,

26 % des entreprises de transformation des produits de la mer sur un total de 217 entreprises,

34 % des entreprises de mareyage sur un total de 278 entreprises,

De l’amont en aval, les filières halieutiques génèrent 13 250 emplois directs.

Cette actualité vous a plu ?

Gardez cette page dans votre collection pour facilement la retrouver !

Partager :

Notre actualité

Votre localisation a bien été enregistrée

Abonnez-vous à notre newsletter