Aller au contenu

Les territoires innovent pour des centres vivants #3 : le patrimoine

Neuf rencontres mensuelles en ligne « Les territoires innovent pour des centres vivants » se penchent sur l’aménagement du centre des bourgs et villes de Bretagne, jusqu’en juin 2021. Après la rencontre #1 sur les villes-ports et #2 sur la dynamique commerciale, retour sur la rencontre#3 sur le patrimoine, illustrée par les initiatives de Guipry-Messac, Retiers ou encore Le Faouët.

visuel Les territoires innovent pour des centres vivants_territoire

Comment le patrimoine peut-il participer à la vitalité des centres ?

Aux côtés du patrimoine protégé, inscrit ou classé, placé sous le regard attentif des architectes des Bâtiments de France, le patrimoine du quotidien, dont la valeur est davantage sociale que scientifique, est encore peu pris en compte dans les choix d’aménagement. Il laisse les décideurs face à de nombreux questionnements entre rénovation, déconstruction ou démolition. Comment une meilleure prise en compte du patrimoine peut-elle agir sur la vitalité d’un centre-ville ou centre-bourg ? Comment les communes peuvent-elles mieux connaître leur patrimoine et l’intérêt qu’y portent ses habitants ? Des questions au cœur de cette troisième rencontre. 

Le PLU patrimonial, outil pour investir son patrimoine

Toute commune et ses habitant·e·s peuvent se saisir du patrimoine (naturel, culturel, artistique, historique) de son territoire, l’investir et en faire un atout pour aménager des centres vivants. Oui mais comment définir, identifier et protéger les bâtiments et éléments qui font le patrimoine d’une commune ? Maître de conférences en urbanisme à l’Université de Paris, Mathieu Gigot a montré comment le PLU patrimonial, simple annexe à ajouter au plan local d’urbanisme (PLU), peut être un outil efficace pour inscrire les éléments patrimoniaux recensés et identifiés dans les stratégies d’urbanisation et d’aménagement à moyen et long terme.

Misez sur l’Inventaire du patrimoine culturel en Bretagne !

Recenser, étudier, faire connaître : c’est la vocation du service de l’Inventaire du patrimoine culturel en Bretagne. Les professionnels (chargés d’étude, photographes, dessinateur) de ce service régional inventorient le patrimoine à travers des études thématiques (patrimoine sportif, maisons à pans de bois, ports…) ou sur des territoires précis (Tréguier et le Trégor…). Il peut, grâce à ses études en particulier, apporter une aide précieuse aux collectivités souhaitant mieux identifier le patrimoine de leur territoire. Depuis 2013, ces inventaires sont aussi participatifs : ils sont conduits non pas « pour » mais « avec » les Breton·ne·s (habitant·e·s, élu·e·s…). Qu’est-ce que l’Inventaire inventorie ? Découvrez-le à travers le diaporama.
contact : inventaire.patrimoine@bretagne.bzh

En images

1 sur 16
croquis d'une maison à pans de bois
Crédit : Région Bretagne
« Recenser, étudier, faire connaitre » L’Inventaire a pour mission de révéler ce qui fait patrimoine.
2 sur 16
Betton (35), rue du vau chalet, 1975
Crédit : Région Bretagne
Créé en 1964 à l’initiative d’André Malraux, l’Inventaire dresse une photographie des évolutions des territoires.

Betton (35), rue du vau chalet, 1975

3 sur 16
Porspoder (29), four à goémon et guérite
Crédit : Région Bretagne
Il prend en compte tous les types de patrimoine, du plus prestigieux jusqu’à des témoignages très discrets.

Porspoder (29), four à goémon et guérite

4 sur 16
Melesse (35), Les Quenouillères
Crédit : Region Bretagne
L’Inventaire recense et étudie le patrimoine civil : manoirs et châteaux, fermes et maisons, édifices publics…

Melesse (35), Les Quenouillères

5 sur 16
Sizun (29), ossuaire
Crédit : Region Bretagne
Il explore aussi le patrimoine religieux, tellement riche en Bretagne !

Sizun (29), ossuaire

6 sur 16
Guern (56), orgue de la chapelle Notre-Dame de Quelven
Crédit : Region Bretagne
L’Inventaire explore l’architecture, mais aussi les objets mobiliers.

Guern (56), orgue de la chapelle Notre-Dame de Quelven

7 sur 16
Tréguier (22), pardon de Saint-Yves 2019
Crédit : Region Bretagne
Les pardons font aussi partie du patrimoine régional.

Tréguier (22), pardon de Saint-Yves 2019

8 sur 16
Rennes (35), place Sainte-Anne
Crédit : Région Bretagne
Il investit tous les territoires, les villes…

Rennes (35), place Sainte-Anne

9 sur 16
Troguery (22), Kerandraou
Crédit : Region Bretagne
… comme les campagnes.

Troguery (22), Kerandraou

10 sur 16
Ile de Sein (29), la cale du port
Crédit : Region Bretagne
En Bretagne, le patrimoine maritime est un sujet majeur.

Ile de Sein (29), la cale du port

11 sur 16
Concarneau (29), slipway
Crédit : RegionBretagne
Et l’Inventaire investit toutes les formes d’activités liées à la mer.

Concarneau (29), slipway

12 sur 16
Merléac (22), chapelle Saint-Jacques à Saint-Léon, peinture murale du XVe siècle : les Rohan en donateurs devant la Vierge à l'Enfant.
Crédit : Région Bretagne
L’Inventaire investit des patrimoines anciens…

Merléac (22), peinture murale chapelle Saint-Jacques à Saint-Léon

13 sur 16
Baud (56), piscine tournesol
Crédit : Région Bretagne
… Mais s’intéresse aussi des témoignages plus récents.

Baud (56), piscine tournesol

14 sur 16
Matignon (22), chapelle Saint-Germain
Crédit : Region Bretagne
L’Inventaire est une ressource précieuse pour mieux connaitre les territoires et les valoriser.

Matignon (22), chapelle Saint-Germain

15 sur 16
Le Rheu (35), lotissement G. Bardet, 2017
Crédit : Region Bretagne
Les données apportées intègrent aussi les stratégies d’aménagement.

Le Rheu (35), lotissement G. Bardet, 2017

16 sur 16
Capture home page bretagne;patrimoine.bzh
Elles sont accessibles à tous en ligne via le portail patrimoine.bretagne.bzh

Les initiatives de Guipry-Messac et Retiers

Croiser les regards entre aménagement du centre et connaissance du patrimoine : une approche expérimentée à travers deux initiatives de collaboration entre l’Université Rennes 2 et les communes de Guipry-Messac et Retiers. A Guipry-Messac, un diagnostic patrimonial a été réalisé en vue d’enrichir le projet d’attractivité du centre. A Retiers, un projet de valorisation de l’œuvre et de la maison du peintre Edouard Mahé a été mené au cœur du centre-ville.

 Musées « hors les murs » au Faouët, visite virtuelle de l’église au Juch

Engagée dans une étude pour dynamiser son centre (autour notamment de ses halles, de son récent pôle santé…), la petite Ville du Faouët dans le Morbihan (2819 habitant·e·s) mise aussi sur son patrimoine exceptionnel : les chapelles Sainte-Barbe et Saint-Fiacre et un musée des peintres labellisé « musée de France ». Pour faire mieux connaître ses œuvres, auprès des jeunes en particulier, l’association des Amis du Faouët ont fait appel à des étudiants en Master métiers du patrimoine à l’université de Bretagne-Sud à Lorient : ils ont imaginé une exposition-vidéo du musée « hors les murs ». Le bourg du Juch dans le Finistère (740 habitant·e·s) a créé, lui, un chemin d’interprétation de son patrimoine avec l’aide des étudiants en Master patrimoine à l’université de Quimper et propose la visite virtuelle de son église classée. »

Exposition-vidéo au musée du Faouët

URBEX au Faouët

Le calendrier des rencontres

Pour dynamiser les centres des bourgs et villes, nous avons soutenu près de 120 projets d’aménagement à travers la Bretagne (avec nos partenaires : l’Etat, l’Établissement public foncier et la Banque des territoires) : ils incarnent une nouvelle approche de l’aménagement des centres, qui intègre à la fois habitat, commerces, espaces publics, mobilités, culture et patrimoine, environnement, avec la participation des citoyens. Partageons les expériences autour de 9 thèmes différents, pour inspirer toutes les collectivités prêtes à se lancer dans des projets d’aménagement global (rencontres en ligne) !

  • Mercredi 7 octobre – Les interfaces villes-ports, à Lorient
  • Vendredi 13 novembre – Renforcer les dynamiques commerciales dans nos centres
  • Jeudi 26 novembre – Connaître son patrimoine pour mieux agir sur l’aménagement de son centre
  • Lundi 7 décembre – Quelle stratégie foncière pour réaliser les projets de mon mandat
    Première d’une série de 5 rencontres pour une gestion maîtrisée de la ressource foncière.
  • Janvier 2021 – Favoriser la nature dans nos centres
  • Février 2021 – Mobiliser les outils réglementaires pour revitaliser le centre
  • Mars 2021 – Pour de centres vécus : comment s’approprier collectivement un espace avec les usager.e·s
  • Avril 2021 – A la conquête de nos cours d’eau dans les centres
  • Mai ou juin 2021 – Agir sur des sites complexes et attirer des promoteurs et aménageurs
  • Mai ou juin 2021 – Quand la création culturelle et artistique s’allie au développement du centre

    Téléchargez le programme complet en bas de page

En pratique

Notre actualité

Abonnez-vous à notre newsletter