Aller au contenu

Les principales décisions de la session du 9 avril 2021

Plan de mobilisation pour la jeunesse, mise en œuvre des fonds européens en Bretagne, soutien aux entreprises innovantes, … Voici les principaux sujets qui ont été abordés pendant la session du Conseil régional du 9 avril. Découvrez les principales décisions.

Elus régionaux en session à Courcy
Crédit photo : Charles Crié

Les principales décisions

Vivre sa jeunesse en Bretagne

Un plan de soutien à la jeunesse bretonne de 32 mesures, à court et moyen termes, a été adopté lors de cette session pour aider les jeunes bretons à affronter la période et à se projeter dans l’avenir. Doté de 2,87 M€ de crédits, il s’articule autour de 5 grandes thématiques :

  • La construction du parcours professionnel: information, formation, insertion professionnelle.
  • Les conditions de vie des jeunes : alimentation, santé, logement, mobilité
  • L’ouverture sur le monde et les autres : culture, engagement, mobilité internationale, transition écologique
  • L’accompagnement des jeunes dans leur diversité : territoires fragiles, égalité femmes-hommes
  • Des outils pour construire l’action : dialogue jeunes/élu·e·s, coopération des acteurs jeunesse, accès aux droits, observatoire de la jeunesse

Priorité à l’orientation et à la formation

En matière  d’orientation et de formation, la Région répondra à deux priorités :

  • L’accompagnement des plus fragiles et isolés : 3 700 places de plus pour l’insertion professionnelle des moins de 30 ans les plus impactés par la crise et éloignés de l’emploi.
  • Des aides complémentaires à la formation pour sécuriser les parcours de formation et l’accès au monde du travail (stages, alternance…) : aide de 390 € et 930 € par mois, accompagnement personnalisé tout au long du parcours, financement du permis de conduire des 18-25 ans (jusqu’à 1 500 €), tarifs réduits sur les trajets en car et TER Breizhgo, soutien à l’équipement informatique.

Mise en œuvre des fonds européens en Bretagne : le point d’étape

Suite à l’adoption, fin 2020, du cadre financier pluriannuel de l’Union pour la période 2021-2027 ainsi que des premiers cadres réglementaires relatifs aux instruments financiers de relance, la Région a fait un point d’étape sur l’avancement de la mise en œuvre des fonds européens en Bretagne. Ainsi, en février et mars derniers, le Comité de suivi des fonds européens a été saisi pour avis sur les différents cadres stratégiques qui seront négociés avec la Commission européenne. Aujourd’hui, même si les règlements européens pour 2021-2027 et pour la future PAC restent encore en négociation, ces avancées nous permettent de poursuivre la concertation partenariale avec les territoires et d’affiner l’identification des besoins pour chacun.

Un soutien renforcé aux entreprises innovantes à fort potentiel

Pour compléter les outils de financement régionaux de soutien à la création d’activités innovantes en Bretagne, la Région Bretagne souscrira à un nouveau fonds interrégional dédié au soutien de projets innovants en phase de conquête de marchés à vocation mondiale (de quelques centaines de milliers à plusieurs millions d’euros).  Ce fonds concentrera ses investissements dans des sociétés situées principalement en Bretagne, Pays de la Loire, Centre-Val de Loire et Normandie et développant des produits et services innovants dans les secteurs technologiques clés dans le Grand Ouest : l’économie numérique, la santé du futur et l’alimentation, les technologies (écotechnologies, nanotechnologies, logicielles …) ou encore les services pour l’industrie:.

Syndicat mixte Baie du Mont Saint-Michel :

En 2002, le Syndicat Mixte Baie du Mont-Saint-Michel a pris la suite du Syndicat Mixte pour le Rétablissement du Caractère Maritime du Mont Saint-Michel. En 2017, le Gouvernement et les collectivités membres ont annoncé leur volonté de créer un Etablissement Public Industriel et Commercial national du Mont Saint-Michel, chargé d’assurer la gestion unifiée et le développement du Mont Saint-Michel et de sa baie. C’est ainsi que deux ans plus, en 2019, la dissolution du Syndicat Mixte Baie du Mont-Saint-Michel a été votée. Aujourd’hui, pour permettre à l’EPIC de remplir ses missions, il est nécessaire non seulement, de le doter des moyens fonctionnels qui s’imposent (moyens financiers, matériels et humains), mais aussi de procéder à la liquidation du Syndicat Mixte Baie du Mont-Saint-Michel. C’est cette convention qui a été approuvée lors de cette session.

Décision modificative

Soutien des entreprises bretonnes dans leur développement à l’international :

  • soutien au maintien du trafic transmanche opéré par la compagnie maritime BAI – Brittany Ferries en permettant les rotations entre la Bretagne et l’Irlande au rythme de six traversées hebdomadaires.
  • Fonds de soutien aux capitaux propres des entreprises

Augmentation des places de formations dans le secteur sanitaire et social dans trois métiers : infirmier, aide-soignant, accompagnant éducatif et social. Sur les deux prochaines rentrées, il y aura 186 places supplémentaires pour les infirmiers, 580 pour les aides-soignants et 166 pour l’accompagnement éducatif et social.

Acquisition de 12 autocars GNV (Gaz Naturel Véhicule) (Gaz Naturel Véhicule)
Il s’agit de renouveler une partie de la flotte d’autocars (3 en 2021 et 9 en 2022) pour passer à un mode de propulsion écologique.

Et aussi…

  • Rapport financier 2020.

Pour aller plus loin

Les vidéos des débats

En pratique

Notre actualité

Abonnez-vous à notre newsletter