217 M€ pour développer l’économie et créer des emplois

En 2021, la politique régionale de développement économique se mettra en œuvre dans un contexte exceptionnel, où les entreprises et les territoires font face aux conséquence de la crise sanitaire et à ses répercussions sociales. En complémentarité avec l’Etat, nous allons continuer de déployer des aides et soutiens aux entreprises, pour assurer leur survie et maintenir les activités à l’échelle locale. Nous les aiderons aussi à s’adapter aux nouveaux modes de consommation que cette situation a fait émerger et à préparer leur relance sur de nouveaux marchés. Focus sur quatre types d’actions.

  • 29,5 M€
    de crédits en plus pour aider les entreprises de toutes tailles en 2021.
  • 2M€
    C’est la dotation du nouveau Pass Asso créé pour soutenir les associations locales sur tout le territoire breton
  • 75
    75 chercheur·euse·s internationaux·ales bientôt accueilli·e·s en Bretagne auprès de ses 4 000 chercheur·euse·s (projet Bienvenüe).

Un soutien massif aux entreprises et aux associations

Dès mars 2020, nous avons élargi les mesures aux entreprises pour les aider à faire face à la crise sanitaire : les très petites entreprises (TPE), les petites et moyennes entreprises (PME) et les commerces, mais aussi les indépendants et les associations. Le budget 2021 consacre 29,5 M€ de plus à l’accompagnement des entreprises de toutes tailles :

  • Le prêt Covid Resistance et le prêt Rebond, le Pass Commerce&Artisanat continueront d’être mobilisés en 2021.
  • Le Pass Asso (doté de 2M€) permettra de soutenir les associations locales.
  • Deux nouveaux outils associant des partenaires publics et privés, Breizh Rebond et Epopée Transition, seront aussi proposés aux entreprises pour conforter leurs fonds propres.
  • Nous souscrirons au fonds national Brienne III, qui cible les PME et startups dans la cybersécurité.

Encourager l’innovation tournée vers la transition écologique

Désormais guidée dans notre action par trois grands principes – la sobriété, la proximité et la solidarité -, nous faisons évoluer nos dispositifs de soutien à l’innovation des TPE, PME et ETI. En complément des aides Inno Conseil et Inno R&D, une aide Inno Sobriété  accompagnera plus et mieux les projets vertueux des entreprises pour une transition écologique. L’objectif : encourager les démarches d’innovation inscrites dans une logique de responsabilité et de développement durable, à faible impact ou à impact environnemental positif. Ce nouveau dispositif soutiendra aussi les petites entreprises qui intègrent des enjeux d’économie circulaire, d’éco-conception et d’adaptation au changement climatique.

Une plate-forme pour manger local, frais et breton !

Le site produitlocaux.bzh met en relation des producteurs en circuit court et les consommateur·trice·s inscrit·e·s sur le site (1 520 opérateurs en circuit court mis en relation avec 52 600 ménages début 2021). Nous avons accompagné le lancement de cette initiative formidable lors du premier confinement : elle permet à chacun·e, grace à un système de géolocalisation, de recenser l’ensemble des offres venant de la terre et de la mer les plus proches de son domicile. En 2021, produits-locaux.bzh continuera à contribuer au bien-manger en Bretagne et à un mode de consommation plus responsable en étoffant ses services : commande en ligne/retrait, livraison à domicile, points de retraits collectifs…

Le Bien-Manger pour tous

  • Déploiement du bien-manger dans les lycées : objectifs par filière produits, formation des cuisiniers, communication auprès des lycéens
  • Soutien à l’émergence des filières (protéïques et halieutiques, par exemple), notamment à travers des contrats d’objectifs signés ou en préparation
  • Déploiement des contrats de transition agroécologique avec les agriculteurs engagés (MAEC, investissements, installation) et mise en oeuvre progressive d’éco-conditions pour les investissements productifs
  • Accroissement du soutien à l’agriculture biologique
  • Appui aux circuits de distribution de proximité ou responsables comme plateforme www.produits-locaux.bzh
  • Confirmation du soutien à l’Innovation alimentaire : produits, process, technologies…
  • Appui aux projets collaboratifs en matière d’innovation alimentaire (programme AgrEtic, notamment).

Une nouvelle stratégie de recherche et innovation

A travers sa stratégie régionale de recherche et innovation (dite Smart Specialisation Strategy ou S3), chaque région européenne définit les domaines de spécialisation dans lesquels elles veut investir pour bénéficier des financements européens. La nouvelle S3 adoptée par la Région pour 2021-2027 identifie 5 domaines d’innovation stratégique (ayant le plus fort effet d’entraînement sur l’économie bretonne) et un axe transversal pour répondre aux enjeux des transitions de l’économie et de la société : numérique & industrielle, écologique & environnementale, sociale & citoyenne…

  • Economie maritime pour une croissance bleue
  • Economie alimentaire du bien manger pour tous
  • Economie de l’industrie pour une production intelligente
  • Economie numérique sécurisée et responsable
  • Economie de la santé et du bien-être pour une meilleure qualité de vie

Les grandes orientations

  • Amplifier le soutien à l’innovation dans tous les types d’entreprises, via les dispositifs Inno et appels à projet et l’aide aux pôles de compétitivité bretons, et décliner la nouvelle stratégie régionale de recherche et d’innovation dans les 5 domaines identifiés.
  • Accompagner l’évolution et la structuration des filières d’activité porteuses de l’économie bretonne.
  • Maintenir la palette d’outils d’ingénierie sur-mesure pour les entreprises aux étapes clés de leur vie : création d’activités, développement, ouverture internationale…
  • Accompagner le changement d’échelle de l’économie sociale et solidaire en soutenant les structures et outils d’accompagnement et en accentuant les projets d’innovation sociale.
  • Mettre en œuvre une stratégie maritime bretonne pour favoriser le développement durable des activités marines (pêche, aquaculture), des ports, etc.
  • Moderniser et développer les ports au service de l’économie.