Aller au contenu

Une journée de mobilisation pour préserver la biodiversité en Bretagne : jeune fondation cherche donateurs, privés, publics ou particuliers

Créée fin 2020 par la Région avec l’ambition de mobiliser les acteurs bretons sur les transitions écologiques, Breizh Biodiv a pris son envol : la fondation a déjà soutenu 10 initiatives en faveur de la plantation d’arbres puis lancé, jusqu’au 15 septembre, un 2e appel à projets sur l’eau et les milieux aquatiques. La journée du 24 juin a pour objectif de faire mieux connaître Breizh Biodiv à des mécènes potentiels, qu’ils viennent du public ou du privé, dans la perspective d’agir et d’accompagner davantage de projets. Dès cet été, la fondation fera aussi appel aux dons des particuliers, via la plateforme bretonne de financement participatif Kengo.

Plus de 140 représentants d’entreprises, associations et collectivités bretonnes ont répondu favorablement à l’invitation de la Région. Cette journée de mobilisation leur a permis de découvrir de plus près le fonctionnement de la fondation, placée sous l’égide de la FNH (Fondation pour la Nature et l’Homme), ses partenaires fondateurs (ARKEA, ENGIE, EDF, la Poste) et les projets déjà soutenus.

En Bretagne,
21,2 % des espèces
menacées d’extinction

Agir, oui, mais comment ?

L’idée de cette rencontre était de leur proposer des pistes d’action pour intégrer la protection de la biodiversité dans la chaîne de valeurs de leur structure, comme certaines l’ont déjà fait pour lutter contre le réchauffement climatique ou s’y adapter.

Via leurs témoignages, experts et entreprises déjà engagées dans ce domaine l’ont démontré : la préservation de la biodiversité est bien l’affaire de tous et il est tout à fait possible de concilier développement économique et protection de l’environnement.
« Au-delà de l’investissement individuel, explique Carole Le Béchec, Présidente de Breizh Biodiv et de la commission Climat, transitions et biodiversité de la Région, l’approche collective proposée par la fondation est un puissant levier d’action qui permet d’accompagner en Bretagne des projets d’intérêt général menés localement en faveur des transitions écologiques. »

Reconnue pour son expertise en la matière et pour son engagement de 30 ans aux côtés des acteurs de terrain, la FNH « héberge » en quelque sorte Breizh Biodiv en l’aidant, pendant 5 ans, à gérer les fonds collectés par la fondation.

S’appuyer sur les financeurs fondateurs

Partenaires dès la fin 2020, ENGIE, EDF et Crédit mutuel ARKEA se sont engagés sur plusieurs années avec des participations variant de 20 000 à 50 000 € par an. Ils ont été rejoints en 2021 par le Groupe La Poste, très impliqué en matière de RSE et de label bas carbone. Crédit mutuel ARKEA a renouvelé son engagement ce jour et de nouveaux mécènes vont rallier cet été Breizh Biodiv : un industriel et une importante collectivité territoriale.

Dans le même temps, la fondation s’ouvre au grand public, avec le soutien de Kengo, plateforme de financement participatif 100% bretonne, qui détient la qualité de société à mission. Ce dispositif introduit par la loi PACTE de 2019 permet à la filiale de Crédit mutuel ARKEA d’exprimer la contribution sociétale qu’elle apporte, au-delà de son activité économique. Sur kengo.bzh/breizhbiodiv, les particuliers mais aussi les TPE et PME peuvent contribuer à la fondation en faisant directement un don par internet.

Pour en savoir plus, contactez breizhbodiv@bretagne.bzh

Retrouvez le communiqué complet ci-dessous.

En pratique

Partager :

Toutes nos actualités

Recevez nos alertes Presse