Aller au contenu

Retransmission de la finale de l’Eurovision et hommage à Yann-Fañch Kemener : la Région apporte son soutien à Alvan & Ahez, symbole d’une culture bretonne renouvelée

À partir de 20h, samedi prochain, les amoureux de la langue et de la culture bretonnes ont rendez-vous à la Ferme de la Harpe pour soutenir la candidature française à l’Eurovision, portée par le groupe breton Alvan & Ahez. Et il va y avoir du Reuz ! car l’association Skeudenn Bro Roazhon qui organise cette retransmission en plein air dans le cadre de la Fête de la Bretagne 2022, annonce la présence d’un millier de fans. Au premier rang des spectateurs, le Président de Région Loïg Chesnais-Girard viendra ouvrir la soirée et redire son attachement aux langues de Bretagne et à la créativité des artistes sur tout le territoire. La veille, à l’Antipode, aura lieu un concert en hommage au chanteur Yann-Fañch Kemener, décédé en 2019.

Ce n’est pas tous les jours qu’un groupe chantant en breton a l’honneur de représenter la France au concours de l’Eurovision ! Afin d’encourager Alvan & Ahez lors de la finale du plus connu des télécrochets, Skeudenn Bro Roazhon a pris l’initiative, en lien avec la Ville de Rennes et la Région, de retransmettre la soirée, en français et breton, sur un écran géant de 15 m².

Formé autour d’Alexis Morvan-Rosius, Marine Lavigne, Sterenn Diridollou et Sterenn Le Guillou, Alvan & Ahez a concouru et remporté, le 5 mars dernier, la finale de l’Eurovision France avec la chanson Fulenn, qui représentera notre pays le 14 mai à Turin.
Tout jeune, le groupe est né de la rencontre, en 2021, d’Ahez, trio féminin chantant en breton, et d’Alvan, artiste électro rennais.

Crédit photo : ©Thomas_Braut_FRANCE TV Bretagne – Alvan & Ahez

Électro, chants traditionnels et… étincelle

Ahez est une figure mythologique bretonne à la fois déesse et sorcière. C’est aussi le nom breton de Carhaix (Ker Ahez), où les trois chanteuses se sont connues au lycée Diwan. C’est là qu’elles ont commencé à chanter en breton et appris, avec Louise Ebrel, le kan ha diskan, chant à répondre lié à la danse bretonne. Le trio s’est depuis produit en fest-noz, au festival interceltique de Lorient, en 2018, ou à Yaouank, en 2019.
Quant à Alvan, c’est tout simplement la contraction du prénom et du nom d’Alexis Morvan qui, depuis 2015, s’inscrit dans le courant de la musique électro en Bretagne. Il s’est produit aux TransMusicales de Rennes en décembre dernier.

Avec Fulenn (étincelle en breton), le quatuor veut donner une image moderne de la Bretagne tout en parlant aux autres langues et cultures de France. Pour Alvan & Ahez, « notre musique est la preuve que la diversité des régions fait la force de la France ».

Cette sélection d’un groupe breton pour représenter la France à l’Eurovision est un symbole fort. Elle intervient 50 ans après le concert d’Alan Stivell à l’Olympia, qui lança le renouveau culturel breton et celtique, et 26 ans après la participation de Dan Ar Braz et l’Héritage des Celtes à l’Eurovision 1996.

Christian Troadec, Vice-président de la Région aux langues de Bretagne, se rendra en fin de semaine à Turin, au côté du Président de Diwan, Yann Uguen, pour soutenir le groupe sur place et hisser haut les Gwen ha du !

Concert en hommage à Yann-Fañch Kemener

Portée par le TNB, cette création rend hommage à une voix ancrée en Bretagne, un passeur de gwerzioù, sonioù et kan ha diskan, issus du riche patrimoine breton que Yann-Fañch Kemener a exploré en véritable ethnologue d’une tradition orale séculaire. Au cours de sa carrière, le poète-chanteur a croisé la route de nombreux artistes, musiciens et défenseurs de la langue bretonne qui se retrouvent aujourd’hui pour cet hommage initialement proposé dans le cadre de Yaouank 2021 et reprogrammé à l’Antipode le vendredi 13 mai 2022 dans le cadre de la Fête de la Bretagne 2022.

En pratique

Partager :

Toutes nos actualités

Recevez nos alertes Presse