Réseau régional de transports publics BreizhGo : un service adapté aux besoins, en adéquation avec les consignes sanitaires

Une semaine après l’entrée en vigueur de la deuxième vague de confinement et l’observation de la baisse de fréquentation de son réseau de transports publics BreizhGo, la Région Bretagne adapte les dessertes à compter de ce week-end. Deux principes ont guidé ses choix : répondre aux besoins de mobilités essentielles et être en cohérence avec les contraintes du confinement.

À l’annonce, le 28 octobre par le Président Macron, de la deuxième phase de confinement, la Région a souhaité conserver intact son service de desserte routier et ferroviaire. L’objectif était de permettre, durant cette première semaine, d’observer les usages, de voir où et à quels moments se situaient les besoins de mobilité dans ce nouveau contexte : scolaires, salariés ne pouvant pas télé-travailler, déplacements liés à la formation, aux achats de première nécessité, aux soins…

Au terme de cette période d’observation et de concertation avec les opérateurs, un plan de transport adapté entre en application à compter de ce samedi 7 novembre. L’enjeu est bien de répondre aux besoins et d’être en adéquation avec les principes d’un confinement efficace : il faut limiter ses déplacements au strict nécessaire.

TER BreizhGo : maintien de la plupart des trains aux heures de pointe habituelles

Sur le réseau TER BreizhGo, le week-end, seul 1 train sur 2 circulera afin de limiter les possibilités de déplacements non essentiels.

Durant cette semaine, une baisse de fréquentation de 30 à 50% a été observée par rapport à la situation habituelle. Si la fréquentation est moindre, le nombre de voyageurs est toutefois nettement plus élevé que lors de la 1ère période de confinement. L’offre doit donc être adaptée en conséquence.

La Région a ainsi décidé de préserver tous les TER des pointes du matin et du soir pour ne pas perturber les déplacements pendulaires, à savoir les trajets domicile-travail ou domicile-établissement scolaire.

En revanche, le nombre de trains sera allégé en période creuse.

Maintien à 100% du service routier

Sur les lignes interurbaines, largement fréquentées par des scolaires et des abonnés (domicile-travail), et sur les lignes scolaires BreizhGo, le service habituel est entièrement conservé.

Des plans de transports maritimes adaptés

Concernant la desserte des îles, des plans de transport adapté ont été définis et font encore l’objet d’échanges avec les maires concernés pour les îles du Morbihan (Belle-Île, Houat, Hoëdic, Groix, Arz) et l’Île de Bréhat.

Pour les îles du Finistère (Ouessant, Sein, Molène), qui bénéficient d’un nombre de rotations moins importants compte tenu de la durée plus longue des traversées, la desserte sera maintenue dans son intégralité.

Toutes les informations détaillées sont à retrouver en temps réel depuis
www.breizhgo.bzh/confinement

En pratique