Renforcer les coopérations internationales : la Bretagne prépare un sommet des régions celtes

Crédit : Région Bretagne – Le Président Chesnais-Girard rencontre le Président irlandais, M. Higgins

En visite au Pays de Galles et en Irlande, la Région Bretagne souhaite démontrer que les nations celtes ont des projets positifs à construire ensemble, en dépit des obstacles posés par le Brexit. C’est dans cet esprit que Loïg Chesnais-Girard conduit une délégation bretonne à Cardiff et Dublin pour une visite de 3 jours afin de renforcer les coopérations existantes et préparer l’avenir. À l’ordre du jour, notamment, un projet de création d’un partenariat inédit en Europe entre la République d’Irlande et une Région française. Et une invitation à un « sommet des régions celtes », lors du 50e Festival Interceltique de Lorient en août prochain.

« Le Brexit n’empêche pas de travailler ensemble, pas plus que les frontières nous empêchent de partager une identité », commente Loïg Chesnais-Girard au moment d’aborder une séquence de travail dense autour d’une volonté commune de resserrer les liens et de travailler main dans la main dans les domaines de la culture, de la formation ou des technologies.
Ce voyage, souhaité par le Président de Région pour développer un « arc celtique », a pour ambition d’aborder le thème de l’Europe sous l’angle positif d’une amitié résolument tournée vers l’avenir.

Wales : la culture comme FIL conducteur

C’est le message qu’il portera à Cardiff auprès du Premier ministre gallois, Mark Drakeford pour redire l’attachement de la Bretagne à la coopération instaurée en 2004 et renforcée en 2018.
Cette visite coïncide avec la St David, fête nationale galloise, célébrée le 1er mars par un concert commun donné pour l’occasion par le BBC National orchestra of Wales et l’Orchestre Symphonique de Bretagne. Le spectacle est issu d’un travail de 2 ans entre les deux formations dirigées par Grant Llewellyn, qui incarne lui-même le trait d’union entre son Pays de Galles natal et la Bretagne qui l’a accueilli. Le chef d’orchestre avait déjà officié, en 2018, au Couvent des Jacobins de Rennes, lors d’un premier concert commun où furent joués le Bro gozh ma zadoù, l’hymne que partagent la Bretagne et le Pays de Galles, et la 9e Symphonie de Beethoven, l’hymne européen.
La culture occupera d’ailleurs une grande partie des échanges à Cardiff puisque Loïg Chesnais-Girard y invitera officiellement le Premier ministre gallois au Festival Interceltique de Lorient (FIL), dont le président, Jean Peeters, et le directeur, Lisardo Lombardia, font partie de la délégation.
L’évènement, qui met la Bretagne à l’honneur pour son 50e anniversaire en août prochain, permettra de réunir le premier « sommet des régions celtes », le 10 août, à l’invitation de la Région. En ligne de mire : faire un pas de plus vers une coopération plus étroite et explorer des thèmes de travail commun avec les différents partenaires de la Bretagne.
À Cardiff, Loïg Chesnais-Girard rappellera d’ailleurs les nombreux autres ponts qui existent avec le Pays de Galles, notamment les échanges universitaires et la recherche, qui pourraient subir l’impact du Brexit si le Royaume-Uni sort des programmes européens.

Crédit : Loïg Chesnais-Girard, Président du Conseil régional de Bretagne, et Mark Drakeford, Premier ministre gallois

La coopération avec le Pays de Galles

Signe d’un réel intérêt mutuel, le gouvernement gallois a mis en place un « fonds de transition » visant à soutenir les coopérations dans le contexte du Brexit. La Bretagne fait partie des régions retenues comme prioritaires dans 3 domaines :
• La mobilité des jeunes en formation professionnelle
Dès ce mois de mars, 20 jeunes Gallois seront par exemple accueillis dans des établissements bretons.
• Les échanges dans l’enseignement supérieur et la recherche.
• Les échanges dans le domaine agroalimentaire, en particulier autour de la valorisation des algues.
En outre, Bretagne et Pays de Galles travaillent ensemble sur la cybersécurité, le développement durable et les énergies marines renouvelables (EMR), via la participation bretonne, chaque année, à la Marine Energy Wales Conference.
Parmi les thématiques où les échanges pourraient être approfondis, la culture est en bonne place. D’où une forte présence dans la délégation bretonne d’acteurs du milieu (médias, art contemporain, spectacle vivant).
Autres sujets communs : le décrochage scolaire et l’apprentissage des langues régionales.

Un avenir à construire avec l’Eire

L’Irlande a un point commun avec la Bretagne : elle participe à un programme transfrontalier européen dont l’autorité de gestion est britannique. Le Brexit fait planer l’incertitude sur la pérennité de ces programmes, à l’issue de la période de transition qui s’achèvera le 31 décembre.
Dans un tel contexte, un rapprochement avec l’Irlande est une piste que la Région veut explorer dans le but de défendre des intérêts communs, au moment où le pays devient plus périphérique en Europe, tout comme la Bretagne qui sera, de fait, son plus proche voisin dans l’UE. C’est ce qui a fait naître l’idée de proposer un partenariat, innovant, entre un État et une Région française.
Lors de sa visite à Dublin, Loïg Chesnais-Girard, deux de ses vice-présidents et plusieurs membres de la délégation auront ainsi pour objectif de poser les bases d’une discussion en vue de faire émerger un « Pôle ouest européen » qui puisse porter des sujets partagés à Bruxelles et parler d’une même voix.
C’est tout l’objet d’une série de rencontres prévues, notamment, avec le ministère irlandais des affaires étrangères où le Président de Région remettra une lettre d’intention signifiant la volonté bretonne d’approfondir les relations avec l’Irlande et de les inscrire dans un cadre juridique qui permette de solliciter des financements européens.
Des démarches en ce sens ont été entamées par la Région, il y a un peu plus de 2 ans maintenant, auprès de nombreux interlocuteurs, parmi lesquels des responsables irlandais. Le déplacement à Dublin de Loïg Chesnais-Girard constitue donc une nouvelle étape de cette stratégie.
Il aura l’occasion de l’évoquer lors d’un entretien privé avec Michael D. Higgins, Président de la République irlandaise, qu’il invitera aussi au 50e Festival Interceltique de Lorient. La rencontre sur l’évènement pourrait alors permettre de faire un point sur l’avancée des discussions.

Domaines d’intérêt commun avec l’Irlande

Bretagne et Irlande partagent une histoire celte, une position géographique de périphérie et une identité maritime. De quoi poser les jalons de plusieurs thèmes de coopération :
• Le transport maritime et le développement de l’hydrogène comme énergie renouvelable.
• La culture et le tourisme au travers d’échanges de bonnes pratiques sur la valorisation du patrimoine mégalithique.
• L’agriculture et l’agroalimentaire.
• L’enseignement professionnel.
• Le développement économique et le financement de projets communs, grâce à des crédits européens.

La délégation, qui compte plusieurs représentants d’universités bretonnes, travaillera sur d’autres sujets en parallèle, comme les mobilités étudiantes, mais aussi le transport maritime avec la présence, à Dublin, de Jean-Marc Roué, Président de Brittany Ferries.
Loïg Chesnais-Girard rencontrera aussi des services du ministère irlandais de l’agriculture au côté de Loïc Hénaff, Président du groupe Hénaff et de l’association « Produit en Bretagne ». Cette réunion sera centrée sur la démarche « Origin Green », lancée en 2012 et portée par les autorités irlandaises, qui vise à atteindre l’excellence sur l’ensemble de la chaîne de production alimentaire en rassemblant secteur privé, Gouvernement, agriculteurs et producteurs de l’agroalimentaire.

50e festival interceltique de Lorient : du 7 au 16 août 2020

À l’occasion de son 50e anniversaire, le Festival interceltique de Lorient (FIL) met la Bretagne à l’honneur. Comme chaque année, quelque 700 000 visiteurs venus de tous les pays celtes sont attendus pour 10 jours de fête, de musiques et de danses.
Au programme des festivités, près de 4 500 artistes viendront animer les nombreux festoù noz, défiler lors de la Grande parade, concourir au Championnat des bagadoù, prendre part au Triomphe des sonneurs ou initier le public aux danses celtiques et à la musique bretonne.
La Région, qui soutient chaque année l’organisation de cet immense festival, apporte à cette
édition anniversaire, une aide exceptionnelle.
Le déplacement du Président de Région au Pays De Galles et en Irlande, au côté de Jean Peeters et Lisardo Lombardia, respectivement Président et Directeur du FIL, est l’occasion toute trouvée afin de renforcer les liens avec deux des nations celtes les plus vivantes sur le champ culturel.

Retrouvez ci-dessous le dossier de presse complet.

En pratique