Remise des trophées Zéro Phyto 2020 : et de 61 communes primées, qui font 414 au total !

Chaque année, c’est l’un des temps forts du Carrefour des gestions locales de l’eau. La 21e édition du CGLE ne fait pas exception et sert d’écrin à la remise des trophées Zéro Phyto. En 2020, 61 nouvelles collectivités qui n’utilisent plus de produits phytosanitaires pour entretenir leurs espaces verts ont été distinguées, jeudi 30 janvier 2020, par Thierry Burlot, Vice-président de la Région à l’environnement, l’eau, la biodiversité et au climat. Désormais, plus d’un tiers des Bretonnes et des Bretons (39,8% précisément) vivent dans une commune garantie Zéro Phyto !

À travers les trophées Zéro Phyto, la Région encourage, depuis 2009, les collectivités bretonnes à bannir définitivement l’usage de produits phytosanitaires dans l’entretien de leurs parcs et jardins publics, cimetières ou encore terrains de sport.
À ce jour, plus de 75% des communes bretonnes sont engagées dans cette démarche plus exigeante et ambitieuse que le seuil fixé par la réglementation, notamment la loi Labbé*, une gageure sur un territoire particulièrement riche en eaux superficielles.
Avec 61 nouvelles communes labellisées Zéro Phyto en 2020, 414 villes et villages bretons ont désormais abandonné l’usage de produits phytosanitaires, participant ainsi activement à la reconquête de la qualité des eaux en Bretagne.
Plus d’1,3 million de Bretonnes et Bretons (1 1 326 662) vivent dans une commune labellisée !
Parmi les lauréats de cette année, des collectivités de tailles diverses et variées : Saint-Michel-de-Plélan (330 habitants, Côtes d’Armor) émarge au tableau des honneurs au côté de Lorient (52 274 hab., Morbihan) ou de Betton (11 222 hab., Ille-et-Vilaine).
Pour la quatrième année de suite, la Région a aussi mis à l’honneur 36 communes qui ont pérennisé la démarche depuis plus de cinq ans, sans interruption.

Tendre vers le « zéro phyto » en 2040

Alors que l’impact des produits chimiques de synthèse sur les milieux naturels et la santé humaine est un sujet de préoccupation pour les citoyens, la forte implication des collectivités bretonnes dans le « zéro phyto » et la mise en œuvre de la loi Labbé ont accéléré la diminution de leur utilisation dans les zones non agricoles (routes, aéroports, voies ferrées, espaces publics).
La Région entend aller plus loin. C’est pourquoi l’un des objectifs affichés de la Breizh COP est de tendre vers le « zéro phyto » en 2040. Pour l’atteindre, un groupe de travail dédié vient d’être mis en place. Dans ce cadre, la Région proposera des mesures d’accompagnement concrètes de différentes initiatives. Parmi elles, une expérimentation de sortie de produits phytosanitaires de synthèse sur un ou plusieurs territoires pilotes, afin de mesurer les impacts économiques et sociaux de la suppression de l’usage de ces produits.

« Zéro Phyto » dans les ports bretons aussi !

Mettant déjà en œuvre l’action « zéro phyto » sur les voies navigables et dans les lycées dont elle a la charge, la Région va poursuivre et étendre cette démarche aux ports dont elle est propriétaire.
Un trophée Zéro Phyto a par ailleurs été décerné, ce jour, à la SELLOR, qui gère les ports du pays de Lorient pour encourager sa récente démarche « zéro phyto ».

*Entrée en vigueur en janvier 2017, la loi Labbé interdit l’utilisation de produits phytopharmaceutiques pour l’entretien des espaces verts, forêts, promenades… accessibles au public. Depuis le 1er janvier 2019, l’interdiction s’étend aux particuliers qui ne peuvent plus utiliser ni détenir des herbicides, insecticides ou fongicides, antimousses et engrais non organiques.

Retrouvez ci-dessous le communiqué de presse suivi du tableau de présentation des nouvelles collectivités primées en 2020.

En pratique