Aller au contenu

Projets éducatifs autour du climat à la Cité scolaire Brocéliande : la Région lance un budget participatif avec une quarantaine de lycéens

La Cité scolaire Brocéliande fait partie des 9 lycées retenus par la Région pour expérimenter ce nouveau dispositif de budget participatif* déployé dans l’enceinte d’un même établissement scolaire. Le principe de cet exercice démocratique est simple : autour d’une thématique donnée -les enjeux climatiques en 2023/2024-, des élèves portent des projets citoyens et les soumettent au vote de leurs pairs. Les lauréats seront ensuite aidés financièrement par la Région pour mener à bien leurs actions.

Mardi à Guer, un premier atelier d’émergence des projets était organisé au sein du lycée Brocéliande. Il a réuni une quarantaine d’élèves de différentes classes de l’établissement, dont certains éco-délégués à qui l’élue régionale chargée du budget participatif, Émilie Kuchel, a présenté le dispositif. Après un quiz sur le climat, les jeunes ont réfléchi ensemble aux initiatives qu’ils pourront engager cette année autour des enjeux climatiques, thématique à laquelle ils sont particulièrement sensibles.

Émulation collective et processus démocratique

Répartis en petits groupes, ils auront jusqu’au 22 décembre pour déposer leurs projets collectifs, 10 au maximum par établissement, sur la plateforme numérique « l’Atelier breton ».

Si la Région juge recevable leur initiative, elle sera promue au sein du lycée puis soumise au vote des jeunes entre mi-mars et mi-avril pour que les lauréats puissent être connus en mai 2024.

Commencera alors la phase concrète de l’aventure : celle de la réalisation, en autonomie, de leurs actions au cours de l’année scolaire 2024-2025. Pour y parvenir, chaque établissement pourra utiliser tout ou partie de l’aide régionale, soit 20 000 € maximum par lycée répartis en deux enveloppes : 10 000 € pour les dépenses d’investissement et 10 000 € pour les dépenses de fonctionnement.

Si l’expérimentation est concluante, elle sera étendue à un plus grand nombre d’établissements.

Les 9 établissements mobilisés : Jean-Monnet à Quintin, Kernilien à Guingamp, Dupuy-de-Lôme et Harteloire à Brest, Théodore-Monod au Rheu, Simone-Veil à Liffré, Dupuy-de-Lôme à Lorient, Brocéliande à Guer et l’EREA de Quimper.

* Cette démarche participative est née au Brésil en 1989 et s’est répandue en Europe dans les années 2000.

Partager :

Toutes nos actualités

Votre localisation a bien été enregistrée

Recevez nos alertes Presse