Aller au contenu

Ouverture des États généraux de l’installation et de la transmission : installer 1 000 agriculteurs bretons/an pour assurer la relève

Pour atteindre 1 000 installations d’agriculteurs par an, l’objectif fixé par le Président de Région afin de répondre au défi du renouvellement des générations, la Région a lancé un vaste travail de concertation, ce lundi, à Lorient. Des participants issus des mondes agricole, syndical, bancaire, et institutionnel s’y sont retrouvés pour ébaucher la feuille de route des Etats généraux de l’installation et de la transmission. Ils se réuniront de nouveau, à plusieurs reprises, dans les prochains mois, pour définir les leviers d’action d’un plan breton de l’installation et de la transmission partagé par tous. Celui-ci sera soumis au débat et au vote des élus régionaux, d’ici l’été 2022.

Engagement du Président Loïg Chesnais-Girard, l’organisation des Etats généraux de l’installation et de la transmission est une réponse collective au défi démographique qui se pose, alors que la moitié des exploitations seront à reprendre d’ici 10 ans et que les départs de chefs d’exploitations ne sont pas compensés par les installations.

Réunis à Lorient pour poser les premiers jalons du travail commun qui s’annonce, les représentants des différentes parties prenantes (cf page 2 du communiqué en pj) ont pu échanger et dresser un état des lieux des freins existants.

Vice-président de la Région en charge de l’agriculture, Arnaud Lécuyer a rappelé l’importance de l’enjeu, pour la Bretagne, où les professionnels de la terre jouent un rôle essentiel pour la vitalité du territoire et de son économie.

Marie-Isabelle Le Bars, responsable « installation » à la Chambre régionale d’agriculture a fait un point sur les chiffres et des agriculteurs ont témoigné de leurs expériences variées et échangé avec la salle (cf page 2 du communiqué en pj).

Intervenants sur scène lors des Etats généraux de l'agriculture
Crédit photo : Région Bretagne – Réunion de lancement des Etats généraux – lundi 18/10 à Lorient


Cette réunion de lancement a aussi été l’occasion de définir un cadre de travail. Adeline Yon-Berthelot, Conseillère régionale déléguée à l’installation, a précisé la méthode et le calendrier de la concertation.

Les différents acteurs auront de nouveau rendez-vous, les 6, 7 9 et 10 décembre, pour intégrer 4 ateliers, animés pas des élus de la Région, sur les thématiques suivantes :
l’accès au foncier,
l’implication des acteurs locaux,
l’amélioration de la transmissibilité et l’accompagnement des transitions,
l’attractivité du secteur.

En conclusion, Loïg Chesnais-Girard a tenu à saluer l’engagement de tous dans cette concertation qui constitue une grande première en Bretagne.

« Notre objectif est posé avec 1 000 installations par an. Ce rendez-vous est le point de départ pour préparer l’avenir de notre agriculture bretonne et l’accompagnement de celles et ceux qui s’engagent. »
Loïg Chesnais-Girard

L’agriculture en Bretagne :

25 947 exploitations

67 800 actifs agricoles
3,9% des emplois bretons

50 ans
âge moyen des agriculteurs

29,7 ans
moyenne d’âge à l’installation aidée

1,6 M ha de terres cultivées
6% de la SAU nationale

Retrouvez ci-dessous le communiqué de presse complet.

En pratique

Partager :

Toutes nos actualités

Recevez nos alertes Presse