Aller au contenu

Nouvelle gare maritime : futur pôle d’échange multimodal BreizhGo – A mi-parcours, le Président de Région fait un point sur le chantier

Autorité de transport en charge de la desserte des îles, la Région construit à Quiberon une nouvelle gare maritime qui apportera davantage de services et de confort aux usagers, qu’ils soient îliens, vacanciers ou acteurs économiques. Les travaux débutés il y a un an comportent 3 phases : la construction du nouveau bâtiment puis, dans la continuité, la démolition de la gare actuelle, toujours en service, et enfin, la réalisation des aménagements extérieurs, intégrés à la ville et à son environnement maritime. Alors que démarre la saison touristique, le Président Loïg Chesnais-Girard a souhaité se rendre sur place pour faire un point, à mi-parcours, sur ce chantier qui progresse dans les temps et qui fera de Quiberon un pôle d’échanges multimodal BreizhGo associant bateaux, cars, camions/fret, voitures, piétons et vélos.

Lumineux, spacieux, ouvert sur la baie, le nouvel équipement a été conçu pour accueillir à court terme 1 million de voyageurs par an. Imaginé par le cabinet d’architecture lorientais DDL, le bâtiment en construction regroupera sur 1 500 m² l’accueil passagers, les activités fret et les locaux des agents de la Compagnie maritime qui exploite les liaisons maritimes.

Le projet a été pensé pour que les croisements de flux y soient améliorés, à l’intérieur comme à l’extérieur. De part et d’autre du bâtiment neuf, l’espace comprendra, côté mer, un parking de pré-embarquement de 55 places et une zone de fret, tandis qu’un parvis dédié principalement aux piétons, côté ville, accueillera aussi la gare routière et un espace de dépose minute. Un dispositif d’autopartage est par ailleurs à l’étude.

Afin d’assurer la continuité de service, la gare actuelle, construite en 1972, reste en fonction pendant toute la durée des travaux. Le bâtiment central, où seront aussi installés les offices de tourisme, sera livré d’ici la fin de l’année 2022.

Après démolition de l’ancienne infrastructure, les travaux d’aménagements extérieurs se poursuivront en lien avec la ville pour que l’ensemble du programme soit achevé mi-2023. Celui-ci est entièrement financé par la Région avec une mobilisation du fonds européen FEDER.

Crédit photo : Région Bretagne – visite d’élus locaux et régionaux sur le chantier de la gare maritime de Quiberon

Une gare de 1 511 m²
8,4 M€ d’investissements

1 M de voyageurs par an
Jusqu’à 5 000 voyageurs/jour
et 21 départs en saison

45 mn environ pour relier Houat, Hoëdic et Belle-Île

L’indispensable interface ville-port

Dès les premiers échanges, la Région et la Ville se sont mises d’accord pour inscrire le projet de la gare en cohérence avec celui du Maire, Patrick Le Roux, soucieux de revoir l’urbanisme du quartier de Port-Maria (8 M€ d’investissements).

La prise en compte de ce contexte urbain et de la qualité paysagère du site a conduit au choix d’une construction sobre, s’effaçant au profit du plan d’eau, des bateaux et du front de mer.

La Région, à la barre des ports bretons, est responsable, depuis janvier 2017 de la gestion de 22 ports bretons. Elle organise également les liaisons maritimes vers 10 îles bretonnes. C’est à ce titre qu’elle se charge d’aménager les 13 gares maritimes de ce réseau pour un meilleur accueil des usagers (2,7 millions de passagers/an) et un développement équilibré des territoires.

Priorité donnée à la continuité territoriale

Entre Quiberon, Belle-Île-en-mer, Houat et Hoëdic, le service public de transport fonctionne toute l’année. La nouvelle gare répondra aux besoins de continuité territoriale entre ces îles et le continent : tout en s’adaptant aux importantes variations saisonnières, elle garantira à tous, insulaires, résidents secondaires et entreprises, de meilleures conditions de desserte, transports de véhicules et de marchandises.

Les aménagements futurs faciliteront aussi la transition vers le train ou le car. Depuis Quiberon, le réseau régional BreizhGo offre la possibilité de rejoindre Auray en train, durant l’été (avec le Tire-Bouchon), et en car, le reste de l’année. A l’arrivée en gare d’Auray, TER et TGV relient tous les jours Quimper, Lorient, Vannes, Rennes ou Paris.

Accès et stationnement adaptés pendant les travaux

Depuis le début des travaux, tout a été mis en œuvre pour que l’embarquement des passagers et l’ensemble des activités de la gare maritime continuent d’être assurés au mieux.

Voyageurs et riverains peuvent s’informer des conditions d’accès et de stationnement sur le site de la compagnie Océane, exploitant la ligne maritime BreizhGo (www.compagnie-oceane.fr), ou sur celui de la ville de Quiberon (www.ville-quiberon.fr).

D’avril à octobre, les passagers sont invités à stationner leur véhicule à l’entrée de Quiberon, au parking des îles, payant et surveillé 24h/24, puis à emprunter les navettes gratuites.

Seules les voitures autorisées à embarquer peuvent stationner sur le parking de pré-embarquement.
Depuis un an, la dépose des voyageurs acheminés par cars et navettes s’effectue rue de Kervozes, près de la conserverie La Belle-Iloise, et les dépose-minutes se font aussi hors zone de travaux.

En juillet 2022, les travaux se poursuivront partiellement à l’intérieur du nouveau bâtiment, sans aucune gêne pour les usagers. Le chantier sera en revanche totalement interrompu en août.

À terme, les aménagements extérieurs prévoient une organisation optimale des flux de voyageurs :

  • des voies de circulation pour le pré-embarquement et débarquement,
  • des voies pour la livraison du fret et les parkings du personnel,
  • un parvis aménagé qui privilégie les espaces piétons et vélo et organise au mieux le stationnement des cars, taxis, et le dépose-minute,
  • l’espace logistique pour le fret, le parking de pré-embarquement et les cheminements pour les piétons embarquant et débarquant.

Des finitions au sol permettront une lecture claire des zones dédiées à chaque public ou activité.

Un projet architectural, sobre, intégré au paysage urbain et maritime

La nouvelle gare maritime est conçue comme une grande ombrière portée par de fins poteaux en béton. Le projet regroupe sous un même toit la gare voyageurs et le hangar de fret. L’espace dédié aux passagers est divisé en deux parties distinctes : un grand hall, entièrement vitré, regroupant les services, et une zone abritant les locaux de la compagnie de transport, sur deux niveaux.

Le cabinet DDL a choisi pour ce projet des matériaux durables et faciles d’entretien : pour la structure principale, une trame de poteaux en béton qui soutiennent une dalle béton, un mur-rideau aluminium en façade avec une surface vitrée pouvant être tantôt transparente, tantôt réfléchissante et, à l’intérieur, de l’habillage en bois, et des peintures d’origine naturelle.
Au-delà du confort des usagers, sont également pris en compte, dans la construction, la gestion de l’énergie, de l’eau, des déchets.

La Région a délégué à SemBreizh la maîtrise d’ouvrage de ce chantier. La majorité des entreprises qui y interviennent sont implantées dans le Morbihan et les Côtes d’Armor : Colas, Ciméo, SEO, Renouard, Nouvelle Métallerie de Kerpont, Sud Bretagne Plafonds et Cloisons, Plassart, Le Bel, Armor Peinture Plâtrerie, SPIE, Eiffage et ID Verde.

En pratique

Partager :

Toutes nos actualités

Recevez nos alertes Presse