De nouveaux cars GNV sur le réseau BreizhGo

Ce sont désormais 5 cars GNV qui circulent sur les liaisons BreizhGo de la moitié sud de l’Ille-et-Vilaine. Cet investissement de 1,25 M€ de la part de la Région Bretagne marque une étape importante dans sa volonté de réduire l’impact environnemental des transports en commun qu’elle organise. Découverte de ces nouveaux véhicules en gare routière de Rennes, au côté de Gérard Lahellec, Vice-président de la Région aux transports & mobilités, André Crocq, Conseiller régional délégué à la transition énergétique, et de Yannick Le Pajolec, Directeur de la régie illévia.

Crédit : DR – Yannick Le Pajolec (illevia), André Crocq et Gérard Lahellec (Région Bretagne) et Alain Raguenes (Bretagne GRDF)

1,25 M€ investis et moins de particules fines émises

Après avoir testé pendant un an l’usage d’un premier car GNV depuis septembre 2018, illevia, la régie qui exploite le réseau BreizhGo dans le sud de l’Ille-et-Vilaine, confirme son choix : 4 cars GNV supplémentaires viennent d’être mis en circulation, des Scania Interlink GNV.
Moins émetteurs de particules fines (90% de moins), ils circuleront notamment sur les lignes 14 (entre Rennes, Noyal-sur-Vilaine et Servon-sur-Vilaine) et 3b (entre Rennes et le Pays de Châteaugiron). Ils représentent un investissement de 1,25 M€ (soit environ 66 000 € de plus par car par rapport aux cars diesel).
Ces nouveaux véhicules font partie du plan de renouvellement du matériel roulant dans lequel est également inscrite, d’ici un an, l’acquisition de 28 nouveaux véhicules : 14 cars diesel Euro VI (norme environnementale la plus exigeante) et 14 cars GNV. Des investissements précurseurs dans le domaine de la transition énergétique du transport interurbain en Bretagne.

Qualité de l’air, confort des voyageurs et sécurité

En cohérence avec ses engagements Breizh Cop, la Région Bretagne s’attache à réduire l’impact environnemental de ses transports collectifs régionaux. Ces matériels roulants, plus respectueux de la qualité de l’air, en sont l’un des leviers. Parallèlement, un travail renforcé sur l’éco-conduite est mené auprès des chauffeurs.
Et côté confort, service et sécurité, les usagers y gagnent également. La motorisation GNV crée moins de bruit et de vibrations. L’intérieur des véhicules est équipé en écrans, pupitres billettiques, prises USB et connexion wifi gratuite. Et ils permettent d’accueillir les usagers en fauteuil roulant 
À travers le renouvellement du parc, la Région Bretagne investit également dans la santé et la sécurité des conducteurs grâce à une meilleure ergonomie du poste de conduite (boîte de vitesse automatique, accessibilité des équipements…).

Une station GNV au dépôt de Noyal-Châtillon-sur-Seiche

Des cars GNV impliquent de nouvelles modalités d’exploitation en matière de conduite, maintenance et avitaillement en carburant.
Aujourd’hui, si la dynamique régionale d’installation est forte, le nombre de stations GNV publiques reste encore limité. La Région va donc aménager une station d’alimentation GNV, raccordée au réseau public avec des compresseurs, pour permettre la recharge de nuit (charge lente), lors du stationnement des cars au dépôt de Noyal-Châtillon-sur-Seiche. Ce nouvel équipement, estimé à 500 000 €, sera en service début 2021.

Zoom sur : la Régie illevia

illevia est un établissement public rattaché à la Région Bretagne, compétente depuis fin 2017 en matière de transports interurbains. Cette régie régionale des transports exploite les lignes du réseau BreizhGo de la moitié sud de l’Ille-et-Vilaine. En quelques chiffres :

  • 61 salariés permanents dont 52 agents d’accueil et de conduite
  • 50 véhicules, 1 dépôt
  • 2,5 millions de kilomètres parcourus par an
  • 712 000 voyages réalisés en 2018 (66% de voyages commerciaux et 34% de scolaires)
  • 5 M€ de budget