Aller au contenu

Contrat d’objectifs “accompagnement & aide à domicile” : adapter les compétences et répondre aux besoins du secteur

Emploi, compétences, formation et orientation : l’État, la Région Bretagne, les Départements et les partenaires sociaux du secteur de l’accompagnement et de l’aide à domicile s’engagent à agir, ensemble, sur ces quatre volets indissociables, pour répondre aux enjeux de cette filière incontournable, notamment en raison du vieillissement de la population. Forts de cette volonté commune, ils ont signé un contrat d’objectifs pour la période 2021-2023 qui concrétise et entérine cette démarche, ce jeudi 20 mai, à Lamballe-Armor.

Crédit photo : Région Bretagne – Loïg Chesnais-Girard, Président de la Région Bretagne et Emmanuel Berthier, préfet de la région Bretagne signent le contrat d’objectifs à Lamballe-Armor

Étaient présents :

Emmanuel BERTHIER, Préfet de la région Bretagne, Loïg CHESNAIS-GIRARD, Président de la Région Bretagne, Georgette BRÉARD, Vice-présidente de la Région à l’orientation et la formation, Elisabeth JOUNEAUX-PEDRONO, Conseillère régionale déléguée aux formations sanitaires et sociales, Solange CREIGNOU, Vice-présidente du Département du Finistère, Anne-Françoise COURTEILLE, 1re Vice-présidente du Département de l’Ille-et-Vilaine, Isabelle COULLON, DAFPIC adjointe représentant le Recteur de la région Bretagne, Guy CROISSANT, Président de la Commission paritaire régionale de l’emploi et de la formation professionnelle, Georges BAUDINAT, Président de la Fédération des particuliers employeurs de Bretagne, Véronique DELAITRE, Vice-présidente de la CPNEFP des salariés du particulier employeur, Isabelle ROLLAND, Présidente de l’UDCCAS 35, et Mohammed AZGAG, Président de l’UDCCAS 56.

Crédit photo : Région Bretagne – le Contrat d’objectifs “accompagnement & aide à domicile” est signé.

Soutenir les personnes vulnérables au quotidien, c’est le cœur de métier des acteurs de l’accompagnement et de l’aide à domicile. Ces dernières années, ce secteur a considérablement évolué et s’est structuré en profondeur pour satisfaire des besoins croissants. Dans le même temps, la crise sanitaire, née de la pandémie de COVID-19, a mis encore davantage en lumière l’importance des enjeux liés à l’assistance de vie aux familles et le rôle essentiel de ces professionnels.

L’évolution de la démographie et des modes de vie oblige déjà ses différents acteurs à relever plusieurs défis, au premier rang desquels : renouveler leurs effectifs en attirant de nouveaux profils, notamment des jeunes, et fidéliser les salariés dans leur poste, en proposant une rémunération attractive ainsi que des conditions d’emploi de qualité.

À travers ce contrat, l’État, la Région, les Départements et les représentants de ce secteur conjuguent leurs forces pour faire en sorte que les perspectives d’emplois profitent pleinement à la Bretagne, dont la population va continuer de progresser et… de vieillir. D’ici 2040, le territoire verra ainsi le nombre de ses personnes âgées augmenter de 40% et, selon l’INSEE, 15,5% de ses habitants auront alors plus de 75 ans (contre 10,4% en 2018).

Quatre défis à relever

Le contrat d’objectifs emploi, compétences, formation, orientation “accompagnement & aide à domicile” formalise les engagements des partenaires jusqu’à fin 2023. Il vise à répondre à plusieurs enjeux :

  • anticiper les besoins en compétences et préparer aux métiers de demain,
  • accompagner la montée en compétences des actifs, dans un contexte d’accélération des mutations technologiques et organisationnelles,
  • anticiper et accompagner les évolutions engendrées par les transitions énergétiques, environnementales et numériques sur les métiers et les besoins en compétences,
  • accompagner les structures et fédérations d’employeurs dans une dynamique de veille et d’anticipation des besoins des personnes accompagnées,
  • favoriser une meilleure appréhension de la réalité des métiers et de leurs conditions d’exercice,
  • développer des supports d’information facilitant la connaissance du secteur, des modes d’intervention, des métiers et des perspectives d’évolution,
  • favoriser la mixité dans ces métiers.

Trois ambitions partagées

L’objectif est d’évoluer dans un cadre quadripartite, pour une meilleure articulation des acteurs et une plus grande convergence des approches favorisant la construction de réponses globales.

À travers le contrat d’objectifs emploi-compétences-formation-orientation, les partenaires s’engagent ensemble autour de 3 ambitions, dont la mise en œuvre s’appuiera sur un diagnostic emploi-compétence, partagé et élargi :

  • proposer une offre de formation adaptée et complémentaire notamment en matière d’accompagnement des salariés dans leur parcours professionnel : construction de cursus adaptés en fonction de besoins des territoires, élaboration de démarches innovantes d’acquisition de compétences, formation au permis de conduire… ;
  • améliorer la connaissance du secteur et de ses métiers auprès de tous les publics : production d’informations, en lien avec les réalités socio-économiques régionales en termes d’emplois et de potentiel d’insertion, participant à construire des parcours pour tous les publics et à alimenter la plateforme digitale d’information et d’appui à l’orientation IDÉO(1), construction de ressources diversifiées et adaptées aux attentes des usagers ;
  • accompagner les employeurs et les fédérations dans leur gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) ainsi que de la santé au travail : poursuite d’actions permettant de développer de telles démarches avec le double objectif de mieux prévenir les risques d’accidents du travail et psycho-sociaux, tout en répondant toujours mieux aux attentes et besoins des personnes accompagnées.

Les transitions numérique et environnementale constituent des axes transversaux des travaux à conduire dans le cadre de ce contrat d’objectifs.

L’accord, signé ce jour, s’inscrit dans le prolongement de la démarche régionale TYSS’AGES, mise en place depuis 2018 pour accompagner les évolutions de ce secteur et de ses emplois, dans un périmètre partenarial élargi, donnant une ambition opérationnelle nouvelle pour la Bretagne.

Ce contrat d’objectifs est aussi le lieu d’expression des engagements spécifiques pris par les branches professionnelles concernées dans le cadre de la Breizh COP, projet pour une Bretagne durable à l’horizon 2040.

Moyens et pilotage du contrat

Pour mener à bien ce contrat, chaque partenaire mobilise les moyens et dispositifs relevant de sa compétence, en veillant à la bonne articulation et complémentarité des actions mises en œuvre.

Instance de concertation et de coordination, le comité d’orientation, constitué de représentants des signataires, se réunira au moins une fois par an, afin de définir et valider les axes de travail annuels, d’organiser le suivi et d’évaluer la mise en œuvre du contrat.

Les moyens et financements du plan de relance seront aussi mobilisés par l’État et la Région en 2021 et 2022 pour décliner ce contrat.

Le 8e contrat d’objectifs signé en Bretagne

Avant de signer ce jeudi le contrat d’objectifs “accompagnement & aide à domicile” avec les partenaires sociaux de cette filière et les Départements, l’État et la Région Bretagne s’étaient engagés sur les mêmes bases avec les représentants des branches professionnelles “bâtiment” (mai 2019), “produits de la pêche et de l’aquaculture” (novembre 2019), “travaux publics“, “métallurgie” (janvier 2020), “alimentaire” (septembre 2020), “industries de carrière & matériaux de construction” (janvier 2021) et “agriculture” (mars 2021).

(1) Idéo, c’est le nom du service public d’information et d’aide à l’orientation en Bretagne, coordonné par la Région et assuré par les acteurs de l’orientation et de l’évolution professionnelle. S’appuyant sur 470 points d’accueil en Bretagne et sur une plateforme accessible à toutes et tous (ideo.bretagne.bzh), ce service propose un accueil personnalisé et individualisé à toute personne désireuse de s’informer sur les métiers, les formations et l’emploi.

En pratique

Toutes nos actualités

Recevez nos alertes Presse