Aller au contenu

Avant leur pose au large de Saint-Brieuc : escale à Brest des 4 premières fondations d’Ailes Marines

Fabriquées et assemblées par la co-entreprise Navantia-Windar entre Brest et Fene (Galice), les 4 premières fondations du parc éolien en mer de Saint-Brieuc ont quitté mercredi le nord-ouest de l’Espagne pour mettre le cap sur la Bretagne. Attendue vendredi soir à Brest avec à son bord les jackets de 74 m de haut, la barge Sarens Caroline (122 x 36 m) fera escale dans le 5e bassin du port de Brest avant son départ pour la Baie de Saint-Brieuc où les fondations seront posées au cours de l’été. Cette étape est l’occasion pour la Région Bretagne, propriétaire du port, de rendre hommage au travail réalisé sur le polder par l’entreprise et ses équipes (250 personnes) depuis maintenant près de 2 ans.

Crédit photo : DR – arrivée des fondations Ailes Marines

Les 4 fondations de type “jacket” à 3 pieds, pesant 1 175 t pour une hauteur de 74 m, intègrent en effet des composants qui ont été fabriqués à Brest par Navantia-Windar et une quinzaine d’entreprises locales sous-traitantes. Premier industriel à s’installer durant l’été 2020 sur 11 ha du terminal EMR réaménagé par la Région, la co-entreprise espagnole a mobilisé jusqu’à 250 personnes pour fabriquer, souder et assembler les éléments (pieds, croisillons…) constituant les 62 fondations du parc de Saint-Brieuc.

Imposantes par leur taille, les jackets sont les premiers éléments visibles du projet Ailes Marines. Pour ce premier convoyage, l’étape brestoise d’une durée de 6 à 7 jours va permettre de préparer et sécuriser les opérations d’installation à venir, suivant les conditions maritimes et météorologiques.

L’arrivée de la barge transportant les fondations Ailes Marines est prévue vendredi 17 juin vers 19h à Brest.
Si vous souhaitez approcher de la cargaison le long des quais du 5e bassin,
merci de nous en faire part pour que nous puissions organiser votre accueil sur place.

Loïg Chesnais-Girard, Président de la Région Bretagne : « Je suis heureux de voir arriver les fondations jackets qui prendront place en baie de Saint-Brieuc dans les prochaines semaines. Ce sont les premiers éléments vraiment visibles de ce chantier et l’étape brestoise marque un temps fort dans le déploiement de cette nouvelle filière industrielle et maritime. Décarboner notre énergie est indispensable, gagner en indépendance énergétique est essentiel ».

François Cuillandre, Président de Brest Métropole et Maire de Brest : « Cette escale est un beau symbole pour notre ville et notre métropole, puisqu’elle souligne à juste titre le rôle de Brest dans le développement du futur parc éolien breton. Les Brestoises et les Brestois vont pouvoir apercevoir, sur le port, les premiers résultats de près de deux ans de travail. Grâce à la collaboration fructueuse avec la Région Bretagne, les efforts produits collectivement pour développer les infrastructures du port de Brest, auxquels Brest métropole contribue de longue date, ont permis une activité industrielle pour fabriquer des pièces de fondations d’éoliennes sur le polder, et participer ainsi à l’indispensable transition énergétique. Je suis fier de voir Brest et son écosystème se mobiliser autour de ce projet, avec tout son savoir-faire. Nul doute que ces premières fondations posent les bases d’une belle aventure, pour l’avenir de notre territoire. »

Emmanuel Rollin, Vice-président d’Ailes Marines et Directeur Offshore France d’Iberdrola :L’arrivée des fondations assemblées conclut avec succès le travail initié sur le polder pour leur fabrication. Iberdrola, via sa filiale Ailes Marines, remercie la mobilisation de tous les acteurs du territoire qui ont permis de mener à bien cette aventure industrielle. Nous sommes confiants dans la capacité des entreprises bretonnes à capitaliser sur cette expérience, en la poursuivant sur le marché en pleine croissance des énergies marines renouvelables, tant en France qu’à l’étranger.

Le parc éolien de Saint-Brieuc, développé et exploité par Ailes Marines

> 75 km² de superficie ; 62 éoliennes Siemens Gamesa de 8 MW ; 496 MW de puissance installée ;
> 1 820 GWh/an de production, soit la consommation annuelle en électricité de 835 000 hab. (chauffage compris).

Retrouvez en pj le communiqué de presse, et une présentation technique des fondations.

En pratique

Partager :

Toutes nos actualités

Recevez nos alertes Presse