Autour du projet de territoire et des Ateliers Jean-Moulin, le Président de Région a rencontré élus locaux et associations

Conformément à ses engagements, le Président Loïg Chesnais-Girard est revenu en ce début d’année à Plouhinec pour évoquer, avec Bruno le Port et les élus locaux, le projet de territoire soutenu par la Région notamment en matière de développement économique et d’accès au très haut débit.
La rencontre a aussi été l’occasion de faire le point sur les futurs Ateliers Jean-Moulin avec A3JM, la nouvelle association gestionnaire du site en reconversion. Propriétaire des lieux, la Région se réjouit de voir l’ancien lycée professionnel se transformer et renaître au bénéfice du territoire et de ses habitants.

Soutien exceptionnel au territoire

Après la fermeture du lycée Jean-Moulin en juin 2018, la Région s’est engagée à apporter un soutien exceptionnel au développement de la Communauté de communes du Cap Sizun-Pointe du Raz, présidée par Bruno Le Port, par ailleurs Maire de Plouhinec. À ce jour, les engagements pris ont été mis en oeuvre suivant le calendrier souhaité.

Ce soutien porte sur 4 axes d’action majeurs :
– le déploiement accéléré de la fibre optique et du nombre de prises accessibles au très haut débit.
Cette opération, qui s’inscrit dans la phase 2 du programme Bretagne à très haut débit, fait l’objet d’un accord financier spécifique entre l’intercommunalité et la Région, cette dernière finançant la pose des lignes à hauteur de 1 M€.
– un soutien au renouvellement du label Grand site de France pour la Pointe du Raz. Décerné par le ministère de l’Écologie, ce titre constitue un élément fort d’attractivité touristique pour le cap.
– la mise en place sur 3 ans d’une ingénierie spécifique dédiée au développement économique local.
– une réflexion engagée sur les transports publics, les dessertes et leurs fréquences.

Les Ateliers Jean-Moulin

Depuis octobre dernier, ce projet de tiers-lieu a franchi une étape nouvelle avec la création d’A3JM, association dont les principales missions sont de faciliter la gestion du site et l’accueil de nouvelles activités sur les 12 000 m² disponibles.
La structure a pour originalité de rassembler acteurs privés et publics :
– d’une part, le groupement constitué par la coopérative Plateau Urbain et l’association La Nouvelle Imagerie, retenu par la Région au terme d’un appel à projets,
– d’autre part, la commune de Plouhinec et la communauté de communes du Cap-Sizun.

Propriétaire des murs, la Région suit de près les activités de l’ensemblier pour que vive ce patrimoine public et s’y développent, des savoir-faire locaux, notamment artisanaux, mais aussi des savoir-vivre et savoir-être, chers à la Bretagne.

Une volonté d’ouvrir grand les lieux

Le processus de reconversion, porté par A3JM est donc en cours afin d’ouvrir les lieux, moyennant un loyer modique, à tout acteur local souhaitant développer un projet personnel tout en s’impliquant dans le fonctionnement global et le quotidien des ateliers. Tel est le modèle économique, comportant une contrepartie, que prône Plateau urbain, expert en France en matière d’utilisation temporaire de locaux vacants.

Présidée par Jean-Baptiste Roussat, l’association gestionnaire du site en assure aussi la sécurité et la maintenance. La mise aux normes de ces espaces destinés à accueillir du public, sera financée par la Région à hauteur de 800 000 €.

Former au bien-manger pour tous

À ce jour, est installée dans une partie des locaux l’Université des sciences et pratiques gastronomiques (USPG), animée par le restaurateur Xavier Hamon, dont l’objectif est de produire, partager et diffuser des pratiques en lien avec la dynamique du bien-manger pour tous. Par ce biais, Plouhinec demeure un lieu de stages et de formation. Parallèlement s’est implanté un collectif de producteurs locaux, À Vos Papilles (AVP), et depuis peu, une entreprise fabriquant du thé fermenté pour le réseau des Biocoop.

En pratique