Aller au contenu

Le futur parc éolien flottant de Bretagne Sud présenté au salon Seanergy

Bretagne Ocean Power, l’écosystème breton qui s’est construit ces dernières années dans les énergies marines (EMR), participe au Salon Seanergy. La Région Bretagne y a présenté cette semaine l’avancement du projet de parc éolien flottant en Bretagne Sud.

Le vice-président à la mer Daniel Cueff au salon Seanergy
Le vice-président de la Région Bretagne à la mer a présenté le projet de parc éolien en présence des candidats pré-sélectionnés pour le réaliser en Bretagne Sud © BDI

La filière bretonne des énergies marines est présente depuis les débuts au salon Seanergy, le seul salon français dédié aux énergies marines renouvelables. Cette année, sur le pavillon de « Bretagne Ocean Power » (stand B12), 15 entreprises bretonnes exposent le panel des compétences régionales dans les énergies marines : un écosystème constitué de quelque 180 entreprises, des ports de Brest et Lorient, des sites d’essais, des technopoles, des CCI… Ce rendez-vous annuel a été l’occasion pour le nouveau vice-président à la mer et au littoral de la Région Bretagne, Daniel Cueff, de faire un point sur l’avancement du projet de ferme éolienne flottante en mer en Bretagne-Sud (250 MW à horizon 2029), le premier de ce genre en Europe.

Dix candidats pour le futur parc éolien flottant

Pour les industriels et acteurs locaux, le salon est l’occasion de rencontrer les 10 entreprises et consortiums présélectionnés pour réaliser ce futur parc éolien. Après le débat public organisé fin 2020, un appel d’offre avait, en effet, été lancé au printemps 2021 et l’État vient d’annoncer les 10 candidats pré-qualifiés pour sa réalisation. C’est une nouvelle étape pour ce projet vital dans une région de faible autonomie énergétique comme la Bretagne. A l’issue d’un dialogue concurrentiel entre les dix entreprises ou consortiums pré-sélectionnés pour construire le parc éolien de Bretagne-Sud, un lauréat sera désigné en 2022 pour une mise en service du parc envisagé en 2029.

La politique régionale en faveur des EMR

Le premier parc flottant de France

Premier parc flottant de France, ce projet de 250 mégawatts (MW), à l’ouest de Belle-Ile-en-Mer, sera le neuvième parc éolien en mer en France, et l’un des premiers utilisant une technologie d’éoliennes flottantes en Europe. Contrairement aux éoliennes « posées », dont le mât est planté en mer dans le sol, les éoliennes « flottantes » (testées jusqu’ici sur des sites pilotes) permettent de s’installer en zones profondes.

Partager :

Notre actualité

Arout'ous a notr lettr de ghiments