Aller au contenu

Une séance plénière de l’Assemblée bretonne de l’eau et une nouvelle version du Plan breton de résilience pour l’eau

Créer votre compte

Pour ajouter à Mes épingles vous devez vous connecter ou créer un compte Bretagne.

A l’occasion de la séance plénière de l’Assemblée bretonne de l’eau du 16 mai 2024, les membres et partenaires ont pu prendre connaissance d’une nouvelle version du Plan breton de résilience pour l’eau, co-piloté par l’Etat et la Région Bretagne. Cette nouvelle version prend en compte l’avancement des différents chantiers depuis le lancement du plan, en mai 2023.

A l’occasion de la séance plénière de l’Assemblée bretonne de l’eau du 16 mai 2024, les membres et partenaires ont pu prendre connaissance d’une nouvelle version du Plan breton de résilience pour l’eau, co-piloté par l’Etat et la Région Bretagne. Cette nouvelle version prend en compte l’avancement des différents chantiers depuis le lancement du plan, en mai 2023.

Cette séance a été l’occasion de travailler sur les enjeux de la tarification de l’eau potable en présence de Simon Porcher, professeur en science de gestion et auteur de « La fin de l’eau ? », et Fabrice Mazouni, directeur général des services du Syndicat de l’eau du dunkerquois. Ont également été abordées les questions de la planification écologique et de l’adaptation au changement climatique de l’agriculture bretonne. Enfin, Lorient Agglomération a pu présenter le Plan de résilience porté à son niveau.

Une Assemblée bretonne de l’eau pour agir ensemble

L’ABE est un lieu d’information, de partage de connaissances et de concertation sur les problématiques liées à l’eau. Elle permet de travailler en transversalité pour redonner un poids politique à l’eau tout en proposant des outils opérationnels pour appuyer la prise de décision.

Elle regroupe des représentant·e·s du secteur public, du monde économique et de la société civile. L’Assemblée bretonne de l’eau reste un lieu ouvert pouvant associer divers expert·e·s et parties prenantes.

Suite à la sécheresse de 2022, l’ABE s’est dotée d’un plan d’actions pour une Bretagne plus résiliente face aux enjeux du changement climatique et de la gestion de l’eau. Il occupe aujourd’hui la majeure partie des travaux de l’assemblée mais cette dernière pourra être amenée à se saisir d’autres sujets dans le futur (pollution phytosanitaire, substances chimiques persistantes, …).

Le Plan breton de résilience pour l’eau

En 2050, deux années sur trois pourraient ressembler à ce que nous avons connu en 2022. Face à ce constat, le Plan breton de résilience pour l’eau porte des mesures d’adaptation et constitue un cadre de mobilisation des acteurs bretons.

Co-porté par l’Etat et la Région, il est structuré autour de 6 axes :

  • Axe n°1 « Encourager la sobriété dans tous les usages de l’eau »,
  • Axe n°2 « Mieux gérer les ressources disponibles et explorer la possibilité de mobiliser de nouvelles ressources »,
  • Axe n°3 « Restaurer la fonctionnalité des sols, des milieux aquatiques et humides dans le but de favoriser l’infiltration de l’eau et l’amélioration de la qualité de l’eau dans les sols »,
  • Axe n°4 « Activer le levier du financement »,
  • Axe n°5 « Anticiper d’éventuels conflits d’usages au travers de l’aménagement du territoire et de la solidarité »,
  • Axe n°6 « Poursuivre le partage de connaissances ».

Pour chaque axe du plan, des actions ont été identifiées (campagne de communication, dispositif eco-m3, expérimentation de REUT, …). Certaines de ces actions donnent lieu à la création de groupe de travail au sein desquels les membres et partenaires de l’ABE peuvent s’engager.

La campagne de communication sur le caractère précieux de la ressource

Dans le cadre du Plan breton de résilience pour l’eau, la Région a souhaité porter une campagne de communication auprès des bretons et des bretonnes, afin de réaffirmer le caractère précieux de la ressource en eau et encourager l’adoption d’éco-gestes. Cette campagne s’est construite en partenariat avec le SMG Eau 35, Eau du Morbihan, le SDAEP 22 et le Département du Finistère.

Après une première version en 2023, la campagne fait son retour à partir du lundi 24 juin avec le soutien financier de l’Union Européenne. En effet, malgré la pluviométrie abondante du printemps, il est important de maintenir nos efforts pour préserver notre ressource en eau et mieux la partager. Comme l’année passée, un kit de communication sera mis à disposition des collectivités qui souhaitent diffuser et personnaliser la campagne de communication sur leur territoire.

Cette actualité vous a plu ?

Gardez cette page dans votre collection pour facilement la retrouver !

Partager :

Notre actualité

Votre localisation a bien été enregistrée

Abonnez-vous à notre newsletter