Mieux structurer la filière des métiers d’art

Emmanuel Pain

Le Conseil régional et la Chambre Régionale de Métiers et de l’Artisanat de Bretagne ont présenté cette semaine, à La Gacilly, une étude pour mieux connaître les professionnels des métiers d’art : l’une des premières actions mises en œuvre dans le cadre de la structuration de la filière.

Actée en 2017 par le Conseil régional Région et la Chambre Régionale de Métiers et de l’Artisanat de Bretagne, la convention sur les métiers d’art est née de la volonté des deux partenaires de créer une cellule régionale spécialement dédiée à la structuration de la filière, avec trois objectifs : 

  • renforcer la structuration collective du secteur en Bretagne
  • améliorer la notoriété des métiers d’art
  • encourager les coopérations entre professionnels du secteur. 

Le premier objectif de cette cellule est d’identifier les professionnels et les problématiques auxquelles ils sont confrontés. Pour cela, une grande enquête a officiellement été lancée ce jour à La Gacilly. Dans cette optique, la Région Bretagne et la CRMA se sont associées  aux Ateliers d’Art de France (syndicat professionnel de la filière créé en 1868), l’INMA (Institut National des Métiers d’Art), des professionnels de Bretagne, et l’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne. Les résultats seront connus en septembre et permettront de renforcer la structuration du secteur en Bretagne. 

La Région aide les métiers d’art

Dans ce secteur, les besoins sont rapidement apparus. La Région Bretagne a donc souhaité y apporter une première réponse avec la mise en place de deux dispositifs d’aide :

  • le soutien aux manifestations dédiées aux métiers d’art en Bretagne
  • le soutien aux déplacements collectifs des professionnels vers des manifestations ailleurs en France.