Les décisions par politiques publiques (CP du 22 janvier 2016)

La Région engage 55,4 M€ pour la mise en oeuvre de ses politiques publiques Au terme de la Commission permanente du 22 janvier 2016, la Région consacre 55,4 M€ à la mise en oeuvre de ses politiques, via quelque 480 opérations (dépenses d’investissement et fonctionnement, subventions individuelles ou collectives). Parmi les décisions votées, on peut retenir :

Environnement & transition énergétique

259 500 € pour le Parc naturel régional du Golfe du Morbihan
La Région est engagée au sein du syndicat mixte de gestion du Parc, basé à Vannes.

Jeunes, lycéens et apprentis

13,4 M€ pour le fonctionnement de 193 lycées
En attendant le vote du budget 2016 et afin de permettre la continuité de fonctionnement des 116 lycées publics et de 73 établissements privés, la Région vient de verser une provision équivalente à 30 % de la dotation qui leur a été versée pour l’année 2015.

Plus de 450 000 € pour les projets éducatifs Karta de 74 lycées
Santé & qualité de vie, développement durable & agenda 21, ouverture des jeunes au monde, éducation artistique, sensibilisation à l’art, à la culture, aux sciences et techniques ou égalité fille-garçon & lutte contre les discriminations : voici les 5 thèmes autour desquels la Région encourage les établissements à sensibiliser leur lycéens via des programmes d’actions les impliquant directement. Au terme du 3e appel à projets lancé pour cette année scolaire 2015-2016, 74 lycées, MFR ou EREA ont vu leur projets retenus. Ils seront soutenuspour un montant total de 453 000 €.

831 300 € pour le c@mpus numérique de l’UEB (Université européenne de Bretagne)
La Région finance le déploiement physique du c@mpus numérique multi-sites, sur l’année 2016. Un 3e appel de fonds est versé en ce sens à l’UBL (Université Bretagne-Loire) qui pilote cette opération visant à développer les pratiques collaboratives à distance, via le très haut débit.
D’un coût global de 60 M€, le projet UEB c@mpus est financé à parité par l’Etat (volet immobilier) et la Région (volet équipements numériques, entretien et services).

220 000 € pour le projet de recherche Intuiscript (cahier numérique à l”école)
Financé dans le cadre des Investissements d’avenir, ce projet universitaire collaboratif entre l’UBO, l’UBL et Rennes est également soutenu par la Région : il vise à mettre au point une tablette numérique hybride facilitant l’appentissage de l’écriture à l’école, en partenariat également avec l’INSA, les sociétés Script&Go et Microsoft.

15 M€ pour financer les établissements de formation aux carrières sanitaires et sociales
Depuis 2005, c’est la Région qui finance les instituts de formation. En ce début 2016, la commission permanente verse à chacun une dotation de fonctionnement pour les 4 premiers mois de l’année. A noter qu’une enveloppe de 500 000 € est également allouée au financement des bourses étudiantes.

Formation tout au long de la vie et sécurisation des parcours

Les évolutions de la carte des formations professionnelles initiales
Conformément aux orientations stratégiques arrêtées par son assemblée en décembre 2014, la Région fait évoluer la carte scolaire des formations professionnelles initiales, sous statut scolaire et en apprentissage. Ces évolutions sont apportées en concertation avec les instances académiques et après consultation des branches professionnelles. Parmi 81 ouvertures, fermetures, augmentation de capacités ou encore expérimentations, on peut noter les 48 ouvertures de formation du niveau CAP au Master, dont 4 BTS dans les domaines de l’écoconstruction et des énergies dans le bâtiment.

Près de 10 M€ pour la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle
La Région vient de dégager une première enveloppe de 9,8 M€ pour la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle au cours de l’année 2016. Cette enveloppe revêt plusieurs volets. Certains sont obligatoires comme, pour la première fois cette année, la rémunération de nouveaux publics prévue dans la loi du 5 mars 2014 : les personnes détenues suivant une formation en milieu carcéral et les personnes handicapées. D’autres aides résultent d’une démarche volontariste de la part de la Région comme les aides au transport, à l’hébergement et à la restauration des stagiaires bénéficiaires.

1,4 M€ pour faciliter les projets individuels de formation pour les demandeurs d’emploi
En ce début d’année, la Région accorde un première enveloppe pour ses dispositifs destinés à faciliter l’accès à la formation individuelle et à la qualification des demandeurs d’emploi :

  • 800 000 € pour quelque 260 Chèques formation qui sont destinés à les accompagner dans leur projet de formation débouchant sur un titre ou un diplôme, en vue de retrouver un emploi à moyen terme.
  • 500 000 € pour les Chèques force qui permettront à 550 demandeurs d’emploi de suivre une formation de courte durée, en vue d’une adaptation à un métier ou un poste de travail.
  • 100 000 € pour 140 Chèques validation, aide financière dans le cadre d’une démarche deValidation des acquis de l’expérience (VAE).

Culture

407 500 € pour les musiques et danses bretonnes
War’l Leur (Riec sur Belon), Kendalc’h (Auray) et Bodadeg ar Sonerion (Ploemeur) se répartissent des subventions d’un montant global de 407 500 € pour engager leurs projets en 2016. Ces trois associations, très actives, témoignent tout au long de l’année de la vitalité des pratiques amateurs dans les bagadoù et cercles celtiques répartis sur tout le territoire.

400 000 € pour l’Orchestre de Bretagne 
Basé à Rennes, l’orchestre symphonique se produit dans toute la Bretagne avec mission de faire connaître le répertoire classique à tous les publlics.

324 000 € pour le livre, l’écriture et le cinéma
Sont notamment accompagnés l’établissement Livre et lecture en Bretagne, la Cinémathèque de Bretagne à Brest, le groupe Ouest à Ploénour-Trez, la fédération des cafés-librairies de Bretagne…

Langues de Bretagne

600 000 € pour l’association Diwan 
Afin de soutenir l’association Diwan et sa mission de promotion de la langue bretonne, la Région vient de lui attribuer une première subvention de 600 000 € pour l’année 2016.