Aller au contenu

Le nouveau lycée de Bréquigny inauguré

30 M€ d’investissement, deux ans de travaux et 20 000 m² de bâtiments rénovés : le lycée de Bréquigny a fait peau neuve. Il a été inauguré ce vendredi en présence de Loïg Chesnais-Girard et et la Vice-Présidente aux lycées, Isabelle Pellerin.

  • 3e
    plus grand lycée de France
  • 13
    bâtiments
  • 10 000h
    de travaux
Vue de la nouvelle façade de l'entrée du lycée Bréquiny
photo : © Luc Boegly / Anthracithe Architecture

Avec 3 150 élèves, le lycée public Bréquigny, situé au sud de Rennes, est le plus important de Bretagne en termes d’effectifs. Propriétaires des lieux, nous y avons engagé, de 2018 à 2020, un important programme de travaux sur plusieurs bâtiments, destinés à améliorer les conditions d’accueil et de confort de ses usagers. En tout, 20 000 m² de planchers de bâtiments datant des années 60 ont été réhabilités. A l’extérieur, ce sont pas moins de 7 500 m² de façades qui ont été isolés. Une rénovation énergétique qui permettra de réduire les dépenses de chauffage et, plus globalement, l’empreinte carbone du lycée.

En images

1 sur 4
Extérieur du lycée de Bréquigny
Crédit : RAR
Extérieur du lycée de Bréquigny
2 sur 4
CDI du lycée de Bréquigny
Crédit : RAR
CDI du lycée de Bréquigny
3 sur 4
Extérieur du lycée de Bréquigny
Crédit : Splann
Extérieur du lycée de Bréquigny
4 sur 4
Vue de hauteur du lycée de Bréquigny
Crédit : Splann
Vue aérienne du lycée de Bréquigny

L‘ancien restaurant a lui aussi été rénové, accueillant désormais le foyer des élèves, le CDI, un espace polyvalent et la salle des profs. Cette visite sera donc également aussi l’occasion d’échanger sur le “bien-manger pour tous“. Depuis un an, dans le restaurant flambant neuf qui peut servir jusqu’à 3 150 repas par jour,
le chef cuisinier et son équipe apportent une attention particulière à la qualité et à l’origine de produits de
saison, si possibles locaux, qu’ils utilisent, conformément à ce que souhaite la Région pour bien nourrir les
jeunes Bretons.

Un marché unique

Pour ce chantier, nous avons eu recours, pour la première fois, à une procédure originale dite “marché global de performance”, alliant la conception, la réalisation, l’exploitation et la maintenance du bâti. Une démarche dont l’un des principaux avantages est d’avoir permis un gain de temps dans la réalisation du projet. L’opération a ainsi été confiée au constructeur Legendre qui s’est associé au
bureau d’études techniques Egis Bâtiment et au cabinet Anthracite Architecture 2.0.

Notre actualité

Abonnez-vous à notre newsletter