La Région a voté ses orientations budgétaires

Les 19 et 20 décembre, les élus régionaux ont déterminé les grandes lignes du budget 2020 qui sera voté en début d’année prochaine. Étaient également à l’ordre du jour : les nouvelles orientations de la politique d’apprentissage, l’évolution de la carte des formations professionnelles initiales…

Les élus en session
L’oeil de Paco

Les orientations budgétaires

Préparation des programmes européens 2021 / 2027

Les programmes européens actuels se clôtureront progressivement d’ici fin 2023. D’ici là, l’ensemble des fonds européens va faire l’objet de nouveaux programmes, et ce à partir de 2021. L’objectif : éviter toute interruption dans l’accès aux financements européens pour les bénéficiaires et faire en sorte que la transition entre les deux programmations permette l’optimisation de la consommation de l’ensemble des enveloppes financières.

Nouvelles orientations de la politique d’apprentissage

Malgré la diminution des moyens accordés aux Régions en matière d’apprentissage, nous poursuivons notre action en privilégiant trois axes :

  • Répartir de façon plus homogène les offres de formation sur le territoire breton,
  • Définir les filières prioritaires (notamment sur les métiers d’avenir)
  • Prêter une attention particulière à la dimension “qualité” en s’assurant de l’engagement réel des futurs organismes de formation.

Adapter les transports à tous les publics

Afin de rendre accessible l’ensemble du réseau BreizhGo (ferroviaire, interurbain et maritime) aux personnes handicapées et à mobilité réduite, nous allons engager, d’ici 2024, un certain nombre d’actions sur le territoire : rendre accessible à tous les points d’arrêts et d’embarquements, ainsi que les navires, trains et cars, mais également former les personnels aux besoins des personnes en situation de handicap.

La carte des formations professionnelles initiales évolue

A la rentrée 2020, la carte régionale des formations professionnelles initiales évolue. En tant que Région, nos compétences seront ramenées au seul statut scolaire (alors qu’il comprenait également l’apprentissage jusqu’à maintenant.) Un nouveau cadre légal qui nous oblige à nous adapter et à proposer 32 nouvelles mesures à la rentrée prochaine :

  • 17 ouvertures de formation et/ou de nouvelles options,
  • 1 dédoublement de formation,
  • 2 mises en œuvre de projets mixtes,
  • 3 augmentations de capacité d’accueil,
  • 1 diminution de capacité d’accueil,
  • 5 fermetures,
  • 3 transferts de formations.

Un service public breton de l’emploi, la formation et l’insertion

Dans la continuité de la démarche engagée par le Contrat d’action publique pour la Bretagne et dans une logique de mutualisation, sept collectivités bretonnes s’engagent à intervenir dans les domaines de compétences de l’insertion, de la formation et de l’emploi. Afin de simplifier l’action publique en faveur des usagers, la Région Bretagne, Côtes d’Armor, Finistère, Ille et Vilaine, Morbihan, Brest Métropole et Rennes Métropole se regroupent, construisant ainsi un service breton mutualisé beaucoup plus efficace et lisible. Ce projet de Convention territoriale d’exercice concerté des compétences « Emploi, insertion et formation » s’inscrit dans la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté qui prévoit l’émergence d’un Service public de l’insertion. Les collectivités bretonnes proposent ainsi un modèle élargi qui intègre l’ensemble de l’offre de services en matière de formation professionnelle et d’accompagnement vers l’emploi.