Aller au contenu

Loïg Chesnais-Girard élu nouveau président des régions périphériques et maritimes européennes

Hier, les représentants des 150 régions de l’Union Européenne présents à la conférence des régions périphériques et maritimes européennes (CRPM), qui se tient à Saint-Malo depuis mercredi, ont élu Loïg Chesnais-Girard à la tête de l’association. Et déjà deux dossiers prioritaires qu’il souhaite mettre sur la table : l’accessibilité des territoires et l’environnement.

La CRPM représente près de 200 millions de citoyens et rassemble les élus de 150 régions de l’Union européenne. (Photo Elodie Burillon)

« Cette élection est un honneur pour moi et une chance pour la Bretagne ». Elu nouveau président de la Conférence des régions périphériques et maritimes (CRPM), Loïg Chesnais-Girard succède à la Norvégienne Gunn Marit Helgesen.

Interrogé par le quotidien Ouest-France, le président explique que la CRPM doit rester « un producteur d’idées nouvelles pour améliorer sans cesse le projet européen dans ces temps troublés ».

Rôle et missions de la CRPM

La CRPM représente près de 200 millions de citoyens, rassemble les élus de 150 régions issues de 24 Etats de l’Union européenne, et fête, aujourd’hui, ses 50 années d’existence.

Cette année, son anniversaire était un peu spécial : comme tous les dix ans, CRPM est revenue à Saint-Malo, où elle est née en 1973.

Opérant à la fois comme un think tank et un groupe d’intérêt, la CRPM appelle à une vision prospective du projet européen dans lequel les régions périphériques maritimes défendent le droit de leurs citoyens à bénéficier des mêmes chances que tous les Européens.

Son rôle assumé est de représenter, auprès des institutions européennes, les besoins et les intérêts des Régions membres, pour qu’ils soient pris en compte dans toutes les politiques ayant un fort impact territorial.

Ses priorités se concentrent ainsi sur :

  • La cohésion sociale, économique et territoriale,
  • Les politiques maritimes,
  • La croissance bleue,
  • L’accessibilité.

L’accessibilité des territoires et l’environnement comptent parmi les dossiers prioritaires pour le président. Au quotidien breton, Loïg Chesnais-Girard a rappelé que « le changement climatique a un impact supérieur» pour les régions côtières. « Nous sommes plus vulnérables à la pollution de l’eau et aux accidents maritimes. Il nous faut travailler à un corpus commun sur l’exploitation durable des ressources marines, pour l’alimentation, l’énergie, le tourisme…»

En images

1 sur 7
Crédit : Photo Elodie Burillon
2 sur 7
Crédit : Photo Elodie Burillon
3 sur 7
Crédit : Photo Elodie Burillon
4 sur 7
Crédit : Photo Elodie Burillon
5 sur 7
Crédit : Photo Elodie Burillon
6 sur 7
Crédit : Photo Elodie Burillon
7 sur 7
Crédit : Photo Elodie Burillon

Partager :

Notre actualité

Abonnez-vous à notre newsletter