Aller au contenu

Une nouvelle chaîne de TV en ligne… et en gallo : la Région soutient LB Groupe dans le lancement de Galoweb

Le monde des médias et des gallophones a accueilli, ce lundi, une petit nouveau avec Galoweb, chaîne de programmes 100% en gallo, diffusée sur internet et créée par la société LB Groupe. Sur les traces de son aînée, Brezhoweb, cette plateforme vise à transmettre davantage la langue de Basse-Bretagne en s’appuyant sur les jeunes. Une initiative soutenue par la Région, dont l’objectif est d’augmenter le nombre de locuteurs en langues régionales. Ce lundi, au côté des créateurs de Galoweb, Kaourintine Hulaud, Conseillère régionale déléguée à la langue gallèse, a présenté les contours et ambitions de ce nouveau portail web.

Seize ans après avoir fait le pari d’une chaîne gratuite en ligne, entièrement dédiée aux programmes en breton, LB Groupe, appuyé financièrement par la Région (29 500 €), lance Galoweb, plateforme de création et diffusion de vidéos en langue gallèse.

Crédit photo : Région Bretagne – de g. à d., Florent Grouin, responsable de Brezhoweb et Galoweb, Kaourintine Hulaud, Conseillère régionale déléguée à la langue galèse, et Lionel Buannic, fondateur de LB Groupe, ont présenté “Galichon”, le premier programme de Galoweb, destiné aux enfants

Dans la même logique que Brezhoweb, née en 2006, le site a pour ambition de mettre régulièrement en ligne des programmes variés de qualité pour petits et grands gallophones, afin de répondre aux attentes des publics, qu’ils soient débutants ou confirmés.

Ce portail web vise à donner une image moderne du gallo, via son site accessible, y compris sur smartphone, et une écriture adaptée aux jeunes, priorité de la chaîne. Par ailleurs, la diffusion sur le web et les réseaux sociaux cadre avec les nouveaux usages pour favoriser l’apprentissage de la langue.

Le dévoilement de Galoweb, ce lundi, a été l’occasion de présenter « Galichon », le tout premier programme disponible. Destiné aux parents, aux enseignants ou aux professionnels de la petite enfance, qui pourront s’en emparer comme outil clé-en-main de transmission ludique, il consiste en une série de 12 vidéos d’une minute chacune, pour apprendre le gallo par des comptines, rimandelles (poésies bretonnes) et chansons.

Accompagner les médias pour « caozer galo »

Cet objectif d’une sensibilisation, dès le plus jeune âge, correspond bien à l’ambition de la Région sur les langues régionales -dont le budget 2022 a été augmenté– :
diffuser le plus largement possible breton et gallo pour les faire vivre dans la société (cf encadré).

En cela, le rôle des médias est déterminant et la naissance de Galoweb devrait permettre de structurer une filière audiovisuelle en gallo puisque, pour alimenter sa plateforme en contenus variés, la chaîne ambitionne de se muer en « dénicheuse de talents », mais aussi de former aux métiers de création et de production.

Pour la Région, cette perspective s’inscrit dans la droite ligne des soutiens qu’elle accorde régulièrement aux structures qui œuvrent à une plus grande visibilité du gallo, en particulier sur les écrans. En témoigne le vote, en mars dernier, de 50 000 € pour permettre à l’association Dizale de réaliser des doublages de films en langue gallèse, comme ce fut le cas, en 2019, avec les courts-métrages « Le Gruffalo » et « Le Gruffalotin ».

Plus globalement, en 2021, la collectivité a accompagné 11 structures au titre de leurs activités et projets innovants pour un montant total de 377 000 €. Parmi ces acteurs participant à la vitalité de cette langue en Bretagne, on retrouve Plum’FM, radio diffusant jusqu’à 14h30 de programmes en gallo par semaine, ou l’association Qerouézée Côtes d’Ahoat, qui anime des émissions en gallo en pays briochin.

Une convention Etat-Région 2022-2027 pour renforcer l’usage des langues de Bretagne

Ces deux dernières années, la Région a travaillé avec l’État pour aboutir à la signature, le 15 mars dernier d’une « convention spécifique pour la transmission des langues de Bretagne et le développement de leur usage dans la vie quotidienne » sur la période 2022-27. Un nouveau cadre a été dessiné qui va permettre des avancées notables en termes, notamment, de développement de l’enseignement de la langue gallèse dans le premier degré.

En pratique

Partager :

Toutes nos actualités

Recevez nos alertes Presse