Aller au contenu

Prix Zéro Phyto 2022 : près de la moitié des communes bretonnes garanties sans “phyto” !

Chaque année, depuis 2009, la Région Bretagne décerne ses trophées Zéro Phyto et encourage ainsi les collectivités bretonnes à bannir définitivement l’usage de produits phytosanitaires dans leurs parcs et jardins publics, cimetières ou encore terrains de sport. En 2022, 75 nouvelles collectivités (dont 2 intercommunalités) ont été récompensées, portant désormais à 534 le nombre de communes garanties Zéro Phyto en Bretagne !

Plus de 80% des communes bretonnes sont engagées dans cette démarche exigeante et ambitieuse qui va au-delà du seuil fixé par la réglementation, notamment par la loi Labbé* ; une gageure sur un territoire particulièrement riche en eaux superficielles.

Crédit photo : Région Bretagne – des lauréats primés en 2022

Avec ces 73 nouvelles communes et ces 2 intercommunalités reconnues Zéro Phyto, 534 villes et villages bretons ont désormais abandonné l’usage de tout produit phyto-sanitaire (biocontrôle et AB compris), participant ainsi à la reconquête de la qualité des eaux en Bretagne.

A ce rythme, la moitié des communes bretonnes pourraient ainsi être garanties Zéro Phyto en 2023 !

Vingt-et-un EPCI, soit un tiers des intercommunalités bretonnes, sont quant à eux passés au “zéro phyto” dans la gestion des espaces dont ils ont la charge.

Plus d’1,8 million de Bretonnes et Bretons (soit 56% de la population) vivent ainsi aujourd’hui dans une commune primée !

Parmi les lauréats 2022, des collectivités comme Saint-Brieuc (Côtes d’Armor), Port-Launay (Finistère), Comblessac (Ille-et-Vilaine) ou Rieux (Morbihan).

Comme chaque année depuis 2017, la Région met aussi à l’honneur 46 communes qui ont pérennisé la démarche depuis plus de 5 ans, sans interruption.

Une entreprise primée pour la première fois

Nouveauté de cette édition : pour la première fois, une entreprise bretonne se voit décerner un prix Zéro Phyto. L’heureux élu est Cordon Group, société qui œuvre en faveur de l’électronique durable. Acteur européen de référence intervenant sur l’ensemble du cycle de vie des produits électroniques, la société, dont le siège est installée à Quevert, à proximité de Dinan, a banni les produits phytosanitaires dans la gestion des espaces verts.

Tendre vers le “zéro phyto” en 2040

Alors que l’impact des produits phytosanitaires de synthèse sur la nature et la santé humaine est une préoccupation majeure, la forte implication des collectivités locales dans le “zéro phyto” et la mise en œuvre de la loi Labbé* ont accéléré la diminution de leur utilisation dans les zones non agricoles (routes, ports, aéroports, voies ferrées, espaces publics). La Région souhaite aller plus loin et s’est fixé comme objectifs, dans le cadre de la Breizh COP, de tendre vers le “zéro phyto” en 2040.

* Entrée en vigueur en janvier 2017, la loi Labbé interdit l’utilisation de produits phytopharmaceutiques de synthèse pour l’entretien des espaces verts, forêts, promenades accessibles au public. Depuis le 1er janvier 2019, l’interdiction s’étend aux particuliers qui ne peuvent plus utiliser ni détenir des herbicides, insecticides ou fongicides, antimousses et engrais non organiques. À compter de ce mois de juin 2022, cette proscription s’applique à de nouveaux espaces : propriétés privées à usage d’habitation, hôtels et auberges, terrains de campings et parcs résidentiels de loisirs, cimetières, équipements sportifs…

Retrouvez ci-dessous le communiqué de presse suivi du tableau des 73 communes et des EPCI Zéro Phyto 2022, ainsi que des cartes “lauréats 2022” et “tous les lauréats de 2009 à 2022”.

En pratique

Partager :

Toutes nos actualités

Recevez nos alertes Presse