Aller au contenu

L’hymne de la Bretagne – un formidable outil de rayonnement : la Région encourage la diffusion d’une nouvelle version du Bro gozh

Indissociable du patrimoine culturel breton et de son identité, le Bro gozh ma Zadoù (en breton Vieux pays de mes pères) s’offre une cure de jouvence, grâce au partenariat qui s’est bâti entre la Région, Coop Breizh et le Comité Bro gozh ma Zadoù. Ensemble, ils ont accompagné la création d’une nouvelle orchestration rendant plus accessible l’hymne breton. À l’avenir, le Bro gozh, dans sa version officielle, sera largement diffusé et mis à disposition de nombreux acteurs, avec pour objectif de le faire connaître et rayonner davantage, en Bretagne et au-delà. Le Bro Gozh est l’hymne de toute la Bretagne !

Dimanche 28 novembre a marqué un tournant dans l’histoire du Bro Gozh : la version revisitée de l’hymne breton sera entonnée, à 14h30, par les chanteurs Gilles Servat, Aziliz Manrow et Morwenn Le Normand, réunis sur la pelouse du stade du Moustoir, en ouverture du derby Lorient-Rennes. La 15e journée du championnat de Ligue 1 de football est apparue comme une opportunité de faire découvrir aux 16 000 spectateurs présents ce morceau emblématique, récemment revisité par la compositrice Frédérique Lory et joué par l’Orchestre national de Bretagne*.

Pour que les Breton.ne.s s’en emparent

« Notre objectif est de faire en sorte que le grand public s’approprie le Bro Gozh. Joué pour la première fois en 1898, c’est l’hymne de toute la Bretagne ! », ont affirmé Loïg Chesnais-Girard, Président de la Région , Romain Sponnagel, Responsable du label Coop Breizh Musik, Jacques-Yves Le Touze, Président du Comité Bro gozh ma Zadoù, et Marc Feldman, Administrateur général de l’Orchestre national de Bretagne.

Crédit photo : Région Bretagne – les différents partenaires de la nouvelle version du Bro gozh

Ce chant, dont la mélodie est la même que celle des hymnes du Pays de Galles et de la Cornouailles britannique, est de plus en plus souvent interprété lors de grands événements culturels et sportifs bretons (notamment lors des matchs du Rugby club de Vannes). Et de toute évidence, il émane de ce morceau un sentiment de fierté, d’appartenance et d’attachement au territoire.

Le Bro Gozh est aussi une manière de célébrer la langue bretonne et de la garder vivante à jamais.

Une tonalité plus rythmée et propice à l’unisson

Jusqu’ici, il existait plusieurs versions du Bro Gozh, parfois difficiles à chanter en nombre. À la demande des partenaires, Frédérique Lory a retravaillé l’hymne breton dans le respect de la mélodie originale mais avec un nouveau rythme, plus relevé, et de nouveaux arrangements. La musicienne a notamment défini une tonalité plus bretonne, plus populaire et propice à l’unisson, qui favorise une reprise instinctive du public.

Cette nouvelle version, plus accessible, reflète un dynamisme représentatif de l’ADN de la Bretagne, tout en dégageant un sentiment de douceur, d’apaisement et d’équilibre.

Distribuée sous forme de CD à plusieurs milliers d’acteurs bretons (collèges, lycées, associations sportives et culturelles, structures organisatrices d’événements, etc.), cette version revisitée du Bro gozh sera également disponible sur les plateformes d’écoute en streaming.

Elle a vocation à devenir un incontournable des moments festifs et grands rendez-vous collectifs qui rythment la vie culturelle bretonne.

Télécharger les fichiers audio et la partition sur www.bretagne.bzh/bro-gozh

Bro Gozh ma Zadoù, O Breizh ma Bro

Les solistes bretons Gilles Servat (76 ans), Aziliz Manrow (37 ans) et l’Orchestre national de Bretagne ont enregistré plusieurs versions du Bro Gozh : la version officielle de 5’15 avec chœur et sonneurs, la version courte de 2’27 avec seulement les deux premiers couplets. Le CD comporte aussi des versions avec orchestre seul, avec ou sans chœur, bagads et sonneurs. Certaines sont adaptées pour le playback ou le karaoké, pour apprendre à chanter l’hymne ou pour qu’il puisse être repris en live, dans des stades ou sur des plateaux télé par d’autres chanteurs ou chanteuses.
Enfin, le livret du CD contient les paroles du chant en breton, français et gallo, de même que la partition.

Les partenaires de la Région

Le Comité Bro Gozh ma Zadoù, présidé par Jacques-Yves Le Touze, s’est donné pour mission de diffuser et promouvoir l’hymne breton. Pour ce faire, l’association organise des manifestations en coordonnant les différentes formations musicales qui ont cet hymne à leur répertoire (chorales, bagadoù et orchestres). Elle porte également des actions permettant de mieux faire connaître l’hymne et de le faire interpréter lors des grandes manifestations bretonnes. Depuis des années, le comité milite pour l’officialisation du Bro Gozh.

Depuis 1957, Coop Breizh, dirigé à Spézet par Daniel Le Teuff, diffuse la culture bretonne dans toute sa diversité au travers de deux maisons d’édition de livres, une distribution commerciale, deux magasins à Lorient et Quimper, la production musicale, un label de musique et un éditeur musical. C’est Romain Sponnagel, à la tête du label Coop Breizh Musik, qui, depuis un an, a particulièrement œuvré en faveur de cette version nouvelle et officielle.

En pratique

Partager :

Toutes nos actualités

Recevez nos alertes Presse