Aller au contenu

Lamballe accueille ses premiers locataires… avant Dinard ce week-end : la Région Bretagne loge les travailleurs saisonniers dans deux de ses lycées

C’est une expérience qui, si elle s’avère concluante, sera étendue à d’autres établissements l’été prochain : la Région Bretagne met à disposition des communes ou communautés de communes les internats de ses lycées, inoccupés en juillet et août, pour y héberger des travailleurs saisonniers, confrontés à la difficulté de se loger en période estivale. L’expérimentation concerne cette année une centaine de personnes qui seront logées dans les deux établissements publics de Lamballe-Armor et Dinard.

Lamballe Terre et Mer s’est portée candidate pour gérer, durant deux mois, l’accueil de saisonniers recrutés principalement par la COOPERL (abattage et transformation de porcs) qui doit, durant l’été, pallier les congés de ses salariés.

Sur ce territoire, proche des stations littorales de Pléneuf-Val-André et Erquy, il n’est pas facile de trouver un toit en pleine saison touristique. C’est p0urquoi la Région a proposé d’ouvrir les portes du lycée Henri-Avril et de son internat. L’établissement, dirigé par Véronique Lukic, a donc libéré les chambres des élèves, début juillet, pour mettre 80 lits à disposition des recrues de l’entreprise agroalimentaire.

Crédit photo : Région Bretagne – saisonniers résidant à l’internat du lycée Henry Avril de Lamballe

Une chambre individuelle pour 300 € par mois

Après signature d’une convention associant Région, intercommunalité, lycée et COOPERL, les premiers résidents ont pris possession des lieux. Contre un loyer de 300 € /mois prélevé sur salaire et reversé à Lamballe Terre et Mer, chacun dispose d’une chambre individuelle accessible 24h/24 et 7 jours/7 ainsi que d’espaces partagés : salles de douches, toilettes et cafeteria équipée de frigos et de micro-ondes.

Et s’il reste des chambres libres dans les prochains jours, d’autres entreprises du secteur, confrontées, aux mêmes difficultés de recrutement, pourraient faire profiter leurs saisonniers de ces logements à coût réduit.

Répondre aux besoins de secteurs en tension

À 50 km de Lamballe, la Ville de Dinard a, elle, souhaité venir en aide aux professionnels de l’hôtellerie-restauration qui peinent aussi à embaucher, cette année plus que jamais. La municipalité s’est rapprochée de la Région et du lycée hôtelier Yvon-Bourges, situé à deux pas du centre-ville, pour y loger des travailleurs saisonniers. Une vingtaine de chambres y seront accessibles à partir du 9 et 10 juillet, le week-end qui marque effectivement le début de la haute saison dans la station balnéaire.

Un potentiel de lits important sur tout le territoire

Sans ces solutions de logement, les heureux pensionnaires des deux internats auraient sans doute renoncé à travailler à Lamballe ou Dinard cet été. Selon Pôle emploi, 50 000 emplois saisonniers sont proposés en Bretagne mais de nombreux postes restent vacants, les candidats ne trouvant pas à se loger à proximité.

Ce n’est pas la première fois que la Région ouvre ses internats. Chaque été, des associations, compagnies culturelles ou pelotons de gendarmerie y séjournent lors de grands évènements. Si les 85 sites d’hébergement existant dans les lycées bretons ne sont pas tous adaptés à l’accueil de saisonniers, un grand nombre, sur les 12 000 lits recensés, peut convenir, à condition que les collectivités locales veuillent bien gérer les lieux durant l’été.

Les conventions signées ces derniers jours entre partenaires fixent les conditions d’occupation et la contribution financière des villes ou intercommunalités. Celle-ci correspond aux stricts coûts de fonctionnement des lieux (fluides, entretien, surveillance…). Une dépense somme toute modique pour répondre aux attentes des employeurs locaux et de leurs salariés.

Cap Sizun : les ateliers Jean-Moulin-affichent complet

Propriété de la Région, cet ancien lycée transformé en tiers-lieu propose 84 lits en dortoir (15 €/nuit) ou en appartement partagé (200 à 275 €/mois/personne). Une offre bon marché avec vue sur mer, dans une zone très touristique, celle d’Audierne et de la Pointe du Raz. En logeant à Plouhinec, les sauveteurs de la SNSM, moniteurs de surf, marins de la compagnie Penn ar Bed, stagiaires et alternants ne s’y sont pas trompés !

Étaient présents à ce temps presse du vendredi 8 juillet :

Fanny Chappé, Conseillère régionale déléguée au logement
Philippe Hercouët, Maire de Lamballe-Armor et 1er Vice-président de Lamballe Terre et Mer
Véronique Lukic, Proviseure du lycée Henri-Avril
Mathieu Pecqueur, Délégué aux Relations Extérieures de la Cooperl

En pratique

Partager :

Toutes nos actualités

Recevez nos alertes Presse