Aller au contenu

Journée internationale des droits des femmes : la Région et le Rectorat à l’écoute des jeunes du lycée de la Fontaine-des-Eaux

Les jeunes ont des choses à dire sur l’égalité femmes-hommes ! Et ils ont eu toute une matinée pour en échanger à Dinan, au lycée de La Fontaine-des-Eaux, en ce 8 mars, journée internationale des droits des femmes. Fidèles à ce rendez-vous et mobilisées dans cette lutte dans le cadre de leurs compétences respectives, la Région et l’Académie de Rennes ont fait le choix cette année d’aller écouter les jeunes Bretonnes et Bretons de Bretagne. Le Président Loïg Chesnais-Girard et le Recteur Emmanuel Ethis étaient ainsi au lycée pour assister à de tables rondes réunissant des élèves de l’établissement, des élu.es du Conseil régional des jeunes, des membres d’associations et de réseaux Jeunesse, l’équipe éducative du lycée et des représentant.es institutionnels.

Crédit photo : Région Bretagne – journée du 8 mars, Le Président Chesnais-Girard au lycée La Fontaine des Eaux à Dinan

Comment les jeunes parlent-ils de l’égalité filles-garçons ? C’est quoi être une fille, un garçon ? Quelles relations filles-garçons en 2022 ? L’identité de genre, la sexualité, la précarité menstruelle, le sexisme ou la liberté de disposer de son corps s’invitent dans de nombreux débats et l’engagement des jeunes sur ces sujets se décline sous de multiples formes.

L’éducation à l’égalité et l’éducation à la sexualité ont été, ce mardi, au cœur de deux temps de « regards croisés ». Il s’agissait de permettre aux lycéens et lycéennes de donner leurs avis, de partager leurs projets et propositions ou encore d’exprimer leurs besoins et attentes…pour mieux être entendus et accompagnés. L’idée consistait à croiser les thématiques jeunesse et égalité après deux années d’une crise sanitaire qui a particulièrement affecté les jeunes.

Quel que soit le contexte, l’égalité est un sujet qui demeure d’actualité et un objet de débat permanent. Si des droits progressent, d’autres restent fragiles et certains freins persistent.

Des échanges en lien avec le plan breton pour les jeunesses…

Cette matinée d’échanges s’inscrit dans le Plan breton de mobilisation pour les jeunesses, copiloté par la Région et le Rectorat. Ce plan a pour double objectif de faciliter le travail et la collaboration entre les partenaires jeunesse et de permettre la contribution des jeunes à la construction des politiques publiques.

La Région a saisi l’opportunité de ce 8 mars au lycée La Fontaine-des-Eaux, à Dinan pour lancer le “chantier” dédié à l’égalité filles-garçon de ce plan et valoriser les initiatives des mouvements de jeunesses et d’éducation populaire qui jouent un rôle essentiel et complémentaire des institutions et de l’Éducation nationale auprès des publics jeunes.

… et avec la convention régionale pour l’égalité filles-garçons

La Convention régionale et académique pour l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif en Bretagne, a aussi été abordée ce mardi. Mise en œuvre par le rectorat, cette convention, dont la Région est signataire, se fixe comme objectif de promouvoir une culture de l’égalité dès le plus jeune âge et ce jusqu’à l’enseignement supérieur.

Cette déclinaison régionale d’une convention interministérielle a été renouvelée pour la période 2021-2024.

La Région engagée au quotidien dans cette lutte permanente

Forte de ses compétences transversales particulièrement mises en lumière par la parole des jeunes sur l’égalité -orientation, formation, vie associative, jeunesse, emploi, lycées-, la Région œuvre dans tous ses domaines d’intervention en faveur de l’égalité femmes-hommes, en interne comme en externe. La Région fait valoir son rôle et ses responsabilités à travers différentes actions.

Elle amplifie ainsi la lutte contre la précarité menstruelle et le tabou des règles en déployant l’installation des distributeurs de protections hygiéniques gratuites dans tous les lycées bretons.

Le Conseil régional des jeunes (CRJ) s’est lui lancé dans un travail sur l’éducation à la sexualité via sa commission Egalité et innovation sociale. Ce travail fait suite au constat d’un manque important d’intervention sur le thème du genre et de la sexualité dans les établissements scolaires, ressortant d’un sondage conduit par les élu.es du CRJ. Les membres du CRJ rédigent un plaidoyer pour demander l’instauration d’interventions de professionnels sur l’éducation aux sexualités et alerter la Région, le Rectorat et les établissements sur la nécessité de ces interventions.

Élèves et professeurs du lycée La Fontaine-des-Eaux pleinement investis en faveur de l’égalité

Le lycée La Fontaine-des-Eaux était tout indiqué pour accueillir cet événement organisé par la Région, en lien avec le Rectorat. Situé dans un quartier prioritaire de la politique de la ville, l’établissement compte de nombreux élèves actifs en matière de lutte pour l’égalité filles-garçons (membres du CRJ, CVL, Corres’Santé, un collectif Égalité). Il s’appuie aussi sur une communauté éducative très impliquée sur ce sujet, notamment deux professeures référentes « Égalité femmes-hommes » qui organisent chaque mardi un débat avec les élèves autour de cette thématique.

Le lycée est ainsi à l’initiative de plusieurs projets pédagogiques « égalité filles-garçons » dont certains bénéficient du financement Karta. Engagé dans la lutte contre la précarité menstruelle, il vient d’être équipé d’un distributeur de protections hygiéniques gratuites, dans le cadre de la généralisation de ce dispositif à tous les lycées bretons, décidée par la Région. Avant cette installation, l’établissement s’était déjà lancé dans cette démarche, les lycéens et le collectif Égalité en avaient fabriqué un par eux-mêmes. À la rentrée dernière, des affiches ont été réalisées par ailleurs pour dénoncer les violences sexistes et sexuelles.

Retrouvez ci-dessous le communiqué complet.

En pratique

Partager :

Toutes nos actualités

Recevez nos alertes Presse