Aller au contenu

Filière industrielle des énergies marines : la Région visite AFC, entrée de plain-pied dans l’éolien offshore

Attentif aux entreprises industrielles qui s’adaptent aux filières nouvelles, le Président de Région a rencontré ce jour les équipes d’AFC (270 personnes), spécialisée dans la production de pièces en fonte. Accueilli par Pascal Pégé, Directeur, et Florent Baert, Directeur technique, Loïg Chesnais-Girard souhaitait en savoir plus sur la fabrication des demi-coquilles que la filiale du groupe La Fonte Ardennaise fabrique pour la protection et le lestage des câbles sous-marins du parc éolien de Yeu-Noirmoutier développé par la société Eoliennes en Mer Iles d’Yeu et de Noirmoutier (EMYN), dont Ocean Winds est l’actionnaire majoritaire. Un marché lourd de 315 000 pièces de 15 kg auquel AFC a répondu en collaboration avec son client et donneur d’ordres Louis Dreyfus Travocéan, représenté ce jour par Wandrille Couraye du Parc, Responsable de site Travocéan.

Crédit photo : Région Bretagne – Le Président de Région visite l’entreprise AFC à Redon

Alors que la Région attend la désignation du lauréat de l’appel d’offres A05 concernant la ferme éolienne de Bretagne sud ainsi que la publication d’une nouvelle carte des zones propices au développement de nouveaux parcs flottants, Loïg Chesnais-Girard a salué, au côté de Jean-François Mary, Président de Redon Agglomération, et Pascal Duchêne, Maire de la ville, le savoir-faire mondialement reconnu d’AFC qui a su diversifier ses activités, préserver ses emplois et se placer sur les marchés émergents des énergies marines, tout comme d’autres PME bretonnes, aujourd’hui regroupées au sein de Bretagne Ocean Power.

Le marché conclu avec Louis Dreyfus Travocean pour le parc éolien EMYN représente un volume de production de 4 800 t sur 2023 et 2024. Depuis juillet dernier, 157 000 pièces ont déjà été réalisées sur les 315 000 à fournir. Sur ces
2 ans, l’activité EMR aura représenté l’équivalent de 21 personnes à temps plein dans différents métiers : gestion de projet, maintenance, production, qualité et logistique. La fonderie peinant à recruter, Bretagne Ocean Power l’accompagne dans la mise en avant des ses offres d’emploi.
En 2020 et 2021, AFC avait déjà fourni 400 000 pièces de 20 kg pour le parc éolien en mer de Saint Nazaire.

Crédit photo : Région Bretagne

> Énergies marines en Bretagne : un écosystème solide
• 185 entreprises, PME et TPE (construction métallique & navale, opérations maritimes, bureaux d’études…).
• Plus de 1 000 formations préparant à une soixantaine de métiers dans les EMR, dont certaines très spécifiques comme celles proposées par l’ENSTA Bretagne, à Brest.
• Près de 3 000 chercheurs en sciences et technologies de la mer.
• Brest, siège de France Énergies Marines, de l’IFREMER, du SHOM, du Pôle de compétitivité Mer Bretagne Atlantique.

> Bretagne Ocean Power : un collectif breton pour co0ordonner et accompagner les entreprises et acteurs locaux
Cette dynamique collective initiée par la Région Bretagne a permis d’accélérer le développement de la filière des énergies marines renouvelables sur le territoire. L’agence économique Bretagne Développement Innovation assure la coordination et la promotion de ce collectif qui accompagne principalement les entreprises afin de mettre en adéquation leurs offres avec les besoins des donneurs d’ordres via, notamment, une charte d’engagement de contenu local destiné au rang 1 de l’éolien en mer.
Les membres fondateurs de Bretagne Ocean Power sont : Breizh EMR, Bretagne Commerce International, Bretagne Développement Innovation, Bretagne Pôle Naval, CCI Bretagne, Pôle Mer Bretagne Atlantique et 7 technopoles de Bretagne.

Plus d’infos : https://bretagneoceanpower.fr

Partager :

Toutes nos actualités

Votre localisation a bien été enregistrée

Recevez nos alertes Presse