Aller au contenu

6e édition de l’European Cyber Week : la Bretagne renforce son leadership sur le développement de la cyber

De retour à Rennes, dans une édition physique, l’European Cyber Week accueille, cette année encore, plus de 3 500 professionnels, issus de 14 pays. Pour la Région, ce salon international est une vitrine qui permet de valoriser l’excellence bretonne en matière de cybersécurité et témoigne d’une attractivité croissante du territoire. Au Couvent des Jacobins, Loïg Chesnais-Girard, le Président de Région, a d’ailleurs annoncé deux nouvelles d’importance : l’adhésion de la Région au Campus cyber national et sa déclinaison régionale, ainsi que la création d’un échelon régional de prévention et de réponse à des attaques dirigées contre des acteurs du territoire.

Depuis 2014 et sa création par la Région Bretagne et ses partenaires, l’European Cyber Week a su s’imposer comme l’une des rencontres majeures du continent traitant des enjeux liés à la cybersécurité. Or, la dynamique bretonne va se poursuivre avec de nouvelles perspectives, évoquées, lors de sa visite, par Loïg Chesnais-Girard.

Crédit photo : Région Bretagne – (de g à d,) Michel Van Den Berghe, Président du Campus Cyber, le Président Chesnais-Girard, l’Amiral Arnaud Coustillière, Président du Pôle d’excellence cyber et Jérôme Tré-Hardy, Conseiller régional délégué à la cybersécurité, lors du point presse, en marge de l’European Cyber Week.

La Bretagne sera la première Région de France à rejoindre le Campus cyber, créé à l’échelle nationale pour fédérer acteurs et projets et susciter l’innovation. Cette adhésion se traduira prochainement par une prise de participation au capital de la société. Elle implique aussi d’engager un travail, sous l’égide de la collectivité, pour créer une déclinaison régionale.

Pour le Président, la satisfaction est d’autant plus grande que le Pôle d’excellence cyber (PEC), dont la Région est cofondatrice avec le Ministère de la Défense, rejoint également le Campus cyber. De quoi renforcer le rayonnement de la Bretagne qui accueille régulièrement de nouveaux talents et entreprises sur son territoire, en s’appuyant notamment sur le travail de l’agence Bretagne Développement Innovation (BDI).

La Bretagne, entre terre, mer et cyber

Autre chantier d’importance : à l’occasion de l’European Cyber Week, le Président de Région a annoncé la création d’un CERT régional (Computer Emergency Response Team), en partenariat avec l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI) à destination d’acteurs de taille intermédiaire. Concrètement, il s’agira de travailler collectivement, en Bretagne, à un dispositif de sensibilisation et de réponse en cas de cyberattaque visant des entreprises (PME, PMI), collectivités ou associations, structures plus vulnérables de par leur taille et leurs moyens limités pour se protéger. Dans un contexte d’augmentation des menaces (+255% d’attaques destructives par rançongiciels en un an, selon le dernier rapport de l’ANSSI), la Région se positionne donc à l’initiative d’une démarche innovante.

Cette création fait écho à celle, survenue à Brest, en 2020, de France Cyber Maritime, qui a initié un CERT national de référence pour le monde maritime et portuaire français, voire international.

21 M€ investis par la Région depuis 2014

Ces annonces s’inscrivent dans la droite ligne des engagements pris par la Région : depuis 2014, la collectivité a investi plus de 21 M€ (hors participations via des partenaires comme Breizh Up), dont la moitié ces 4 dernières années, pour accompagner l’enseignement supérieur-recherche (10 M€), le développement économique (9 M€) ou encore la formation (2 M€).

Aujourd’hui, l’ambition cyber de la Bretagne se poursuit au travers du travail mené par Jérôme Tré-Hardy, Conseiller régional délégué à la cybersécurité, au numérique, aux données et à Korrigo services, dont la mission consiste, entre autres, à développer la stratégie cyber dans toutes ses dimensions.

LA CYBER EN BRETAGNE

  • 8 000 emplois
  • 160 entreprises
  • 1 Md€ de chiffre d’affaires
  • 200 chercheurs dédiés
  • 3 000 étudiants formés par an

En pratique

Partager :

Toutes nos actualités

Recevez nos alertes Presse