Aller au contenu

Empllai : Les catr estaijiéres-la ont terouë a gagner d’ene formézon pouaye par la Rejion

Florent, Mélanie, Nicolas e Ariane ont terouë a gagner, o l’ofr Qualif Emploi, d’ene formézon permétezante. Admézë q’il ont chanjë de metier, ou ben q’i sont pour le fére, e q’il ont pâssë mezurou, mecanicien, soûdouere ou ben menouere de projit den la RSE, tertout ont të en biao de fére pouaye lou formézon par la Rejion Bertègn. Des chemineries qi pouraent ventiés vous mettr en goût, vous-aotrs etout.


Florent, Ariane, Mélanie e Nicolas ont pu chanjer de metier o la mayenerie Qualif Emploi.

Châqe anée, la Rejion pouaye les formézons de bétôt 25 000 Bertones e Bertons qe c’ét lou dezir de se former a ene empllai q’ét pour durer durant.

Des formézons q’ont a-revaer o tous les demaines ouvraijants qe n-i a e pour qhi qe nen peut avair des boursées, entr 390€ e 930€ ou ben pus fôt, a vaer le perfil de châqhun. De méme, le monde sont en belle d’erdoner du veghon a lou vie professionale. Les racontées des catr estaijiéres de formézon de metier-la n’en sont ben la prouve.

Florent ét a sieudr ene formézon de mezurou

« Je ses, mai, a sieudr ene formézon de mezurou a l’EPNAK, ene aleutement qi recepe e aïde a du monde afllijës e aïde a lou enchevissement socia e professiona. Paravant, je fezaes mai l’aïde-menou céz Orange pés den la bâtisserie. J’e zû de chanjer de metier raport a ene indignitë profesionale.

Je terouis tout sou ma formézon. Pour ela, je menis des encercheries metier a sour fin d’étr tout fin sûr de terouer ene empllai qi me haite su le long du temp. E, come de just e de ben entendu, je tâchis mayen de chanjer de metier pour aler den un demaine eyou qe n-i a de l’ouvraije tenant. Mai q’e atrapë mes 36 ans d’âje, ma formézon det abouter su ene empllai.

Etant qe je ses mai un sien afllijë, j’e don decouvert la formézon de mezurou perpôzée par l’EPNAK qi, pour c’qe n-i a de ma miene terjou, fut pouaye de pic en pac par la Rejion. E, en pus d’ela, j’ôyûs des indamenitës maezales, carqhulées a-vûe mes gaijes d’avant.

Fére le mezurou ét fére des chifraijes, des coûtafeuraijes, a prizer comben qe faot de materiaos pour le chantier e ben d’aotr cai core. O mon devant, je savaes ben de cai q’i taet contance den le demaine-la.

La formézon, dure, de greûs, 11 maez de temp e a l’about, v’éz un titr de metier de tecnicien mezurou de la bâtisserie, q’ét parai come un Bac. Les coûtaijes pedagojiqes sont yeûs de 15 000 nuros. Sinon la Rejion a m’aïder, invencion de sieudr la formézon-la. »

Ariane s’ét especializée den la soûderie su batiaos

« Permier, je fezis la jerdriniere a La Reunion. Yan meins dame, o le Covid e raport ao manqe d’ouvraije su l’ile-la, je chanjis de metier pour pâsser tuellouere den l’uzinerie.

Je velaes pâs-meins m’especializer den la bâtisserie de batiaos raport és possibletës d’empllai qe n-i a den le metier-la. Depés La Réunion, je me ghimentis ao Greta d’An Oriant aprés qe d’avair vû qe n-i avaet eune formézon en soûderie su batiaos de perpôzée. J’avaes dret a la formézon-la e o la mayenerie Qualif Emploi, j’e zû etout le dret a ene boursée a l’eqhipolent de c’qe n-i a pour un RSA.

O la formézon-la, je pûs pâsser des laorieres, ét a dire des menieres percizes de soûderie empllayées su les batiaos. Je n’en pâssis un diz des laorieres-la, châqe de yelles coûtant entr 300 e 500 nuros, e le coûtaije de l’acier e de gâze q’ét pouint deden !

La formézon ét de catr maez de temp. Je fezons, permier, de l’ouvraije de bra meins n-i a etout des pâssées teyoriqes.Ventiés ben de trop a oui le monde formës, mai parème, raport qe je somes putôt a l’amouéz d’étr den le colier

Su le durant de la formézon, je pâssis mon estaije céz un sour-serviçou de Naval Group. Je ressieudis den l’enterprinze-la ao maez de mai avant qe de me gaijer és Chantiers de l’Atlantique eyou qe je tarvâille core.

O les catr maez-la j’e vû un p’tit le loû coure e c’ét vra ben. Les ajissants du GRETA sont vra capabls e m’aidite a terouer ene estaije. E le formou, qi taet ene ancien soûdou, montere les bones possibletës és estaijieres e les acouraije a aler pus lein. »

« Pour mon dârain empllai, je prinz mon sac aprés ene rompure entr-assentie qe je demandis mai. Depés le maez d’avri, j’e minz mon nom a Rassembl Empllai. Permier, je sonjis a fére l’ensegnouere meins dame n-i a zû assë d’un bout d’jou den ene cllâsse pour comprindr qe ‘la q’ét pouint mon goût l’afére-la (riries).

Dede ‘la, je sonjis qe j’araes meillou temp de poûsser pus lein su qheuqes capabletës en marchanderie-banissaije e, a la parfin, aprés ene encontrie amarée par Rassembl Empllai, je decouvris la formézon en repondabletë societale des enterprinzes (RSE), pour pâsser menouere de projit RSE e parchomance su le long du temp. A-coup, n-i a zû ene chandelle qi s’elumit den ma téte !

Le coûtaije de la formézon-la ét de 12 000 nuros sans aïde. Ét la Rejion qi pouaye de chë-en-chë. O dure siz maez de temp qe deûz de yeûs sont en enterprinze, a maitië-temp. Ao maez d’avri, je n’en serë qhite.

Pus fôt qe de chanjer de metier de chë-en-chë, de cai qe je vieûs ét mettr ma savancetë en marchanderie a jouer pour tarvâiller d’o les ajissants d’enterprinzes e les agegner és ajeûs de la RSE. Je ses ben qe sinon les ensegnouérs de fezance, ‘la q’ét mal d’amain de mettr a jouer des fezeries vra fezantes. Je vouraes don enmieuzi ma savancetë pour tout c’q’a-revaer o l’ecolojie e l’entour a sour fin de terouer des mayens fezants de fére de cai deden les organizézons. O mon doubl perfil, je serë aloure en biao de mener un banissaije ben pus repondabl, ben pus pozitif.

Pour c’qe n-i a du banissaije e de la marchanderie, ‘la q’a chanje reglèment les afutiaos e ‘la q’ét ben râle d’avair du temp assë pour se former durant l’ouvraije. Ma formézon ét etout l’arivâ de poûsser pus lein su ben des sujits : qeneûtr les labetiqhettes e les normes RSE, carqhuler un fin-conte qèrbone, lever des projits RSE… e pour c’qe n-i a du professiona : ét ene possibletë pour ma vie professionale : ao jou d’anet n-i a pâs ghere de monde de formës a la RSE. »

Nicolas, ancien etanchou, pâssë garist

Etanchou den la bâtisserie, je fus echampi en 2020 pour indignitë raport a mes jenoués, aloure qe j’avaes 41 ans d’âje. J’e zû de chanjer de metier, don.

Anet, je tarvâille en CDD den le garis eyou qe je pâssis mes estaijes. Permier, je terouis ma formézon de garist su internet en ghettant de mon propr. Les chertes ‘la q’a me mene depés berouée, e raport qe je ses tenant entour d’yelles, j’avaes deja de la savancetë den la mecaniqe. Meins dame, j’avaes afére de cai en pus pour pouair me gaijer e terouer ene pllace.

Je terouis ene formézon qe mene le Greta, qi duraet 8 maez de temp e qi taet den l’encadrure de Qualif Emploi. Sinon la mayenerie-la, le coûtaije de la formézon-la araet të de 10 000 nuros. Pâs un petit coûtaije, don. Invencion pour mai de sorti l’arjient-la de mon courti.

Raport qe j’e pouint de dipllome aoqhun, je sieudis des cours teyoriqes durant ma formézon, o châqe semaine des oures de françaez ou ben core de matematiqes. Je n-n’avaes afére pour avair mon CAP. Meins dame, permier j’alis a l’ecole a la reqhulons. Je manqis de deteler, sement. Toutefais, les formous terouite coment me mettr en goût d’ertour e je les ermercie bel e ben pour ela.

Raport q’ét la Rejion qi se pare de la formézon, je pus chanjer de metier sans pâs roucher mes drets aqhiz o le Conte persona de formézon (CPF). Je pourë don aler ao pur des oures-la pus tard si qe je vieûs m’especializer core…

Raport q’ét la Rejion qi se pare de la formézon, je pus chanjer de metier sans pâs roucher mes drets aqhiz o le Conte persona de formézon (CPF). Je pourë don aler ao pur des oures-la pus tard si qe je vieûs m’especializer core…

En pratique

Partager :

Notre actualité

Abonnez-vous à notre newsletter

[sibwp_form id=3]