Aller au contenu

Victoires de la Bretagne 2023 : votez et décernez la “Victoire du public” !

Le chanteur Hervé, le club de football de l’US Concarneau, passé professionnel cette année, l’infatigable goélette Tara, ou Krampouz, l’emblématique fabricant de crêpières ? C’est à vous de décider qui se verra remettre le trophée “Victoire du public” de la Région Bretagne, lors de la remise des Victoires de la Bretagne, le 5 décembre prochain, à Paris.

Des têtes d’affiches variées. Alors qu’un jury composé d’élus, de journalistes et de personnalités doit remettre 15 trophées lors des 10èmes Victoires de la Bretagne, le 5 décembre prochain à Paros, les internautes bretons sont invitées à décerner leur “Victoire du public”, parmi quatre choix :

  • Hervé, le plus célèbre des “Bretons de Paname”,
  • Krampouz, bien plus qu’un billig…,
  • Tara, l’exploratrice,
  • L’US Concarneau, petit poucet devenu grand.

Vous pouvez voter en ligne, du 9 au 26 novembre prochain.

Lire aussi – Victoires de la Bretagne : les lauréats 2022

Pour vous aider à choisir…

Un deuxième album qui cartonne, des concerts de feu qui ont fait le plein partout et un attachement infini à ses racines bretonnes : à 31 ans, Hervé, le chanteur originaire de Plougasnou (29) a fait plus qu’exploser : il a confirmé.

Oui, c’est une marque, mais quelle marque ! Krampouz sent la Bretagne et les embruns, et bien plus encore, les odeurs de crêpes et de fromage fondu. Le fabricant de crêpières et de matériel de cuisine, a été labellisée cette année “entreprise du patrimoine vivant”, distinction qui désigne les entreprises maîtrisant des savoir-faire artisanaux d’exception, rares et de haute technicité.

La goélette Tara, basée à Lorient, est une des entités bretonnes les plus visibles, et les plus actives dans la protection des océans. Elle est engagée depuis cette année dans un périple de plus de 25 000 km, un tour d’Europe pour comprendre l’impact des pollutions humaines sur le monde invisible des mers, à proximité immédiate des côtes.

Lire aussi – Après un périple de 70.000 km, la goélette scientifique Tara est rentrée à Lorient

C’est la belle histoire de cette année : l’Union sportive concarnoise, club amateur du Sud-Finistère, est devenue professionnelle pour la première fois, après avoir remporté le championnat de National. Un saut dans l’inconnu pour les “Thoniers”, créés en 2011 et qui ont passé plus de la moitié de leur histoire dans les divisions régionales. Et maintenant d’affronter Bordeaux, Auxerre ou Saint-Etienne (17 titres de champion de France à eux trois…)… ça n’a pas de prix !

Rannañ :

Notre actualité

Koumanantit d’hol lizher-kelaouiñ