L’économie circulaire, une solution durable, locale et vertueuse

Crédit photo : Polymer Pellets,Masterbatch, Polymer,Raw Material, Industry

Le modèle de production et de consommation actuel « Extraire, fabriquer, jeter » repose sur la consommation de matériaux et d’énergie peu chers et accessibles, mais il atteint aujourd’hui ses limites. Dans 50 ans, la majorité des ressources servant à concevoir nos objets du quotidien seront épuisées. En bout de chaîne, les déchets s’amoncellent, et leur traitement coûte cher.

Quelques repères bretons

  • 700 000 tonnes
    de déchets enfouis dont 40% en dehors de la Bretagne
  • 1,8 million de tonnes
    de déchets d’activités économiques
  • 9,1 millions de tonnes
    pour le BTP

Le système de développement économique actuel fonctionne encore en grande partie selon une logique linéaire : des ressources naturelles sont extraites pour fabriquer des produits qui parcourent souvent des milliers de kilomètres avant d’être consommés puis jetés. Les impacts sont nombreux : émissions de gaz à effet de serre, pollution des écosystèmes, accumulation des déchets, etc.

L’économie circulaire s’inspire des cycles naturels comme celui de l’eau. Elle prend en compte la préservation des ressources et les impacts environnementaux des produits fabriqués tout au long de leur vie. Dans ce nouveau modèle, la notion de déchet n’existe plus car on fait circuler les ressources « en boucle ».

Mais l’économie circulaire ne se limite pas à la récupération ou au recyclage des matières premières. Elle implique aussi une réflexion en amont, dès la conception des biens. Dès le départ, elle anticipe la durée de vie du produit et la manière dont les ressources qui le composent vont réintégrer le circuit économique à la fin de sa vie.

Quels sont les leviers pour une économie circulaire ?

Il est possible d’être plus vertueux dans notre modèle de développement économique :

L’économie circulaire constitue une formidable opportunité pour les entreprises et les acteurs engagés dans la transition, mais également pour les territoires. En Bretagne, cette nouvelle dynamique se structure autour d’un véritable écosystème au sein duquel les interactions et les initiatives sont nombreuses.

La Bretagne sur la voie de l’économie circulaire !

Des initiatives bretonnes à chaque étape de l’économie circulaire

La Région s’est engagée en faveur de l’économie circulaire avec un objectif « zéro déchet à horizon 2040 », offrant à la Bretagne une opportunité d’agir avec les ressources disponibles localement, et d’innover pour un modèle de production et de consommation plus durable.

Pour accompagner et accélérer la transition en Bretagne, la collectivité a validé en juillet 2020 une Feuille de route pour l’économie circulaire. La FREC est un outil opérationnel à l’attention des acteurs économiques et des territoires, qui fixe le cap de l’action à l’échelle du territoire à l’horizon 2023.

La Feuille de route pour une économie circulaire en Bretagne, c’est :

  • 4
    ambitions
  • 9
    objectifs
  • 22
    actions portées entre 2020 et 2023

Les 22 actions de la FREC en Bretagne

Que vous soyez une entreprise, une association ou une collectivité, il existe de nombreuses possibilités de s’engager sur la voie d’un modèle économique plus vertueux.

  • Appel à idées et projets Economie circulaire de la Région Bretagne
    Cette aide vise à favoriser un changement de modèle en imaginant de nouveaux modèles d’affaires et des écosystèmes territoriaux mieux reliés. Elle s’adresse aux acteurs publics et privés.
    https://www.bretagne.bzh/aides/fiches/economie-circulaire/

Pour toute information complémentaire sur les aides et accompagnements aux initiatives d’économie circulaire, contactez le service dédié de la Région Bretagne : seres@bretagne.bzh

L’économie circulaire est un concept économique relativement récent, qui repose sur un certain nombre de notions, elles-mêmes assez neuves mais très concrètes. Rapide tour d’horizon de ce champ sémantique.

L’autre vie des coquilles d’huître

Le saviez-vous ? L’élevage d’huîtres génère plus de 600 tonnes de déchets par an en Bretagne ! Mais il n’existait encore aucune filière pour collecter et traiter les coquilles d’huîtres. De la collecte des coquilles d’huîtres à la fabrication de produits à base de poudre de coquilles (lunettes, peinture, verre…) : une filière se développe en Bretagne, grâce à la motivation de femmes et d’hommes convaincus de l’intérêt de transformer les déchets en ressources.

Le saviez-vous ? L’élevage d’huîtres génère plus de 600 tonnes de déchets par an en Bretagne ! Mais il n’existait encore aucune filière pour collecter et traiter les coquilles d’huîtres. De la collecte des coquilles d’huîtres à la fabrication de produits à base de poudre de coquilles (lunettes, peinture, verre…) : une filière se développe en Bretagne, grâce à la motivation de femmes et d’hommes convaincus de l’intérêt de transformer les déchets en ressources.

En pratique