Le chantier, à terre comme en mer

Crédit : Marc Josse

Afin de répondre aux besoins spécifiques de la filière des énergies marines, les nouvelles surfaces sont réalisées pour accueillir des activités de fabrication, de stockage et de manutention de colis très lourds et de grande taille. Ce vaste programme de travaux comprend des chantiers de différentes natures. Menés de façon simultanée sur terre et en mer, ils sont conduits dans une volonté d’économie circulaire et avec un souci constant de maîtrise des impacts environnementaux potentiels.

Les opérations terrestres

40 ha de terre-pleins sont stabilisés et en cours d’aménagement pour permettre l’installation des premiers industriels.

4,5 ha d’aménagements paysagers sont également créés. Ouvertes depuis novembre 2019, une butte paysagère, un belvédère et un sentier côtier offrent désormais aux promeneurs un point de vue sur la rade et sur les activités du nouveau terminal.

Les opérations maritimes

Un casier de 14 ha, formé par la création d’une digue de 900 mètres de long et d’un quai de 400 mètres, a été créé dans le prolongement du polder existant.

Par ailleurs, des opérations de dragage sont auront lieu au cours de l’hiver 2019-2020 et 2020-2021 afin de faciliter les accès nautiques au port de commerce.

Les 930 000 m3 de sédiments marins dragués seront déposés dans le nouveau casier et permettront de gagner de nouvelles surfaces sur la mer.

Toutes nos banies

Arout'ous a notr lettr de ghiments