Revenir à la liste

Technicien·ne conseil en maintenance du patrimoine Subdivision Immobilière d’Ille et Vilaine

  • Référence : B/T/Technicien conseil/SUB35/19
  • Grade : Technicien, Technicien Principal de 1ère classe, Technicien Principal de 2ème classe
  • Cadre d'emplois : Techniciens Territoriaux
  • Filière : Filière technique

Contexte

La direction de l’immobilier et de la logistique (DIL) est une direction « ressources » qui a en charge :

- La maintenance du patrimoine bâti, propriété de la Région, à savoir les lycées, qui en constituent la très grande majorité,
les bâtiments des services, le patrimoine bâti non concédé des ports, le patrimoine bâti non concédé des voies navigables ;

- Les opérations d’investissement sur ce patrimoine bâti ;

- La logistique des bâtiments occupés par les agents de la Région.
La direction est structurée en 6 services et une direction déléguée :

- Le Service de la Stratégie du Propriétaire et des Risques (SSPR).

- Le service fonctionnel de l’immobilier et de la logistique (SEFDIL).

- La subdivision immobilière 22.

- La subdivision immobilière 29.

- La subdivision immobilière 35.

- La subdivision immobilière 56.

- La direction déléguée aux moyens généraux (DDMG).
L’essentiel du patrimoine est constitué par les lycées (127 sites, 2 millions de m2 – 900 bâtiments) auxquels la Région consacre un important budget pour la mise en oeuvre d’un schéma directeur immobilier.
Afin de mieux assurer les missions qui lui sont confiées, la DIL est organisée en subdivisions territoriales au plus proche des territoires et des usagers. Chaque subdivision immobilière est ainsi en charge des travaux de maintenance (assurés par les Equipes Mobiles d’Assistance Technique
- EMAT), d’entretien et travaux neufs, en maîtrise d’ouvrage directe ou en mandat sur le patrimoine immobilier bâti de la Région et en particulier celui des lycées.
La subdivision immobilière d’Ille et Vilaine intervient sur 33 établissements représentant 595 000 m².
Les agents de maintenance du patrimoine dans les lycées (AMP) et ceux des Equipes Mobiles d’Assistance Technique (EMAT) réalisent de nombreuses tâches complémentaires, dans des domaines variés, pour assurer la maintenance globale de ce patrimoine.
Les EMAT, en subdivision immobilière, assurent la maintenance spécialisée des installations techniques (chauffage, électricité, ventilation, froid, équipements de grande cuisine) et disposent d’un niveau d’expertise important.
Les AMP, sous l’autorité fonctionnelle du chef d’établissement, mobilisent des compétences pointues pour assurer la maintenance courante et la conduite des installations. En constante évolution, ces compétences doivent de surcroît intégrer les nouvelles technologies liées aux bâtiments à faible consommation d’énergie (chaufferies à bois, régulations, gestion technique centralisée…). Par son action, l’AMP contribue à assurer la sécurité et le confort des usagers, à garantir la pérennité des biens ainsi qu’à améliorer les performances
- notamment énergétiques
- des installations et des équipements.

Missions

Le·la technicien·ne conseil en maintenance est chargé·e de conseiller et d’animer le réseau des encadrants en EPLE pour la mise en oeuvre du référentiel métier « Guide d’interventions des agents de maintenance du patrimoine (AMP) des lycées publics bretons » et les accompagner dans leur management des AMP. Le·la technicien·ne conseil en maintenance est chargé·e de repérer et diffuser les bonnes pratiques de maintenance ou participer à la mise en oeuvre des démarches de progrès en étroite collaboration avec les référents métiers en EMAT.

ACTIVITES

- Accompagner et suivre la mise en oeuvre du « Guide d’interventions des agents de maintenance du patrimoine (AMP) des lycées publics bretons » au sein des EPLE sur le périmètre de la subdivision. Ce document constitue un référentiel qui décrit, pour chaque spécialité, les tâches effectuées par les AMP. Il délivre ainsi une vision concrète de ce qu’un agent en charge de la maintenance sur site doit mettre en oeuvre au quotidien sous le contrôle de l’encadrant et de l’adjoint-gestionnaire,

- Faciliter le pilotage de l’exploitation/ maintenance par les encadrants et le suivi par les adjoints-gestionnaires en adaptant au besoin, selon le contexte du lycée, les interventions à réaliser par les AMP et celles qui peuvent être déléguées à des entreprises extérieures.

- Participer au déploiement d’outils de suivi des missions (ex : GMAO, INTERSIT, etc), pour aider les encadrants à formaliser et prioriser les interventions de leurs agents (guide du chauffage, classeur sanitaire thermique, enregistreurs T°C…)

- Apporter conseil à l’encadrant pour le respect des règles de sécurité, hygiène, environnement liées à la maintenance

- Participer à la mise à jour du « Guide d’interventions des agents de maintenance du patrimoine (AMP) des lycées publics bretons », ou à la création d’outils techniques selon les spécialités, dans le cadre d’un travail collaboratif avec les AMP et les EMAT, référents métiers, adjoints aux chefs de subdivisions

- Participer aux préconisations techniques, au choix et à la validation des matériels de maintenance destinés aux lycées et commandés par le service en charge des équipements (SEQUIP/DELS, dossier D1)

- Participer aux jurys de recrutement des AMP aux côtés de la DRH et évaluer les capacités professionnelles des candidats sur le coeur de métier « maintenance »

- Participer à l’analyse des accidents de travail ou des restrictions affectant les AMP aux côtés de la DRH et vérifier, en lien avec les référents métiers en EMAT, la pertinence des actions proposées (méthode 6M) ou des aménagements de poste

- Participer aux groupes de travail sur les EPI pilotés par la DRH

- Participer à l’élaboration de plans de formation des AMP et des encadrants en lien avec la DRH

- Accompagner les AMP à chaque livraison d’un ouvrage en investissement pour garantir une prise en main des nouvelles installations.

- Participer à la mise en oeuvre le plan énergie au niveau de chaque EPLE pour ce qui concerne l’exploitation, la maintenance de 1er niveau en diffusant les pratiques économes, en repérant les gisements d’économie et en accompagnant les encadrants dans la réalisation des « petites actions » à faible investissement (amélioration des pratiques, réalisation de petits travaux type comptage supplémentaire, amélioration du pilotage…)

- Participer à la sensibilisation des usagers dans les EPLE sur les consommations d’énergie et d’eau.

- Responsable hiérarchique du pool des AMP volants

Contraintes spécifiques :
Nombreux déplacements sur le territoire de la subdivision immobilière de rattachement et déplacements ponctuels sur le territoire breton si besoin.

Compétences

Savoir et savoir-faire :
L’agent devra démontrer une maîtrise dans les domaines suivants :

- Manifester des capacités d’écoute, de diplomatie, notamment avec les EPLE

- Maîtriser les méthodes et outils de gestion de la maintenance

- Avoir une connaissance générale des installations et composantes d’un patrimoine bâti, des technologies des équipements et des principes de leur maintenance

- Maîtriser le cadre réglementaire spécifique des établissements recevant du public (sécurité, accessibilité…) ;

- Maîtriser les outils bureautiques usuels, de GMAO, de gestion des interventions (Intersit) ;

- Maîtriser le contexte et les enjeux d’une collectivité gestionnaire de patrimoine ;

- Maîtriser la rédaction courante de notes, rapports, courriers…
Savoir être :

- Rigueur et sens de l’organisation, esprit de synthèse.

- Qualités relationnelles : capacité d’écoute, capacité à négocier, à gérer les conflits et pratiquer la médiation

- Sens du travail en équipe et capacité à animer des réunions avec de nombreux intervenants.

- Rendre compte et respecter les obligations de discrétion, notamment quand l’agent représente la Région auprès des personnalités extérieures.

- Être autonome dans le cadre des responsabilités confiées.

- Disponibilité.
Une expérience en maintenance courante ou spécialisée des bâtiments, notamment ERP, sera appréciée.