Aller au contenu
Revenir aux offres d'emplois

Instructeur.trice en charge des investissements de modernisation (département 56)

  • Référence : B/RT/Instruct invest modern dpt 56/DIRECO/SAGRI/22
  • Type de contrat : Mutation, Détachement, Nomination stagiaire
  • Grade : Rédacteur, Rédacteur Principal de 1ère classe, Rédacteur Principal de 2ème classe, Technicien, Technicien Principal de 1ère classe, Technicien Principal de 2ème classe
  • Cadre d'emplois : Rédacteurs Territoriaux, Techniciens Territoriaux
  • Filière : Filière administrative, Filière technique

La Direction du développement Économique mobilise tous ses outils au service de l’emploi en Bretagne, en soutenant les entreprises qui investissent et créent de la valeur, aussi bien sur l’émergence des activités et le soutien à l’innovation, que sur le développement de la compétitivité des entreprises en faveur de l’emploi durable.

Elle est composée de 5 services : projets d’entreprises (SPE), innovation sociale et économie sociale et solidaire (SISESS), innovation et stratégies économiques (SIS), développement de l’enseignement supérieur et de la recherche (SDENSU), agriculture et agroalimentaire (SAGRI).

Avec un budget de 25 M€, le Service de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire (SAGRI) a en gestion directe près de 600 bénéficiaires et confie également la gestion de près 2 000 dossiers à des prestataires externes via une procédure de marché public ou par le biais des services de l’État dans le cadre du FEADER.

Le SAGRI est constitué actuellement de 20 personnes et à compter du 1er janvier 2023, le Sagri sera composé de 44 personnes : 1 chef·fe de service, 1 assistante administrative, 5 agents chargés de l’instruction administrative et financière, 3 techniciens sur le bocage, 7 chargés de mission en charge de la mise en œuvre des politiques agricoles, 4 équipes territorialisées composées de 27 agents, 4 Chargés de la coordination des mesures investissements et installation et 23 instructeurs.

La Région Bretagne accompagne l’évolution des filières agricoles dans une logique de double performance économique et environnementale. Pour assurer le renouvellement des générations tout en réussissant la transition agro-écologique, la Région lance les états généraux de l’installation-transmission agricole en Bretagne. Il s’agit de mener une réflexion collective avec les différents acteurs bretons de l’installation (collectivités, chambre d’agriculture, syndicats, associations, filières et coopératives, enseignement agricole…) pour aboutir à un plan d’actions régional avant l’été 2022.

Au 1/1/2023, la Région prend la pleine responsabilité des mesures non surfaciques du FEADER et récupère l’instruction de dispositifs qu’elle déléguait jusque-là aux services de l’État.
Le poste proposé concerne tout particulièrement l’instruction administrative et financière des dossiers investissements de modernisation dans les exploitations agricoles. Cette fiche de poste est susceptible d’évolution dans le cadre de la réflexion en cours sur l’organisation du service.

En lien avec le responsable du pôle développement , le·la responsable du programme modernisation et des autres instructeurs du service agriculture, l’instructeur (rice) en charge des dossiers investissements de modernisation assure la gestion technique et administrative des mesures investissements et sa gestion financière, et assure le rôle de guichet unique service instructeur (GUSI). Ainsi, il·elle aura pour mission :

- Instruire les projets investissements soutenus par le FEADER :

Réaliser les actes de gestion relatifs aux dossiers :
o Réceptionner les demandes,
o Vérifier la complétude des dossiers
o Procéder aux vérifications des pièces administratives, financières,
o Analyser l’éligibilité des demandes,
o Réaliser les courriers afférents à l’instruction des dossiers
o Saisir et mettre en forme les données relatives à l’instruction, la programmation et l’engagement des dossiers,
o Procéder aux vérifications nécessaires à la mise en paiement des demandes et en retracer les résultats sur les supports dédiés,
o Assurer un suivi des dossiers,
Réaliser les contrôles administratifs et terrain :
Renseigner les interlocuteurs internes/externes et les informer sur les dossiers et dispositifs,
En appui du· de la responsable du Pôle Développement, Contribuer à la préparation, au suivi et à la réponse aux différents contrôles engagés par les autorités compétentes sur les dispositifs FEADER qu’ils soient internes ou externes à la Région

- Contribuer à la réflexion, à l’organisation, à la mise en œuvre, à la communication, et au suivi/évaluation des appels à projets

En tant que de besoin, l’instructeur·trice pourra être amené à instruire d’autres dossiers FEADER (installation…) et à superviser des dossiers instruits par d’autres instructeurs.

RELATIONS HIÉRARCHIQUES

- L’agent dépend directement de (n + 1) : Responsable du pôle développement

- L’agent encadre directement (n-1) : néant

RELATIONS FONCTIONNELLES
• Au sein de la Direction : Directeur, Chefs de service et cadres de la DIRECO
• Au sein du service : Le chargé du programme modernisation, les instructeurs (rices) en charge des dossiers modernisation et Installation de la Région,
• Au sein de la collectivité :

- Directions d’Espace Territorial,

- Direction des Affaires Européennes et Internationales (DAEI),

- Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique (DAJCP),

- Direction des Finances et de l’Évaluation (DFE),
• Partenaires extérieurs :

- Agence de Service et de Paiement (ASP),

- Services de l’État,

- Collectivités territoriales,

- Organisations professionnelles agricoles et agroalimentaires (chambres d’agriculture, syndicats, associations…)

- Maîtres d’ouvrages publics ou privés

Savoir et savoir-faire :

- Posséder le sens de l’organisation et de la méthode,

- Maîtriser les outils bureautiques,

- Qualités rédactionnelles,

- Esprit d’initiative et autonomie dans le travail

- Connaissance des dispositifs et des règles de gestion des programmes européens est un plus,

- Connaissance du milieu agricole,

- Formation Bac+2 minimum (formation agricole est un plus), ou expérience professionnelle significative dans la gestion administrative.

Savoir être :

- Être rigoureux·se,

- Avoir de bonnes qualités relationnelles et être capable de partager et de coopérer dans le cadre d’un travail avec plusieurs équipes,

- Faire preuve d’une grande souplesse dans la gestion des missions et du rendu-compte,

- Être à l’écoute et pédagogue vis-à-vis des bénéficiaires qui peuvent être sans connaissances des règles FEADER,

- Capacité d’analyse et de synthèse.

Partager :

Toutes nos actualités