Aller au contenu
Revenir aux offres d'emplois

Chef.fe du centre d’exploitation et d’entretien de Mons

  • Référence : B/T/Chef centre exploitation Mons/DVN/SVNVIR/21
  • Type de contrat : Mutation, Détachement, Nomination stagiaire
  • Grade : Technicien, Technicien Principal de 1ère classe, Technicien Principal de 2ème classe
  • Cadre d'emplois : Techniciens Territoriaux
  • Filière : Filière technique

La Direction des Voies Navigables de la Région a en charge l’exploitation, l’entretien et la mise en valeur des principales voies navigables bretonnes : Vilaine, Canal d’Ille et Rance, Blavet et Canal de Nantes à Brest.
Composée de 4 services (le service infrastructure et ouvrages, le service valorisation touristique et développement durable et 2 services territorialisés), elle regroupe un effectif de près de 210 agents, pour la plupart répartis sur le linéaire des cours d’eau concernés.
Le domaine concerné constitue à la fois un patrimoine historique considérable et un atout pour le développement touristique breton.

L’exploitation et l’entretien du domaine sont assurés par les deux services territorialisés :

- la subdivision Blavet
- Canal de Nantes à Brest (basée à Malestroit) qui comprend les centres d’exploitation et d’entretien de Pontivy, Josselin, Redon, Hennebont et Châteauneuf du Faou,

- la subdivision Vilaine
- Canal d’Ille et Rance (basée à Rennes) qui comprend les centres d’exploitation et d’entretien d’Evran, Saint-Germain sur Ille et Mons.

Le secteur du centre d’exploitation et d’entretien de Mons, basé à Bruz, a en charge la Vilaine du pont chemin de Baud à Rennes (bief Dupont des Loges) à l’écluse de Malon, au sud de Guipry. Il est composé des 2 équipes suivantes :

- une équipe exploitation regroupant les agents en charge de la gestion de la ligne d’eau (éclusiers),

- une équipe entretien regroupant les agents en charge de l’entretien du domaine.

Le centre comporte environ 20 agents, un linéaire de 52 km, 11 ouvrages hydrauliques, 13 écluses, 12 maisons éclusières.

Sous l’autorité du.de la chef·fe de subdivision, et dans le respect des consignes de travail et de sécurité délivrées, les principales missions du chef de centre sont les suivantes :
Management :

- Manager les responsables d’équipes, et indirectement l’ensemble des agents du centre,

- Fixer les consignes générales de travail de l’ensemble des équipes et contrôler leur respect,

- Soutenir les responsables d’équipes pour l’encadrement de proximité des personnels, réaliser les plannings de travail hebdomadaires, gérer les congés et autres absences des personnels de son centre, et tous les sujets « ressources humaines » potentiels (gestion des conflits, disciplinaire si besoin),

- Élaborer le planning prévisionnel de travail aux écluses (titulaires et saisonniers) de toute la saison de navigation, en lien avec le responsable d’équipe exploitation,

- Proposer les modifications du planning des astreintes d’exploitation,

- Participer au recrutement des agents titulaires au fil des départs et mobilités, et réaliser les entretiens d’évaluation
-Réaliser le recrutement des saisonniers et participer à leur formation initiale en appui des responsables d’équipe.

Gestion hydraulique :

- Être garant et assurer la cohérence hydraulique des actions entreprises sur son secteur, en prenant en compte les secteurs amont et aval,

- Gérer les niveaux des biefs selon l’évolution des débits en donnant au responsable d’équipe exploitation les consignes appropriées.

Entretien, gestion des ouvrages :

- Déterminer les orientations générales pour les travaux en régie, et répartir les chantiers entre les équipes d’entretien et d’exploitation,

- Coordonner la préparation des chantiers, en régie comme en entreprise (consultation des entreprises, préparation des bons de commande, rédaction des documents de sécurité, arrêtés de fermeture etc.),

- Préparer et assurer le suivi des chantiers réalisés par les entreprises lorsque la subdivision en assure la maîtrise d’œuvre : chemin de halage, berges, patrimoine arboré, dragages, enlèvement des plantes invasives, travaux dans les maisons éclusières…

- Assurer le suivi et les visites de l’ensemble des ouvrages en lien avec le service infrastructures et ouvrages, écluses, vannages, digues, berges etc.,

- Être garant de la bonne réalisation des tâches découlant des visites réalisées, à faire en régie, via l’outil de supervision du domaine (GECOPE),

- Assurer un appui pour l’ensemble des études réalisées sur les ouvrages de son secteur par l’ensemble des acteurs
- les chargés de mission et techniciens du service infrastructure et ouvrages (volets génie civil, électromécanique, digue et barrages, continuité écologique), le service valorisation touristique et le développement durable (dragages, biodiversité, patrimoine naturel et bâti, services aux usagers), et le technicien de la subdivision,

- Participer à l’élaboration et aux actualisations du Plan Pluriannuel d’Investissement (PPI).

Gestion des moyens :

- Proposer et suivre l’exécution du budget annuel de fonctionnement et d’investissement de son centre,

- Constater le service fait,

- Coordonner l’acquisition de matériel pour le centre, des tracteurs et leurs équipements, au petit matériel,

- Suivre l’utilisation et la maintenance des véhicules et matériels, les contrôles périodiques pour l’ensemble du centre,

- Veiller à ce que l’aménagement du centre soit en cohérence avec les besoins de celui-ci, en partenariat avec la direction déléguée aux moyens généraux.

Gestion du domaine :

- Émettre des avis sur les demandes d’occupation et les manifestations, en lien avec le service valorisation touristique et développement durable, assurer les RDV sur place et effectuer les constats contradictoires avec les bénéficiaires des titres d’occupation du domaine,

- Assurer l’interface avec les collectivités porteuses de projets situés sur le domaine public fluvial, afin de valider leur faisabilité technique, et les conseiller,

- Proposer les restrictions de circulation sur le chemin de halage pour travaux ou aléas divers,

- Assurer les interventions en réponse aux sollicitations d’usagers reçues par le SEVAD : réparation d’équipements de services, endommagés, et toute intervention pour des signalements sur le domaine public fluvial (arbre tombé, pollution, déchets, embâcles etc),

- Rendre compte de façon générale des informations relatives à la conservation du Domaine Public Fluvial, à la qualité des eaux, aux usagers…

Sécurité du travail :

- Être un acteur dynamique et majeur en matière de sécurité,

- Proposer les plans de prévention et valider les organisations du travail en régie proposées par les responsables d’équipes,

- Contrôler le respect des prescriptions,

- Veiller à la réalisation des actions correctives prescrites (audit sécurité), et mettre en sécurité des sites conformément aux consignes retenues en lien avec l’animateur·trice qualité sécurité environnement,

- Être exemplaire dans le respect des consignes de sécurité et participer à la diffusion d’une culture sécurité au sein du service notamment par sa contribution à l’évaluation et à la réduction des risques professionnels,

- S‘assurer de l’utilisation des moyens conformément aux objectifs de sécurité,

- S’assurer de la disponibilité des registres de sécurité et participe à leur gestion.

Le chef de centre peut être amené à assurer l’intérim des postes de chef·fes d’équipes, voire des autres postes de chef·fes de centres
Il participe au dispositif mis en place pour assurer la continuité du service (astreintes).

RELATIONS HIÉRARCHIQUES

- L’agent dépend directement de (n + 1) : Chef·fe de Subdivision

- L’agent encadre directement (n-1) : les responsables d’équipes exploitation et entretien, et le mécanicien du centre

RELATIONS FONCTIONNELLES

- Au sein de la direction :
Les autres chefs de centres des 2 subdivisions, les agents de la Subdivision en charge des fonctions support, le service de la valorisation touristique et du développement durable, le service infrastructure et ouvrages, le pôle administratif et financier, l’assistant·e de prévention.

- Partenaires extérieurs :
Les services de l’État en charge de la police de la navigation et de la police de l’eau, les services des collectivités riveraines, les porteurs d’appels à projet

- Au sein de la collectivité :
La Direction du tourisme et du patrimoine
La Direction du climat, de l’environnement, de l’eau et de la biodiversité

- Partenaires extérieurs :
Les services de l’État en charge de la police de la navigation et de la police de l’eau.
Les services des collectivités riveraines

Contraintes spécifiques : Participation au dispositif mis en place pour assurer la continuité du service (astreintes)

Savoir-faire managérial :


- Savoir encadrer et animer une équipe

- Savoir conduire un entretien professionnel

- Savoir communiquer pour prévenir et gérer les conflits

Savoirs et savoir-faire techniques :

- Hygiène et sécurité du travail : connaître les principes généraux de prévention, d’hygiène et sécurité et l’organisation de la prévention dans les services du Conseil Régional ; respecter et faire respecter les consignes de sécurité

- Gestion hydraulique : connaître le principe d’alimentation d’un cours d’eau canalisé ou d’un canal et son fonctionnement hydraulique, connaître les contraintes de gestion de la ligne d’eau

- Entretien : connaître les bases des pratiques d’entretien respectueuses de l’environnement, connaître les différentes techniques d’entretien des ouvrages fluviaux et des espaces naturels


- Maîtriser les outils bureautiques courants (Word, Excel)

- Rédiger, reformuler, synthétiser et transmettre des messages

- Être titulaire du permis VL

- Savoir nager (brevet de natation 50 m)

Partager :

Toutes nos actualités