Aller au contenu
Revenir aux offres d'emplois

Chargé.e de mission transition énergétique

  • Référence : A/AI/Chargé mission transit énerg/DP/SP3E/22
  • Type de contrat : Mutation, Détachement, Nomination stagiaire
  • Grade : Ingénieur, Attaché
  • Cadre d'emplois : Attachés Territoriaux, Ingénieurs Territoriaux
  • Filière : Filière administrative, Filière technique

La Direction des Ports assure les missions portuaires de la Région Bretagne pour 6 ports principaux polyvalents (St Malo, Le Légué, Roscoff Bloscon, Brest, Concarneau et Lorient) et 15 ports permettant notamment d’assurer la desserte des îles bretonnes (Batz, Roscoff Vieux Port, Le Conquet, Molène, Ouessant, Ste Evette, Sein, Groix, Quiberon, Belle-île, Vannes + cale de Conleau, Arz, Séné + cale de Barrarach).

La Direction des Ports s’organise autour de 3 services :

- Le Service de l’Ingénierie (SI) assure un support technique aux projets d’entretien et de développement du domaine portuaire en termes d’infrastructures, dont il assure la programmation ;

- Le Service des Concessions (SCO) gère la relation contractuelle avec les concessionnaires ;

- Le Service Prospective, Économie, Exploitation et Environnement (SP3E) assure une fonction d’expertise et d’animation sur les thématiques économie, exploitation et environnement.

Au quotidien, la Direction des Ports travaille en lien étroit avec les antennes portuaires (situées à Brest, Lorient et St-Malo) qui représentent l’Autorité portuaire et l’Autorité concédante (la plupart des ports étant concédés) sur le terrain.

Plus précisément, le service Prospective, Économie, Exploitation et Environnement (SP3E) s’organise autour de trois grandes thématiques :

- Missions relatives à l’expertise métier « économie et prospective » :
o Analyse socio-économique des investissements portuaires,
o Aide à l’implantation d’entreprises et valorisation domaniale,
o Expertise des projets des concessionnaires du point de vue de la logistique terrestre, portuaire et maritime, et accompagnement à la mise en œuvre de projets logistiques,
o Accompagnement des concessionnaires dans la promotion des services portuaires à destination des professionnels,
o Suivi et/ou portage des dossiers relatifs aux affaires européennes,
o Veille réglementaire et technologique dans ces domaines.


- Missions relatives à l’expertise métier « exploitation et environnement » :
o Accompagnement des antennes portuaires et des capitaineries dans leurs missions de police de l’exploitation et dans leurs missions relatives à la sûreté,
o Mise à disposition de la communauté portuaire des systèmes d’informations pour la gestion des marchandises et des navires, et production des statistiques de trafic obligatoires,
o Accompagnement à la mise en œuvre de mesures environnementales dans le cadre de l’exploitation portuaire auprès des antennes portuaires et des concessionnaires,
o Conception des outils de gestion des risques.


- Missions relatives à l’énergie :
o Animation transversale de la thématique avec les 2 autres missions du service,
o Veille et connaissance des filières énergétiques existantes et émergentes (photovoltaïque, courant à quai, houlomoteur sur les ouvrages, GNL, H2, NH3 …).
o Expertise sur les questions de production, distribution, stockage des énergies sur les ports,
o Accompagnement du déploiement des filières énergétiques sur les ports, du point de vue de la transition énergétique, de la performance logistique et du développement économique durable des places portuaires bretonnes, auprès des différents acteurs de la collectivité,
o Expertise des projets portuaires portés par les acteurs locaux (concessionnaire, compagnie maritimes, entreprises, industries…),
o Suivi et/ou portage des dossiers relatifs aux affaires européennes,
Ces expertises métiers permettent au service d’assurer des missions pour d’autres directions notamment la directrice déléguée aux aéroports, ainsi que la Direction des Transports, pour le service des Opérations de Dessertes Maritimes.

Le·la chargé·e de mission transition énergétique est chargé·e de proposer des actions permettant d’accompagner la transition énergétique des ports et aéroports bretons, dans une logique de développement et de modernisation de leur activité. En effet, l’approche de cette thématique ne peut pas se mener sans considérer le développement économique durable de l’activité portuaire. En ce sens, le·la chargé·e de mission transition énergétique travaillera en étroite collaboration avec le chargé de mission économie portuaire et logistique, la chargée de mission en environnement, ainsi que le technicien chargé des bâtiments portuaires.

Contribuer à l’élaboration et à l’animation de la politique relative à la transition énergétique de la Direction :

o Rédiger des documents stratégiques : déclinaison dans leur volet énergétique des politiques économiques/environnementales/numériques/autres de la collectivité, dans le domaine portuaire,
o Suivre des actions relatives à la transition énergétique de tous les acteurs portuaires (internes comme externes),
o Suivre pour le compte du service des concessions les actions en matière de transition énergétique des concessionnaires,
o Veiller et diffuser la connaissance dans le domaine de la transition énergétique (maritime, portuaire, terrestre) en interne et avec les concessionnaires,
o Représenter la Région dans des groupes de travail extérieurs sur les problématiques de la transition énergétique.

Fournir une expertise économique, technique et réglementaire :
o Produire des analyses sur les questions « énergie » de la Direction et fournir un conseil technique (comprenant les aspects technologiques mais aussi économique au sens des enjeux d’industrialisation) et réglementaire à la hiérarchie,
o Fournir un appui technique et réglementaire auprès de tous les acteurs (internes comme externes) pour la mise en œuvre de leurs actions,
o Mettre en place, suivre et analyser des indicateurs permettant de mesurer l’impact des actions,
o Contribution à la rédaction des bilans annuels avec la chargée d’étude et d’analyse des statistiques chargée de produire la donnée, la rendre lisible et interprétable et de produire les bilans annuels,
o Assurer la veille réglementaire et technique. Sur la politique européenne, le.la chargé.e de mission travaillera en lien avec les équipes de la DAEI, notamment la Délégation de la Bretagne basée à Bruxelles.

Mener des projets relatifs à la transition énergétique :
o Concevoir/piloter/mener des études et des actions sur le terrain sur les questions « énergie », en collaboration avec les acteurs locaux,
o Rédiger des conventions de partenariat/accord cadre divers sur des projets relatifs à l’énergie,
o Assurer les montages administratifs et techniques des marchés publics afférents,
o Communiquer sur ces projets auprès du grand public (avec l’aide de la Direction de la communication) et des acteurs portuaires.

Décliner toutes ces activités pour les aéroports auprès de la Directrice en charge.

Appuyer le Service des Opérations de Desserte Maritime (Direction des Transports et des Mobilités) dans la déclinaison de la transition énergétique sur la flotte des navires de la Région Bretagne et leur avitaillement depuis ses ports.

RELATIONS HIÉRARCHIQUES
• L’agent dépend directement de (n + 1) (préciser la fonction) : Guillaume, Labas, Chef du SP3E
• L’agent encadre directement (n-1) (préciser le nombre d’agents et leurs fonctions) : Néant.

RELATIONS FONCTIONNELLES
• Au sein de la Direction : l’ensemble des agents, le service Ingénierie de la Direction des ports, Le service des concessions, le service fonctionnel des transports.
• Au sein de la collectivité :
• Les antennes portuaires territorialisées,
• La direction des transports et de la mobilité,
• La direction de l’économie,
• La direction de la mer,
• La direction déléguée aux aéroports,
• La direction du tourisme,
• La direction de l’environnement et de l’énergie.

• Partenaires extérieurs :

- Les acteurs portuaires (concessionnaires, …)

- Les acteurs économiques relatifs à la transition énergétique

- L’ADEME

- Les services de l’État (DREAL) et l’ORTB

- Les collectivités territoriales

- La commission européenne ou les autres régions européennes

Contraintes spécifiques (contraintes de calendrier, déplacements, astreintes,…)
Disponibilité horaire et mobilité (déplacements fréquents sur le territoire breton, occasionnels sur la France)


- Formation ou expérience probante dans le domaine énergétique.

- Bonne connaissance des problématiques liées à la transition énergétique.

- Capacité à conduire et à concevoir des démarches stratégiques (préparation des documents cadres, animation des réunions).

- Capacités relationnelles, de dialogue et de négociation (nombreuses réunions avec des partenaires externes)

- Forte implication et aptitudes à la prise d’initiative

- Goût pour le travail d’équipe et transversal

- Rigueur, sens de l’organisation

- Maîtrise des outils informatiques « bureautique »

Partager :

Toutes nos actualités