Revenir à la liste

Chargé-e de mission du Centre de Ressources et d’Expertise Scientifique sur l’Eau de Bretagne

  • Référence : A/IA/Chargé mission centre expertise/SE/20
  • Grade : Ingénieur, Attaché
  • Cadre d'emplois : Attachés Territoriaux, Ingénieurs Territoriaux
  • Filière : Filière administrative, Filière technique

Contexte

La stratégie régionale de gestion des eaux et des milieux aquatiques est centrée sur le développement d’une politique territorialisée, reposant sur une gestion de l’eau intégrée, et s’appuie notamment sur 2 piliers : les SAGE et leurs Commissions Locales de l’Eau (CLE) à une échelle de planification, et les structures de bassins versants à une échelle opérationnelle. En 2016, la Région a franchi un nouveau cap en initiant avec ses partenaires la rédaction d’un plan breton pour l’eau, stratégie collective qui définit les leviers prioritaires à actionner pour accélérer la reconquête du bon état des eaux et des milieux aquatiques et répondre aux objectifs ambitieux fixés par le SDAGE 2016-2021. Enfin, en 2017, la Région Bretagne est devenue la première région à obtenir par décret la compétence d’animation et concertation dans le domaine de l’eau. Ainsi, la Région accompagne les acteurs locaux pour la mise en place et la mise en œuvre de Schémas d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) et de programmes opérationnels de gestion intégrée des eaux par bassin versant. La Région travaille également au renforcement de la cohérence et la complémentarité entre ses propres politiques et coordonne ses partenaires historiques dans le domaine de l’eau (Agence de l’Eau, Etat, Conseils départementaux, collectivités locales…) autour d’une politique partenariale ambitieuse et lisible, afin de répondre aux objectifs fixés par la Directive Cadre sur l’eau et aux enjeux bretons. Cette politique est débattue et alimentée au sein d’une instance participative pilotée par le Conseil régional : la Conférence Bretonne de l’Eau et des Milieux aquatiques (CBEMA), future Assemblée Bretonne de l’Eau. Le déploiement de ces orientations au niveau local révèle des difficultés auxquelles les acteurs de terrain sont confrontés pour mener leur action. L’élaboration et la mise en œuvre des politiques de l’eau sont en effet complexes et suscitent des besoins en connaissances scientifiques nombreux ; ceux-ci pouvant porter aussi bien sur les aspects biophysiques que sur les aspects sociaux ou économiques. Or, la production de connaissances par les différentes communautés scientifiques intervenant sur le fonctionnement des bassins versant s’inscrit majoritairement dans une perspective de valorisation de la recherche, plus rarement dans une perspective d’appui aux politiques publiques. Il s’agit de faciliter cette transition entre connaissance produite par les scientifiques et action publique. C’est pourquoi le Conseil régional de Bretagne a décidé la création d’un centre de ressources et d’expertise scientifique sur l’eau de Bretagne, véritable plateforme d’échanges entre acteurs de la gestion intégrée de l’eau et scientifiques. Officiellement installé en décembre 2011 sous forme d’un Groupement d’Intérêt Scientifique, il est une interface entre la recherche, les partenaires institutionnels et les besoins concrets des acteurs de la gestion intégrée de l’eau par bassin versant.

Missions

Au cours de ces 10 années d’existence, le Creseb s’est imposé comme un outil essentiel du dialogue entre communauté scientifique et décideurs. Il a permis de passer d’une logique de transmission à une logique de partage et d’appropriation des connaissances. Le Creseb favorise une approche permettant non pas un transfert « descendant » des connaissances (approche top-down) mais plutôt l’appropriation des connaissances, l’installation d’un dialogue au long cours, une interconnaissance entre scientifiques et décideurs et la prise en compte des savoirs locaux (approche bottom-up). La complexité des politiques de l’eau, l’intégration croissante des questions de gestion de l’eau à d’autres problématiques (changement climatique, croissance urbaine, biodiversité) renforcent la nécessité du dialogue entre scientifiques et décideurs. Pour animer le CRESEB et favoriser la poursuite du dialogue entre scientifiques et décideurs, au travers d’actions de transfert de connaissances, de montage de projets collaboratifs et interdisciplinaires, la Région met à disposition 3 agents regroupés au sein d’une cellule d’appui : un coordinateur, d’un chargé de mission responsable des études et du transfert scientifique dans le domaine de l’eau, et d’une assistante. La cellule du CRESEB est hébergée au sein du Service de l’eau qui compte 14 agents : les 3 agents du CRESEB, 6 chargés de mission des projets de SAGE et bassins versants, une chargée des études et données régionales sur l’eau, une assistante administrative, une gestionnaire, une secrétaire, la Cheffe de Service.

Participer à la mise en œuvre des orientations du GIS Creseb

- Conduire des projets de transfert scientifique sur des sujets thématiques

- Organiser et animer des journées d’échanges thématiques entre scientifiques et acteurs de l’eau

- Contribuer, aux côtés des membres du GIS, à l’identification des manques de connaissance critiques au regard des enjeux de mise en œuvre des politiques de l’eau, via l’analyse des connaissances disponibles et le recensement des besoins des acteurs intervenant dans le domaine de l’eau

- Contribuer, aux côtés des membres du GIS, à l’émergence de projets collaboratifs impliquant scientifiques et décideurs, via l’animation de groupes de travail, la mise à disposition de contenus pour ces groupes de travail, la rédaction de documents préparatoires et de comptes rendus de réunions

- Organiser une veille scientifique et mettre à disposition de façon organisée les ressources existantes (rédaction de synthèse, de notes ou articles, participation à l’alimentation du contenu du site internet du Creseb, etc…)

- Concevoir des outils permettant l’appropriation des connaissances nécessaires à la conception et à la mise en œuvre des politiques de l’eau

- Participer à l’appui scientifique et technique du Plan de Lutte contre les Algues Vertes 2 (PLAV 2)

- Participer à certains projets régionaux, nationaux voire européens dont les objectifs sont ceux du centre de ressources et d’expertise scientifique sur l’eau de Bretagne

- Participer à la programmation des actions du Creseb

- Co-animer, avec le.a- coordinateur.rice du Creseb les instances du GIS : Bureau, Conseil de groupement, Conseil scientifique et technique
Participer à la mise en œuvre des politiques publiques de la collectivité

- Appui scientifique et technique au Service de l’eau

- Participer à des groupes de travail sur des projets transversaux

- Force de proposition sur le déploiement de la politique régionale de l’eau, notamment sur le volet Acquisition et partage de connaissances

- Participer à l’élaboration de la feuille de route du volet acquisition et partage de connaissance (APC) du CPER.

- Appuyer la réalisation des Appels à Manifestation d’Intérêt et Appels à Projets dans le domaine des études.

Missions occasionnelles Remplacement du coordinateur du GIS Creseb

Lieu de travail : Rennes – site de la Robiquette ou site régional de Brest (à discuter lors de l’entretien).

Contraintes spécifiques : permis B

Compétences

Qualification

- Formation supérieure (Bac + 5 minimum) scientifique et technique, spécialisée en environnement de préférence

- Expérience de recherche souhaitée ou expérience de travail commun entre une collectivité et des chercheurs

- Expérience d’animation de réseau

- Très bonne connaissance des collectivités locales, des acteurs de l’eau (au sens large) et des acteurs scientifiques

- Maîtrise des outils informatiques.

Compétences Savoir et Savoir-faire

- Maîtriser la méthodologie de conduite de projet

- Maîtriser les techniques d’animation

- Bonne connaissance des collectivités locales, des acteurs de l’eau (au sens large) et des acteurs scientifiques

- Connaître l’environnement administratif, juridique et budgétaire des collectivités locales

- Maîtriser l’exercice d’analyse et de synthèse bibliographique de publications techniques et scientifiques

- Maîtrise des outils informatiques

- La maîtrise de méthodes participatives pour l’animation du GIS et des réunions serait un plus

- Savoir analyser

- Savoir rédiger des notes et des comptes-rendus

- La maîtrise de l’anglais serait un plus.

Savoir être

- Être disponible, autonome,

- Être patient.e, et réactif.tive

- Être rigoureux.se, organisé.e

- Savoir respecter les délais

- Être force de proposition, avoir l’esprit d’initiative

- Être pédagogue

- Avoir de bonnes qualités relationnelles

- Fortes capacités de travail en équipe.

Les entretiens n’interviendront pas avant la 1ère quinzaine du mois de septembre 2020.