www.entreprisesunies-covid19.bzh : deux semaines après son lancement, la plateforme bretonne a déjà mis en relation 200 entreprises et établissements de santé

La Région Bretagne a pris l’initiative, le 25 mars, de créer une cellule de coordination qui facilite la mise en relation d’entreprises entre elles et/ou avec des établissements de santé ou du médico-social, les unes offrant des services, outils ou produits, à d’autres qui en ont un besoin urgent, en cette période de crise sanitaire. Les propositions, émanant de nombreux secteurs d’activité (industrie, logistique, textile, électronique, impression 3D, hôtellerie, santé, recherche) peuvent être déposées sur le site web ouvert à cet effet : www.entreprisesunies-covid19.bzh. Déjà plus de 200 acteurs économiques ou de santé ont pu s’interconnecter par ce biais et ce, en toute confiance. Autant d’intermédiations qui permettent à des entreprises ou établissements, œuvrant dans le domaine sanitaire ou agro-alimentaire, de poursuivre leur activité et de répondre à des demandes en tension, dans des conditions de sécurité optimales.

L’appel solidaire aux industriels bretons a été entendu, se félicite Loïg Chesnais-Girard, Président de la Région Bretagne. Notre objectif, en lien étroit avec l’ARS Bretagne et la préfecture de région, est de satisfaire les demandes dans les meilleurs délais et d’accélérer la mise en œuvre des offres, en premier lieu celles qui portent sur les équipements de protection individuelle pour les professionnels de santé mais aussi pour toutes celles et ceux qui travaillent à nous nourrir, dans le secteur alimentaire.

La start-up Biosency va pouvoir livrer ses premiers bracelets de suivi, grâce à l’appui d’Asica et Actuaplast

Basée à Rennes et soutenue par la Région, cette start-up a obtenu, juste avant la crise sanitaire, l’autorisation d’exploiter son dispositif médical –des bracelets connectés– adapté au traitement à distance de personnes en détresse respiratoire pour faciliter leur retour à domicile. Dans le contexte du COVID-19, les hôpitaux, notamment ceux de APHP, sont preneurs de cet outil qui permet de libérer des lits de réanimation et de faire un suivi des patients à l’hôpital ou en ambulatoire. Il a donc été décidé d’activer la production de 600 bracelets pour lesquels Biosency a besoin de composants plastiques et moyens d’assemblage. C’est Asica, à Saint-Malo, en lien avec Actuaplast, à la Forêt-Fouesnant, qui fournit l’entreprise. Par le biais de la Région, les deux sous-traitants ont rouvert leurs outils de production. La dirigeante Marie Pirotais pourra bientôt livrer ses premiers bracelets !

Impression 3D : un réseau régional au secours des acteurs de santé

Initié par l’entreprise SLS France (Saint-Jacques de la Lande-35) spécialisée dans le développement de dispositifs médicaux, un réseau se met en place avec l’appui du Rehab Lab du centre de rééducation de Kerpape (pays de Lorient) et de Biotech Santé Bretagne. Ouvert à tous les fab lab bretons, clusters locaux et autres entreprises, il propose de développer des produits de substitution (pièces pour équipements médicaux ou visières de protection), avec la validation des professionnels de santé, pour répondre aux besoins urgents non pourvus, uniquement en cas d’absence de produits homologués en stock ou quand la production de ceux-ci n’est pas possible. La plate-forme aide le réseau à centraliser les besoins et les offres envisageables, à mobiliser les compétences bretonnes, dont celles de 3D Service à Quimper, pour organiser le design et prototypage de solutions avec les bonnes pratiques d’emploi, jusqu’à l’organisation d’une fabrication de masse.

Dans le Morbihan, Crêp’Inov-Maison Malansac a trouvé les gels hydroalcooliques

En période de confinement, la consommation de crêpes augmente. La PME a donc maintenu son activité tout en souhaitant sécuriser ses équipes dans l’exercice de leur métier. Dès l’ouverture de la plate-forme, le fabricant de galettes et crêpes a fait part de ses besoins en gels hydro-alcooliques et masques pour ses salariés (une quinzaine de personnes). La plate-forme a permis de mettre en relation l’entreprise du Morbihan avec la société Olnica (Chantepie-35) qui a pu lui fournir des solutions hydroalcooliques.

À noter que cette même entreprise Olnica, qui a mis en place une ligne de production de gels, a également été mise en relation avec l’ASFAD (aide sociale) à Rennes et le SILGOM (services) à Saint-Avé, tout comme le fabricant de cosmétiques Lessonia à Saint-Thonan (29) l’a été avec ces mêmes demandeurs et des cabinets infirmiers de Brest. Lydall, fabricant de filtres non tissés à Melrand (56), s’est rapproché du centre de rééducation de Kerpape, tandis que Perha Pharmaceuticals, à Roscoff, entrait en contact avec l’ARS dans le Finistère.

Les offres de la filière textile pour répondre aux demandes de l’agroalimentaire

Filière agroalimentaire et agriculture : hors santé, l’essentiel des demandes émane de ce secteur. Elles portent principalement sur des besoins en masques en tissu lavables et en solutions hydroalcooliques : magasins Coop Bio (Côtes d’Armor et Ille-et-Vilaine), la coopérative légumière UCPT (Paimpol), Les Celliers Associés (Pleudihen-sur-Rance), Marinoë-Aqua B (Plobannalec-Lesconil), BRITT-Brasserie de Bretagne (Trégunc), Confitures Les 4 saisons (Huelgoat), Biscuits Roc Helou (Plouigneau), Savel (Lannilis), Guillou Frères (Finistère), Les Craquelins de Saint-Malo, Soréal-Ilou (Brie-35), la ferme frui’terre (Nostang-56)…

Filière textile : ses acteurs se sont mobilisés rapidement et avec beaucoup d’agilité pour transformer et adapter leurs outils de production, afin de produire des alternatives aux masques FFP2 réquisitionnés pour le secteur de la santé. Ces équipements permettent actuellement de protéger, a minima, les salariés de l’agroalimentaire. Sont impliqués Rozen (Lamballe-22), Noret (Saint-Denoual-22), Armor Lux (Quimper) et Royal Mer (Vallet-44).

Pour mémoire, la cellule de coordination associe à ce jour une trentaine de personnes : les agents du service innovation du Conseil Régional, les équipes de BDI, son agence de développement économique, et celles du Centre d’Innovation technologique Biotech Santé Bretagne. L’action de cette task force consiste à mobiliser chaque jour de nouveaux acteurs économiques : les professionnels du bâtiment à travers le Réseau Breton Bâtiment Durable, ou encore les entreprises de la restauration collective pour qu’elles fassent don de leurs EPI.

Une adresse mail est également disponible : contact@entreprisesunies-covid19.bzh

En pratique